153

online

Home Sweet Home : Oakland

Home Sweet Home : Oakland

  

Et si les joueurs NBA revenaient dans leur région de naissance... Pendant le mois d'août, Inside Basket vous propose un grand voyage à travers les Etats Unis pour découvrir à quoi ressembleraient ces franchises. Aujourd'hui, escale à Oakland pour la seconde partie de la Californie.

  • MENEUR: Jason kidd 

stats: 12.6 points, 6.3 rebonds, 8.7 passes

records contre les Warriors: 41 points le 23 janvier 2003

 

Jason Kidd est l'un des meilleurs meneurs de l'histoire. Il est donc fort logique qu'il se retrouve à cette place de meneur de l'équipe d'Oakland/San Francisco. Drafté en 1994 par les Mavs, l'entente de l'équipe ne sera pas au plus haut niveau et il sera transféré à Phoenix en 97-98, ce qui lui permettra de prendre le relai de Kevin Johnson afin de garder les Suns compétitifs en post-saison. Après plusieurs années dans l'Arizona, il rejoindra la ville de New York et les Nets. Il réussira à faire rêver plus d'un fan de NBA aux côtés des autres Richard Jefferson et Kenyon Martin. Ses années dans le New Jersey seront probablement ses plus belles individuellement parlant. Dès sa première saison (2001-2002), le côté valuable de kidd va faire des merveilles et va permettre aux Nets de rejoindre la finale NBA, après une saison régulière très solide (52-30) où il terminera second aux votes du MVP. Malheureusement pour eux, ils tomberont face au duo Shaq et Kobe en quête du threepeat et se feront violamment sweeper en finale. Ils retenteront la même la saison suivante pour une nouvelle défaite en finale, cette fois face aux grands de San Antonio voulant offrir le titre pour la dernière de l'Amiral. Bien décidé à partir après ces échecs et une nouvelle direction prise par la franchise, les Nets le convaincront de rester en signant Vince Carter avec qui il formera un duo magnifique. Cependant, ils n'arriveront plus jamais en finale NBA et tonton Jason partira à Dallas en 2008. Toujours aussi efficace, Kidd arrivera enfin à remporter le titre NBA lors des magnifiques playoffs 2011 et les finales face à LeBron James et le Heat. Il fera ensuite un retour dans la Big Apple, sous le maillot des Knicks pour un dernier baroud d'honneur avant de définitivement retirer les sneackers. Dix fois All Star, Rookie de l'année, et six fois dans les All NBA, Jason Kidd aura réussi une carrière splendide.

 

 

  • ARRIERE: Phil Chenier 

stats: 17.2 points, 3.6 rebonds , 3.0 passes

records contre les Warriors: 33 points le 10 mars 1994

 

Pas le plus connu des arrières, Phil Chenier a pourtant réalisé une carrière plus qu'honorable durant les années 70. Drafté en 1971 par les Bullets, Chenier fera la plupart de ses dix années de carrière avec cette équipe, participant au déménagement de la franchise de Baltimore à Washington. Nommé dans la All Rookie Team après une première saison solide (12 points par match), Phil Chenier remportera le titre NBA en 1978 pour le seul et unique titre de la franchise aux côtés de Wes Unseld notamment. All NBA en 1975, l'arrière tourne à plus de 17 points en carrière et sera même 3 fois All Star. De quoi être l'arrière de cette équipe d'Oakland. 

 

  • AILIER: Paul Pierce

stats: 19.7 points, 5.6 rebonds, 3.5 passes

records contre les Warriors: 36 points le 5 janvier 2001

 

Oui Paul Pierce est né en Californie. Celui qui fait partie de la légende des Celtics est bien né à proximité du rival jaune et pourpre. Sans aucun doute parmi les 10 meilleurs ailiers de l'histoire, The Truth a été drafté en 98 par SA franchise, Boston. Son apport chez les verts est immédiat et les fans voient en lui le renouveau des Celtics, après plusieurs années blanches depuis la fin de l'ère Larry Bird. Paulo fera évidemment partie de la All Rookie team mais aussi 4 fois de la All NBA Team durant ses plus belles années sous le maillots des Celtics. Malheureusement trop peu entouré, Pierce n'arrivera pas à atteindre les finales NBA et il faudra attendre un coup de génie de Danny Ainge, qui fera venir Kevin Garnett et Ray Allen en 2007 afin de remporter son seul titre avec sa franchise de toujours, titre durant lequel il finira en plus MVP des finales après avoir disposé des rivaux Lakers et de Kobe Bryant. Il ratera de peu le titre en 2010 après des finales superbes, à nouveau face aux Lakers, avant d'être transféré contre toutes attentes chez les Nets où il ne sera plus jamais le joueur qu'il a été. Il rejoindra par la suite les Wizards puis les Clippers pour y retrouver Doc Rivers avant de prendre sa retraite cet été. Légende vivante à Boston, the Truth restera comme le plus gros rival individuel de LeBron James contre qui il a eu de nombreuses batailles. Evidemment, quelques lignes ne suffisent pas pour décrire l'ailier mais il restera sans aucun doutes dans l'histoire de la grande ligue. 

