28

online

Home Sweet Home : Atlanta

Home Sweet Home : Atlanta

  

Et si les joueurs NBA revenaient dans leur région de naissance... Pendant le mois d'août, Inside Basket vous propose un grand voyage à travers les Etats Unis pour découvrir à quoi ressembleraient ces franchises. Aujourd'hui, escale à Atlanta et en Georgie.

  • MENEUR : WALT FRAZIER

Stats : 18.9 points, 5.9 rebonds, 6.1 passes
Record contre les Hawks : 39 points

 

7 fois All Star, Walt Frazier a connu les deux seuls titres des Knicks en 1970 et 1973. Second scoreur alltime de New York et meilleur passeur de la franchise, il se distingue par son handle incroyable pour l'époque. Si Frazier est l'une des menaces offensives de la grande équipe des Knicks, que dire de sa défense. Élu à 7 reprises dans la All-NBA Defensive First Team, il met une pression permanente sur son adversaire jusqu'à l'asphyxier. Pour en arriver là, Frazier aura bataillé. La Georgie des sixties n'est pas franchement un havre de paix pour les afro-américains. Après de multiples refus de bourses dans sa région, Walt est obligé de s'exiler dans l'Illinois pour trouver une fac.

 

  • ARRIÈRE : WORLD B. FREE

Stats : 20.3 points, 2.7 rebonds, 3.7 passes
Record contre les Hawks : 46 points

 

Un nom qui fait penser à un boys band, issu de la fusion des World's Apart et des 2 be Free... mais non, World B. Free est bien un joueur de basket ! Arrière de petite taille (1m88), Lloyd Bernard Free surnommé World pour ses dunks à 180°, est une scoring machine. Drafté par les Sixers puis échangé aux Clippers contre un tour de draft (qui deviendra Charles Barkley), il explose littéralement en Californie. En 1980, il passe la barre des 30 points de moyenne et devient All Star. Sa seule sélection... Car malgré son flamboyant à base de un contre un et huit saisons consécutives à plus de 20 points, World B. Free n'a jamais eu l'occasion de jouer dans de grosses cylindrées. Hommage vidéo sur fond de James Brown.

 

 

  • AILIER : DALE ELLIS

Stats : 15.7 points, 3.5 rebonds, 1.4 passe
Record contre les Hawks : 36 points

 

Un métronome du tir à 3 points. Dale Ellis restera dans l'Histoire comme le premier joueur à inscrire plus de 1000 tirs primés. Entre 1986 et 1987, il passe de 7 à 25 points de moyenne. Le titre de Most Improved Player lui tend les bras et pas de malédiction avec ce trophée pour lui. Dale embraye quatre saisons à plus de 20 unités dont un pic à 27.5 en 1989 à Seattle. Une sélection de All Star plus tard, il est tradé pour Ricky Pierce en 1991. Ellis va alors enchaîner les franchises (Milwaukee, San Antonio, Denver, Dallas, Charlotte) toujours dans un rôle d'artilleur longue distance. Il cumule au total neuf saisons à plus de 40% à 3 points et plus de 19.000 point en carrière, soit le scoreur le plus prolifique des natifs de Georgie.

 

  • AILIER FORT : HORACE GRANT

Stats : 11.2 points, 8.1 rebonds, 2.2 passes
Record contre les Hawks : 25 points

 

Le joueur le plus titré de cette équipe type de Georgie. Horace Grant c'est trois titres avec les Bulls lors du premier Three-Peat et un autre avec les Lakers. Sans faire offense à ses neveux Jerami et Jerian Grant et son frère jumeau Harvey, Horace est également le plus doué de cette famille de basketteurs. Second lieutenant de Michael Jordan, Grant est le meilleur rebondeur des Bulls pendant 6 saisons. Il s'expatrie ensuite à Orlando à la recherche d'un gros contrat et apporte son expérience au jeune duo Shaquille O'Neal Penny Hardaway. La campagne se soldera par un sweep en finale NBA contre les Rockets. A 35 ans, Horace ira quand même chercher une quatrième bague avec les Lakers de Kobe et Shaq.

