34

online

Houston Rockets 2017-2018

Houston Rockets 2017-2018

  

L'année du titre pour les Rockets de Houston ? Retrouvez le Guide NBA de la franchise texane.

  • LA SAISON 2016-2017

 

Après une saison sans saveur et des Playoffs attrapés de justesse (41v-41d), les Rockets entamaient l'exercice 2016-2017 avec de toutes nouvelles ambitions. Tout d'abord, le pseudo coach Bickerstaff  a été remercié et un vrai nom du basket a fait son arrivée : Mike D'Antoni. Réputé pour son amour de l'attaque et sa négligence pour la défense, il allait sans aucun doute s'entendre avec le franchise player, celui à qui on a remis les clés de la baraque (après avoir fait éjecter Dwight Howard) : James Harden.

 

Il était désormais temps de reconstruire la franchise en trouvant des coéquipiers autour de la Barbe.

 

Recrutement de Eric Gordon et Ryan Anderson, deux paris tant leur santé est instable. Le 5 majeur est composé de Harden-Beverley-Ariza-Anderson-Capela avec Gordon en 6ème homme. Rajoutez à l'effectif Nene qui apporte son expérience et vous avez l'effectif de départ des Rockets.

 

La mayonnaise prend directement, Harden replacé en poste de meneur dicte parfaitement le jeu et applique à la perfection la philosophie de son coach. Il termine la saison avec 29 points, 11 passes et 8 rebonds, juste incroyable. L'équipe shoot de tous les côtés, et les nouveaux arrivants artillent à 3 points. Avec 115 points de moyenne (40,3 % à 3 points), Houston est la deuxième équipe qui score le plus derrière les Warriors. Cette alchimie permet aux Rockets de finir 3ème de conférence (55-27) et de se placer en outsider principal pour gêner les Warriors de Curry.

 

En Playoffs, les débuts sont convaincants. Le 1er tour, Harden et les siens rencontrent la bande à Westbrook, élu MVP devant la Barbe. Le collectif texan survole celui de l'Oklahoma et la série se clôture en 5 matchs. Les demi-finales de conférence offrent un derby du Texas entre les Rockets et les Spurs. Sur le papier, tout le monde annonce les fusées s'imposer mais la force collective de San Antonio dérègle la machine à scorer. Lors du match 5, alors que Harden réalise une première mi-temps incroyable, il s'écroule en seconde période et envoi son équipe en prolongation. La fin est tragique pour la Barbe qui se fait scotcher par Ginobili sur son dernier shoot, victoire Spurs.

 

Le 6ème et dernier match de la série est un non-match. Les Rockets se font balayer à domicile tandis que James Harden ne s'est toujours pas remis de la bâche du lutin argentin. L'aventure se termine ici pour Houston, fin amer après une saison aussi promettant. Cette défaite fait ressortir les limites du coach D'Antoni qui n'a jamais su s'imposer en Playoffs tout comme James Harden.

 

  • LE BILAN DE LA SAISON 2016-2017

 

Bilan : 57 victoires – 22 défaites

Classement : 3ème de la conférence Ouest, second de la division Sud-Ouest

Attaque : 115.3 points marqués par match (2ème attaque de la Ligue)

Défense : 109.2 points encaissés par match (26ème défense de la Ligue)

Meilleur marqueur : James Harden avec 29.1 points par match

Meilleur passeur : James Harden avec 11.2 passes par match

Meilleur rebondeur : Clint Capela avec 8.1 rebonds par match

Meilleur intercepteur : Trevor Ariza avec 1.8 interception par match

Meilleur contreur : Clint Capela avec 1.2 contre par match

Meilleur pourcentage : Chinanu Onuaku avec 74.4 de réussite aux tirs

 

  • L'EFFECTIF

 

Meneur : Chris Paul – Bobby Brown

Arrière : James Harden – Eric Gordon – Troy Williams 

Ailiers : Trevor Ariza – Luc Mbah A Moute – PJ Tucker

Ailiers fort : Ryan Anderson – Zhou Qi

Pivot : Clint Capela – Nene – Tarik Black – Chinanu Onuaku

 

  • LE 5 MAJEUR 

 

PG : Chris Paul – SG : James Harden – SF : Trevor Ariza – PG : Ryan Anderson – C : Clint Capela

 

Un seul changement à noter dans le 5 majeur cette saison, et pas des moindres. C'est Chris Paul qui prend la mène de l'équipe. Une mène qui s'effectuera en réalité en duo avec Harden replacé au poste d'arrière mais qui, on le sait, adore dicter le jeu. Poste 3 on retrouve l'infernal Trevor Ariza qui continuera de faire tomber la foudre à 3 points, bien épaulé par Ryan Anderson en poste 4. Clint Capela termine le 5 après avoir réalisé une dernière saison solide et prometteuse.

