221

online

Home Sweet Home : Miami

Home Sweet Home : Miami

  

Et si les joueurs NBA revenaient dans leur région de naissance... Pendant le mois d'août, Inside Basket vous propose un grand voyage à travers les Etats Unis pour découvrir à quoi ressembleraient ces franchises. Aujourd'hui, escale à Miami et le Sud de la Floride.

  • MENEUR: Brandon Knight

stats: 15.2 points, 3.3 rebonds, 4.3 passes

record contre le Heat: 26 points le 8 janvier 2016

 

Très peu de grands meneurs sont originaires de Floride du Sud et de Miami. Le choix fut compliqué pour finalement aboutir à la selection de Brandon Knight pour le poste 1 de l'équipe de South Beach. Dans la All Rookie Team de 2011, Knight n'a rien gagné depuis. Meneur avec un bon potentiel, il a montré des parties de saison très intéressantes mais est surtout réputé pour sa malchance. Il s'est fait maltraité par Kyrie Irving au All Rookie Game, détruit par DeAndre Jordan sur un poster qui restera dans l'histoire mais surtout il enchaine les mauvaises performances et ses dégringolades dans les rotations n'aident pas. Comble de la malchance, Brandon Knight vient de se blesser gravement au genou et a d'ores et déjà terminé sa saison 2017-2018. Malgré cela, ses belles stats et son potentiel (il n'a toujours que 25 ans) lui permettent d'obtenir ce poste de titulaire.

 

  • ARRIERE: MITCH RICHMOND

stats: 21 points, 3.9 rebonds, 3.5 passes

record contre le Heat: 38 points le 26 décembre 1993

 

Poste 2 souvent sous-estimé, Mitch Richmond est l'arrière titulaire de cette équipe de South Beach sans aucune discussion possible. The Rock est l'un des meilleurs arrières de l'histoire malgré le fait que l'on en parle peu. Il était un formidable attaquant qui pouvait enchainer les performances dès sa draft par les Warriors en 1988 et ainsi devenir Rookie de l'année (22 points, 5.9 rebonds, 4.2 passes). Il a formé avec Chris Mullin et Tim Hardaway l'un des trios les plus excitants de l'histoire de la NBA, le Run TMC. Don Nelson, son coach de l'époque, a d'ailleurs avoué qu'échanger Richmond fut la plus grosse erreur de sa carrière. Arrivé ensuite aux Kings, Richmond va continuer les performances monstrueuses et devenir une icône de la franchise tournant à 23 points de moyenne durant ses 7 années à Sacramento. Après un petit tour aux Wizards, The Rock finira par enfin remporter un titre NBA en faisant partie de l'aventure de Shaq et Kobe en 2002 avant de prendre sa retraite et d'intégrer le Hall Of Fame en 2014. 

 

 

  • AILIER: EDDIE JOnes

stats: 14.8 points, 4 rebonds, 2.9 passes

record contre le Heat: 25 points le 10 janvier 1997

 

Longue hésitation pour le poste d'ailier mais Eddie Jones est un arrière ailier ayant fait ses preuves dans la ligue. Drafté par les Lakers en 1994, EJ a fait la plupart de sa carrière avec les Lakers et ... le Heat ! Ses premières (et meilleures saisons) se sont déroulées à Los Angeles, où il a eu l'occasion de participer à 3 All Star Game durant la fin des années 90. Lors de ses 5 années chez les Angelinos, Jones avait aussi un rôle de mentor avec un certain Kobe Bryant, avant d'être échangé aux Hornets pour permettre au Mamba de progresser et d'avoir un plus grand temps de jeu. En plus d'être un excellent intercepteur et un bon défenseur, EJ était un bon shooteur derrière l'arc, parmi les plus prolifiques de l'histoire. Il finira malheureusement sans titre NBA, ratant le wagon du Heat en 2006 pendant qu'il était chez les Grizzlies. 

 

  • AILIER-FORT: DAVID ROBINSON

stats: 21.1 points, 10.6 rebonds, 2.5 passes

record contre le Heat: 28 points, trois fois

 

Le meilleur joueur de cette équipe de South Beach. Légende de la NBA, parmi les plus grands pivots de l'histoire (pas que grâce à ses 2m16), David Robinson a passé toute sa carrière aux Spurs, de ses études à l'US NAVY jusqu'au titre de 2003. Durant ses 14 saisons NBA, le pivot le plus mobile de l'histoire (avec Hakeem) a tout gagné, que ce soit en NBA ou avec la Dream Team de 1992. Un trophée de MVP en 1995, un titre de meilleur scoreur en 1994 avec quasiment 30 points par match, un titre de meilleur rebondeur en 1991 (13 rebonds par match), un de meilleur contreur en 1992 (4.5 contres de moyenne), un titre de défenseur de l'année en 1992, le trophée de rookie de l'année en 1990, 10 sélections aux All Star Game, des places dans les All NBA, dans les All défensives et évidemment sa double place au Hall Of Fame. Il est aussi l'un des quatre joueurs à avoir réussi un quadruple double avec 34 points, 10 rebonds, 10 passes et 10 contres le 17 février 1994. L'Amiral aura longtemps patienté l'arrivée du Rookie Tim Duncan et de Gregg Popovich pour remporter le titre NBA et ainsi rentrer dans l'histoire de la ligue pour de bon. S'arrêter au top est toujours difficile, demandez aux Pierce, Kobe ou encore Jordan, et pourtant, Robinson l'a fait. Après le titre de 2003, il décide de prendre sa retraite terminant une carrière magnifique de succès.