 

  • PIVOT : DWIGHT HOWARD

Stats : 17.5 points, 12.7 rebonds, 1.5 passe
Record contre les Hawks : 31 points

 

Fraîchement transféré aux Hornets, Dwight Howard va encore avoir l'opportunité de relancer sa carrière. Son retour chez lui à Atlanta n'aura duré qu'une seule saison. Pestiféré aux Rockets et rejeté par les Hawks, Dwight doit se faire une raison : les 20 points par match en tant que franchise player c'est terminé. Pour perdurer dans la Ligue, D12 doit se concentrer sur la défense et le rebond. Ses deux points forts. Car à son arrivée en NBA à Orlando, l'intérieur écrasait tout sur son passage dans ces domaines : 4 fois meilleur rebondeur, 2 fois meilleur contreur, 3 titres de Defensive Player of the Year pour aller avec ses 8 sélections au All Star Game. Sa finale avec le Magic dans un effectif limité reste l'apogée de sa carrière. A lui, de nous prouver le contraire à Charlotte.

 

  • LE BANC

Derek Harper : 13.3 points, 2.4 rebonds, 5.5 passes

Kentavious Caldwell-Pope : 11.7 points, 3.0 rebonds, 1.6 passe

Jae Crowder : 8.9 points, 3.8 rebonds, 1.4 passe

Shareef Abdur-Rahim : 18.1 points, 7.5 rebonds, 2.5 passes

Derrick Favors : 11.4 points, 7.2 rebonds, 1.1 passe

 

Pour mener le banc, on retrouve l'ancien Maverick Derek Harper. 23ème meilleur passeur de l'Histoire, il a surnagé pendant 12 saisons à Dallas avant de connaître les projecteurs avec les Knicks dans les 90's. Meneur titulaire à New York, il goûte aux Finales NBA contre les Rockets. A ses côtés, les deux top défenseurs Jae Crowder et Kentavious Caldwell-Pope, capables également d'étirer le jeu longue distance : 40% à 3 points pour le Celtic cette saison et 35% pour le Piston. A l'intérieur, Derrick Favors accompagne le joueur le plus doué de la second unit : Shareef Abdur-Rahim. Franchise player des Grizzlies version Vancouver, il sera All Star en 2002 avec les Hawks. Malgré des saisons à plus de 20 points et 10 rebonds, il reste considéré comme un joueur sous-coté et garde une place peu banale dans les tablettes : avant de finir sa carrière aux Kings en 2006, il était le second joueur de l'Histoire à avoir disputé le plus de matchs NBA sans avoir participé aux playoffs.

 

 

  • LE LOCAL DE L'ÉTAPE : JOSH SMITH

Stats : 7.4 points, 3.3 rebonds, 2.7 passes

 

Drafté en 19ème position par les Hawks sans passer par la case NCAA, Josh Smith se fait rapidement une place dans le 5 majeur d'Atlanta. Il faut dire que les Hawks de 2005 ne remportent que 13 victoires. Smith va être l'un des piliers de la reconstruction. Son jeu polyvalent fait merveille. En 2007 à 21 ans, il tourne déjà à plus de 16 points, 8 rebonds, 3 passes et... 3 blocks ! Une aberration pour un ailier. Il devient le plus jeune joueur de l'Histoire à passer le cap des 500 contres en carrière. Niveau spectacle, c'est du jamais vu à Atlanta depuis la période Dominique Wilkins. Smith envoie des tomars et des alley-oops à tout-va et remporte même le Slam Dunk Contest de 2005. Dans la discussion pour le All Star Game, il rejoint les Pistons en 2013. Le début de la fin pour Josh. Alternant entre poste 3 et 4, il passe son temps derrière la ligne à 3 points où sa papatte gauche ne fait pas de miracle (28,5% en carrière). Manque de sérieux, d'implication défensive, Smith passe par les Clippers et les Rockets à deux reprises, sans vraiment convaincre. Déchéance ultime, il évoluait cette saison dans le championnat chinois... à seulement 31 ans !

 

 

Etape 7 : Charlotte
Etape 6 :
Washington
​Etape 5 : Philadelphie
​Etape 4 : Boston
​Etape 3 : New Jersey
Etape 2 : Brooklyn
Etape 1 : New York

Ailleurs sur le web
Votre avis