 

 

  • AILIER-FORT: Jamaal Wilkes

stats: 17.7 points, 6.2 rebonds, 2.5 passes

records contre les Warriors: 29 points le 20 février 1979 

 

Ailier de petite taille (1m98), Jamaal Wilkes a réalisé toute sa carrière dans sa région natale. Drafté par les Warriors en 1974, il réalisera trois saisons dans la baie. Dès sa première année, Silk connait le succès en remportant le titre de rookie de l'année ainsi que le titre NBA avec Golden State. Ailier très efficace, Wilkes tourne à quasiment 18 points et plus de 6 rebonds en carrière grâce notamment à un jumpshot considéré comme très efficace (50% en carrière). Après donc trois saisons à Oakland, il rejoint les Lakers 1977-1978 où il fera partie d'une des plus belles équipes de l'histoire grâce à la draft de Magic deux ans plus tard. Aux côtés du meilleur meneur de l'histoire (et accessoirement du meilleur de pivot de l'histoire), Wilkes remportera trois nouveaux titres NBA, en 1980, 1982 et 1985 et il échouera en finale en 1984 où sa blessure sera trop importante pour les Lakers. Hall of Famer et trois fois All Star, Jamaal Wilkes a son maillot retiré par les jaune et pourpre et mérite donc sa place dans ce cinq majeur de Oakland. 

 

  • PIVOT: Cliff Robinson 

stats: 17.2 points, 8.3 rebonds, 2 passes 

records contre les Warriors: 36 points le 15 février 1981

 

Cliff Robinson, à ne pas confondre avec Clifford Robinson, est un ailier ayant joué poste 4 et même poste 5 durant sa carrière. Il a été drafté par les Nets en 1979 et y jouera deux saisons avant de partir pour les Kings mais surtout pour les Cavs où il fera ses meilleures saisons en carrière dont les deux dernières en double-double. Seulement, il ne restera que trois saisons avant de passer par les Bullets puis les Sixers où il réalisera ses dernières années complètes. Il terminera sa carrière dans sa région, aux Lakers, avant de prendre sa retraite en 1992. Auteur de 17 points de moyenne et 8 rebonds en carrière, Cliff Robinson ne sera jamais champion, même jamais All Star mais il eu un bon impact dans toutes les franchises où il est passé, ce qui suffit pour le passer titulaire au poste 5 de cette équipe.

 

  • LE BANC

Damian Lillard 22.4 points, 4 rebonds, 6.2 passes

Isaiah Rider 16.7 points, 3.8 rebonds, 2.7 passes

Keith Erickson 9.5 point, 4.5 rebonds, 2.6 passes

Antonio Davis 10 points, 7.5 rebonds, 1.1 passes 

Drew Gooden 11 points, 7.1 rebonds, 1.1 passes

 

Pas le plus impressionant des bancs NBA, celui de cette équipe d'Oakland possède surtout une ligne arrière solide. Avec Damian Lillard en sixième homme, les quatre autres postes sont principalement représenté par de solides role player que sont notamment Antonio Davis et Drew Gooden. Figure de ce banc, Damian Lillard a déjà été deux fois All Star, ainsi que rookie de l'année en 2013. Auteur de 22 points en carrière, il n'a pour le moment jamais remporté de titre ni même fait de finale mais il a encore une bonne partie de sa carrière devant lui. A l'arrière, Isaiah Rider est bien plus connu pour son dunk que pour ses performances en match, et poutant il tourne à plus de 16 points de moyenne durant ses 9 saisons dans la ligue où il a notamment fait partie des Nuggets et des Blazers. Keith Erickson est quand à lui un ailier, plutôt bon scoreur, qui a passé la plupart de sa carrière aux Lakers avant de terminer en Arizona chez les Suns. Antonio Davis est un intérieur passé notamment par les Pacers, et surtout les Raptors où il a fait les beaux jours de la franchise au début des années 2000.

Finalement, ce banc n'est pas le plus régulier, où le plus productif, mais il reste une rotation de solide joueur NBA avec un super sixième homme. 

 

  • LE LOCAL DE L'ETAPE: Gary Payton

stats: 16.3 points, 3.9 rebonds, 6.7 passes

 

Qu'on se le dise tout de suite, Gary Payton aurait mérité de figurer dans toutes les places de cette équipe. Parmi les 10 meilleurs meneurs de l'histoire, The Glove est le local de l'étape, car il est né à Oakland. Meilleur défenseur de l'histoire au poste de meneur, meilleur jeu dos au panier de l'histoire du poste 1, Gary Payton reste un très solide attaquant et un très solide passeur. Tête de gondole du trashtalking à travers le monde, GP a réalisé la plus grande partie de sa carrière aux Sonics, où il échouera en finale face à Michael Jordan, avant de se faire trader à plusieurs reprises à travers le pays, passant par les Bucks, les Celtics et les Lakers notamment. Il rejoindra par la suite le Heat de Miami et aura un rôle crucial dans le premier titre de la franchise en 2006 aux côtés du jeune Dwyane Wade. Avec un caractère, une envie et une bouche comme la sienne, il est le personnage idéal pour représenter cette sélection et en être le local de l'étape. 

 

 

 

Etape 26 : Los Angeles
Etape 25 : Phoenix
Etape 24 : Denver
Etape 23 : San Antonio
Etape 22 : Dallas
Etape 21 : Houston
Etape 20 : New Orleans
Etape 19 : Oklahoma
Etape 18 : Minnesota
Etape 17 : Toronto
Etape 16 : Milwaukee
Etape 15 : Chicago
Etape 14 : Indiana
Etape 13 : Detroit
Etape 12 : Cleveland
Etape 11 : Memphis
Etape 10 : Miami
Etape 9 : Orlando
Etape 8 : Atlanta
Etape 7 : Charlotte
Etape 6 :
Washington
​Etape 5 : Philadelphie
​Etape 4 : Boston
​Etape 3 : New Jersey
Etape 2 : Brooklyn
Etape 1 : New York

Ailleurs sur le web
Votre avis ()