 

 

  • PIVOT: ARTIS GILMORE

stats: 18.8 points, 12.3 rebonds, 2.3 passes

record contre le Heat: Franchise fondée en 1988, année de retraite de Gilmore

 

Artis Gilmore est une légende des années 1970-1980, ayant débuté en ABA avec les Kentucky Colonels avant d'intégrer la NBA en 1976 lors de la dissolution de l'ABA, ligue dans laquelle il fut MVP, meilleur marqueur, meilleur rebondeur et meilleur contreur. Du haut de ses 2m18, Gilmore a ensuite été drafté par les Bulls dont il était le pilier intérieur et défensif dans une ligue dominée par les Kareem Abdul Jabbar et autre Moses Malone. Il fait partie des rares joueurs ayant terminé avec plus de 10 contres sur un match mais aussi des meilleurs rebondeurs et contreurs de l'histoire de la grande ligue. Gilmore fut durant sa carrière aux Bulls puis aux Spurs multiple All Star et a bien sûr intégré le Hall OF Fame, bien que tardivement (intégration en 2011), mais sans gagner de titre. 

 

  • LE BANC

Steve Blake 6.5 points, 2.1 rebonds, 4 passes

Eddie Johnson 15.1 points, 2.3 rebonds, 5.1 passes

Trevor Ariza 10.5 points, 4.8 rebonds, 2.1 passes

Anthony Mason 10.9 points, 8.3 rebonds, 3.4 passes

Otis Thorpe 14 points, 8.2 rebonds, 2.2 passes

 

Le banc de South Beach est un banc finalement à l'image de la franchise actuelle. Un banc composé de joueurs pas forcément monstrueux statistiquement ou dans le palmarès mais avec de la défense, de la hargne, de l'envie et de tout ce qui fait actuellement l'identité du Heat. Comme pour les titulaires, le poste 1 est toujours aussi pauvre et c'est Steve Blake, joueur honnête mais limité, qui récupère le spot grâce à sa carrière. Sur le poste 2, c'est un inconnu du grand public, en la personne de Eddie Johnson (pas l'ancien suns) qui récupère la place pour sa polyvalence, que ce soit dans le scoring (15 points de moyenne), dans la gestion (5 passes) ou en défense (2 All défensive team). Sur l'aile, Trevor Ariza qui aurait pu obtenir la place de titulaire et le défunt Anthony Mason se partagent les places. Si le premier est champion, le second a été All Star et la doublette fait une solide paire défensive aux côtés du poste 5 qui est Otis Thorpe. Ce dernier a été All Star et champion dans les années 90 avec les Rockets et le grand Hakeem. Avec 14 points et 8.2 rebonds, Otis Thorpe a une solide carrière, qu'il a terminé avec le Heat puis les Hornets. 

 

  • LE LOCAL DE L'ETAPE: UDONIS HASLEM

stats: 7.8 passes, 6.9 rebonds, 0.8 passes

 

Qui d'autre ? Quand on pense à Miami, on pense à Dwyane Wade, Alonzo Mourning, Pat Riley et forcément Udonis Haslem. Passé par Châlon pendant un an, Udo n'a malheureusement pas eu la chance d'être drafté en même temps que LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh en 2003. Cependant, le Heat lui a rapidement proposé un contrat afin de lui donner sa chance. Ses qualités de rebondeur, de défenseur et de super coéquipier lui permettront de garder sa place dans l'effectif et de réaliser une carrière splendide avec la franchise de sa région natale. Udonis haslem est le seul avec Dwyane Wade a avoir joué et gagné les trois titres NBA avec Miami. Ce dernier parti à Chicago, Udo reste le dernier survivant d'une décennie légendaire et historique pour la franchise et le plus fidèle des guerriers de South Beach. Pas le plus grand poseur de stats, Udonis Haslem est l'âme de Miami et il est sans aucun doute le meilleur représentant possible pour cette équipe. 

 

 

Etape 9 : Orlando
Etape 8 : Atlanta
Etape 7 : Charlotte
Etape 6 :
Washington
​Etape 5 : Philadelphie
​Etape 4 : Boston
​Etape 3 : New Jersey
Etape 2 : Brooklyn
Etape 1 : New York

Ailleurs sur le web
Votre avis