216

online

Home Sweet Home : Cleveland

Home Sweet Home : Cleveland

  

Et si les joueurs NBA revenaient dans leur région de naissance... Pendant le mois d'août, Inside Basket vous propose un grand voyage à travers les Etats Unis pour découvrir à quoi ressembleraient ces franchises. Aujourd'hui, escale à Cleveland et dans l'Ohio.

  • MENEUR: STEPHEN CURRY

stats: 22.8 points, 4.5 rebonds, 6.6 passes

record contre les Cavs: 38 points lors du game 4 des finales 2016

 

Un poste de meneur attribué sans grande difficulté tant Stephen Curry domine dans son domaine. Pouvant facilement être considéré comme un top 10 meneur All-Time, Baby Face est né à Akron (comme un certain LeBron James) même s'il a grandi à Charlotte. Double MVP, double champion, meneur de l'équipe la plus victorieuse de l'histoire de la saison régulière et meilleur marqueur de la saison 2015-2016, il ne manque véritablement qu'un titre de MVP des finales à celui qui est considéré (à raison) comme l'un des, si ce n'est le, meilleur shooteur à trois points de l'histoire de la NBA. En prenant en compte toutes ces notions, difficile de ne pas le mettre titulaire de cette équipe de l'Ohio. 

 

 

  • ARRIERE: John HAVLICEK

stats: 20.8 points, 6.3 rebonds, 4.8 passes

record contre les Cavs: 39 points le 4 décembre 1970

 

Légende vivante des Celtics et de la NBA en général, John Havlicek a dominé les années 60-70 avec une facilité déconcertante. Parmi les meilleurs ailiers de l'histoire, Hondo a été 13 fois All Star et a évidemment fait partie de l'équipe la plus victorieuse en terme de titres, les Celtics des années 60. Avec 8 championnats à son actif dont un MVP des finales, Havlicek a marqué de son empreinte la NBA, intégrant de ce fait le Hall Of Fame en 1984. Beaucoup de monde se rappelle de lui notamment grâce au célèbre "Havlicek stole the ball". Sans discussion possible, il fait donc partie du cinq majeur, même s'il n'est pas à son poste habituel, King oblige. 

 

  • AILIER: LeBRON JAMES

stats: 26.4 points, 8.6 rebonds, 8.7 passes

record contre les Cavs: 43 points, le 18 mars 2014

 

Le choix le plus facile de cette équipe finalement. Meilleur ailier de l'histoire, LeBron James est né à Akron, à quelques kilomètres de Cleveland et a écrit sa légende dans sa région natale. Le King est le meilleur joueur de l'histoire des Cavs, de la région en général et sur le podium de l'histoire NBA. Quadruple MVP, il a réussi après avoir remporté deux titres à Miami à faire gagner la ville maudite, sa ville, au terme de finales légendaires et de ce fait à respecter sa promesse qui était de ramener un titre à Cleveland. Légende vivante de l'Ohio, LeBron James est donc logiquement l'ailier titulaire de cette équipe. 

 

 

  • Ailier-fort: Jerry lucas

stats: 17 points, 15.6 rebonds, 3.3 passes

record contre les Cavs: 30 points, le 17 novembre 1970

 

Joueur très méconnu du grand public, Jerry Lucas est un ancien intérieur de petite taille (2m03) étant pourtant capable de prendre un nombre de rebonds incalculable. Souvent oublié dans les discussions, il a pourtant une moyenne en carrière de plus de 15 rebonds (4ème all-time), ce qui le place devant des joueurs comme Unseld, Malone ou Jabbar par exemple. Il a même réussi à terminer ses deuxième et troisième saisons à plus de 20 rebonds de moyenne. Intégré au HOF en 1980, Jerry Lucas a longtemps bataillé avec les Cincinnati Royals avant de remporter un titre en 1973 avec les Knicks, avant dernière année de sa très solide carrière, trop souvent oubliée. 

