220

online

San Antonio Spurs : scout toujours ?

San Antonio Spurs : scout toujours ?

  

Chaque mercredi, Sunkidd vous propose sa chronique. Entre analyses, coups de gueule, trois sujets, trois tons parce que le mercredi, c'est permis. Voici le Sea Sex and Sunkidd saison 2.

  • Sea ou les tweets de la semaine : La NBA tweete pour Zach Lavine
  • Sex ou l'histoire sulfureuse de la semaine : San Antonio Spurs : scout toujours ?

De Tony Parker à Manu Ginobili jusqu'à Tiago Splitter, les Spurs passent maitres dans l'art de dénicher des talents sur le vieux continent. Mais depuis la saison de rookie de Tiago, en 2010, c'est le calme plât. Certains pourront nous dire que Nando De Colo aurait du ou pu percer en NBA, mais ce n' est pas le cas. Pourtant, les scouts de la franchise texane arpentent les salles européennes comme jamais. En outre, nombre de talents draftés sont encore en couveuse. Leurs noms ?  Davis Bertans, Adam Hanga, Deshaun Thomas, Nemanja Dangubic ou Livio Jean-Charles.

 

Bertrans joue stretch 4 avec une certaine réussite (11 points de moyenne) à Baskonia en Espagne. Moins rapide que Nikola Mirotic, il peut s'avérer utile offensivement en sortie de banc mais il semble encore trop juste pour percer en NBA. Manga, l'arrière athlétique d'Avellino a du talent, mais il va de blessures en blessures. Thomas, sorti d'Ohio State, vu à Nanterre est trop lent pour prétendre jouer dans la Grande Ligue. Dangubic fane à l'Etoile Rouge et Livio qui avait séduit les scouts au Nike Hoop Summit tarde à éclore. Souvent blessé, le frenchie cumule les performances moyennes avec l'ASVEL. A 22 ans, son avenir semble s'écrire en Europe. Autant de cas, autant d'echecs. Alors San Antonio : scout toujours ? Bien que nous soyons dans l'anachronisme, il serait judicieux pour les Spurs  de remplacer "Bien-bien-fou" par Riquet (Gerard Jugnot). De l'incendie du bus à la révolte de la patrouille des Impalas, de la sœur de l'aumônier aux mœurs pour le moins légères et d' Édith, une dame du village aux mœurs plus légères encore, sans oublier les gitans, les paysans, et les scouts eux-mêmes, notre héro Riquet n' est jamais à cours d'idées.

 

  • And Sunkidd ou la question de la semaine : A court terme, quelle direction doit prendre Portland ?

 

 

Comment compléter son roster sans perdre gros. C'est à ce dilemne que Portland doit faire face. Et alors que Memphis a semble t'il résolu cette équation en recrutant Jeff Green contre un premier tour de draft, les Blazers eux tirent sur leur effectif pour rester hyper-compétitifs. C'est ainsi que  Meyers Leonard, LaMarcus Aldridge, Chris Kaman, Robin Lopez et Nicolas Batum, le frontcourt des Blazers, n'a pas joué ensemble une semaine complète depuis le début d'année.  Thomas Robinson et Dorell Wright semblant laissés de côté, le GM Neil Olshey cherche à réaliser un trade pour améliorer son banc, véritable tendon d'achille de l'équipe depuis de trop nombreuses saisons. Les rumeurs insistent sur les ailiers de Denver : Wilson Chandler et Aaron Afflalo ou sur Tayshaun Prince et Marcus Thornton de Boston, mais pour le moment, c'est le calme plât. Aucun renfort en vue.

 

C.J. McCollum et Will Barton montrent des choses interessantes dans la seconde escouade mais leur apport reste incertain. Or, a l'instar de Mike Budenhlozer, Terry Stotts tente de tirer le maximum de la totalité de son effectif. Mais avec 25 rencontres encore à disputer, Portland doit reposer ses titulaires, mais ne peut pas non plus se permettre de faire jouer des remplaçants trop tendres. Alors que faire ? Echanger son premier tour de draft 2015 ne représente pas un risque monumental pour cette franchise et semble rempli de sens. Reste à savoir si cet appât est capable d'attirer la bonne proie. En tous cas, cela semble la meilleure des solutions pour prétendre à jouer mieux qu'un second tour de playoffs en mai.

  _______

Sans transition, cette pensée sous forme de vidéo:

 

 

A la semaine prochaine !

 

Sea, Sex and Sunkidd (1) - Les cheerleaders, les bêtes fabuleuses.

Sea, Sex and Sunkidd (2) - Le roi est mort ! Vive le roi !.

Sea, Sex and Sunkidd (3) - Carmelo Anthony, le coluche de la NBA.

Sea, Sex and Sunkidd (4) - Dan Le Batard taille LeBron James et les Cavs.

Sea, Sex and Sunkidd (5) - Kobe Bryant, les 5 chiffres qui tuent

Sea, Sex and Sunkidd (6) - Damian Lillard, le tueur

Sea, Sex and Sunkidd (7) - Gerald Green, la NBA a 9 doigts. 

Sea, Sex and sunkidd (8) - Golden State, meilleure défense de la NBA.

Sea, Sex and Sunkidd (9) - Phil Jackson, zen master d'un désastre.

Sea, Sex and Sunkidd (10) - Les Lakers vont mieux oui, non pas mieux que l'année dernière mais mieux que l'année prochaine.

Ailleurs sur le web
Votre avis