 

  • Pivot: NATE THURMOND

stats: 15 points, 15 rebonds, 2.7 passes

record contre les Cavs: 30 points le 7 mars 1972

 

Nate Thurmond est l'un des meilleurs pivots de l'histoire. Véritable socle défensif (mais tout aussi bon en attaque) et monstre rebondeur pour les Warriors dans les années 60-70, il est le premier joueur de l'histoire à réaliser un quadruple double avec 22 points, 14 rebonds, 13 passes et 12 contres le 18 octobre 1974 contre Atlanta. Il est aussi le recordman de rebonds en un quart temps avec 18 prises. Thurmond a joué au lycée d'Akron, en compagnie d'un certain Gus Johnson (voir ci dessous) avec qui il formait une équipe magnifique, invaincue avant de s'incliner face à ... Jerry Lucas. Décédé l'an passé d'une leucémie, Nate the Great a évidemment son maillot retiré chez les Warriors où il a été coéquipier de Chamberlain et a terminé sa carrière dans sa région natale avec les Cleveland Cavaliers avec le regret de n'avoir jamais remporté le titre.

 

  • Le banc

Ron Harper 13.8 points, 4.3 rebonds, 3.9 passes

Alvin Robertson 14 points, 5.2 rebonds, 5.0 passes, 2.7 interceptions

Michael Redd 19 points, 3.8 rebonds, 2.1 passes

Kevin Martin 17.4 points, 3.2 rebonds, 1.9 passes

Gus Johnson 16.2 points, 12.1 rebonds, 2.5 passes

 

L'équipe de l'Ohio possède un banc pour le moins original avec un cinq très small ball où le seul intérieur, Gus Johnson (et donc ancien coéquipier de lycée de Thurmond) est un véritable poste 4 et ne mesure que 1m98. En effet, la second-unit est composée de nombreux extérieur avec par exemple Ron Harper, pas le plus grand producteur de stats mais un joueur régulier et multiple champion, où encore Kevin Martin et Michael Redd, des joueurs très solides mesurant globalement 2 mètres et étant de bons scoreurs. Longtemps nous avons hésité à mettre CJ McCollum (15.9 points, 2.6 rebonds, 2.8 passes) mais sa (pour l'instant) petite carrière le fait passer derrière Alvin Robertson, arrière remplaçant de cette équipe. Robertson est un joueur peu connu du grand public, et pourtant il était impressionant défensivement. Sa saison 1985-1986 est un modèle du genre. Il y remporta le trophée de défenseur de l'année et de meilleure progression, réalisant en plus le record d'interceptions de moyenne sur une saison avec 3.67 par match et surtout le second quadruple double de l'histoire avec 20 points, 11 rebonds, 11 passes et 10 interceptions face aux Suns. Défenseur très solide, il n'en reste pas moins un bon scoreur. Le banc de cette équipe de l'Ohio est donc peuplé de joueur très polyvalents et pouvant switcher grâce à leurs tailles globalement identiques. 

 

  • LE local de l'etape : Charles Oakley

stats: 9.7 points, 9.5 rebonds, 2.5 passes

 

Drafté par la ville de son enfance en 1985, Charles Oakley est notre local de l'étape pour l'Ohio, étant né à Cleveland. Immédiatement échangé aux Bulls, Oak y rencontrera son grand ami Michael Jordan avec qui il livrera de nombreux combats (dont un match monumental face aux Cavs où il termine avec 26 points et 35 rebonds !!) avant d'être envoyé au bout de trois saisons à New York où il écrira sa légende. Pas le plus grand scoreur, Oakley a démontré qu'il était possible de devenir un grand avec de la hargne, de la défense et de l'envie. Solide rebondeur, Oak a été l'une des pierres angulaires (avec Ewing notamment) du système défensif mis en place dans la Big Apple sous la direction de Pat Riley dans les années 90 qui sont finalement les derniers grands moments de la franchise des Knickersbockers qui sombre depuis. Véritable icône de l'équipe, Oak fait partie des joueurs ayant joué le plus de match et le plus de minutes en NBA. Grace à son côté guerrier, il représente parfaitement l'équipe de l'Ohio. 

 

 

Etape 11 : Memphis
Etape 10 : Miami
Etape 9 : Orlando
Etape 8 : Atlanta
Etape 7 : Charlotte
Etape 6 :
Washington
​Etape 5 : Philadelphie
​Etape 4 : Boston
​Etape 3 : New Jersey
Etape 2 : Brooklyn
Etape 1 : New York

Ailleurs sur le web
Votre avis