 

C'est un roster très costaud et ambitieux qu'affiche les Rockets, une chose est sûre il va faire mal, très mal. Et le pivot suisse ne va pas être en reste de alley-oop.

 

  •  LE BANC

 

On retrouve un banc assez complet et compétitif pour la franchise texane malgré le départ de nombreux joueurs. Tout d'abord, l'équipe a eu la bonne idée de conserver le meilleur 6ème homme de l'année passée, aka Eric Gordon (16 points de moyenne pour 31 minutes). Très important l'année passée dans ses rentrées, il apporte du punch et du scoring. Troy Williams aura aussi ses minutes, lui qui a été beaucoup utilisé en fin de saison.

 

Poste 3, deux recrues importantes sont venues se lier à l'effectif. Le premier est Lucas Mbah A Moute, en provenance des Clippers, solide au poste (2m03 pour 104 kg). Il va apporter de la présence de la raquette et une défense solide, un des défauts majeurs de l'équipe durant l’exercice 2016-2017. Il peut, sans aucun doute, devenir le patron de la défense texane. En back-up de Trevor Ariza, excellent défenseur également, ils seront deux à tenter de ralentir les stars du calibre de LeBron James ou Kevin Durant.

 

Autre gars costaud dans la raquette, PJ Tucker (1,96 m pour 102 kg). Caractéristiques assez proches de Mbah A Moute, il possède un tir intéressant, notamment à 3 points. Il est une nouvelle touche défensive pour Mike d'Antoni.

 

Dernier grand à avoir rejoint les Rockets : Zhou Qi. Déjà passé par la franchise, le Chinois est revenu apporter sa hauteur pour épauler Ryan Anderson. Il est aussi capable de jouer pivot.

 

  •  LES MOINS

 

- L’équipe a, depuis quelques années, prit le parti de se focaliser sur l’attaque aux dépens de la défense. Cette philosophie de jeu leur a été fatale notamment en Playoffs face aux Spurs.

 

- L’acharnement sur le shoot à 3 points était aussi un de leurs défauts majeurs la saison précédente. En cas de bon défenseurs extérieurs, les Rockets se retrouvaient souvent sans solution, sans remettant uniquement au talent de leur franchise-player.

 

  • LES PLUS

 

- Le recrutement défensif de cet été va permettre à Houston d’afficher un nouveau visage. Plus seulement fort en attaque, les texans peuvent montrer une réelle solidité défensive. A condition de travailler et faire preuve d’envie (cc Harden).

 

- L’arrivée de Chis Paul va apporter un nouveau plan de jeu avec des possessions plus longues, un jeu moins direct et des systèmes nouveaux.

 

- La liaison avec James Harden sera très intéressante à suivre et à analyser, l’armada offensive des Rockets est plus forte que jamais.

 

- L’expérience de CP3, PJ Tucker et Lucas Mbah a Moute va être très importante pour espérer obtenir le graal, un titre NBA.

 

  • L'AVIS DE LA RÉDACTION

 

Houston semble afficher sa meilleure équipe depuis longtemps. Avec l’arrivée de Chris Paul, elle s’affiche comme LA menace la plus sérieuse pour les Warriors. Etant donné que des joueurs de qualités défensives sont venus rejoindre les rangs des Rockets, la franchise s’affiche comme un outsider solide. Il faut oublier les déboires de l’an passé avec cette élimination prématurée en Playoffs et compter sur l’expérience des nouveaux arrivants et du talent offensif incroyable de la Barbe pour devenir les nouveaux leaders de la NBA. Le potentiel est là.

 

  • BILAN PROVISIONNEL

 

64 victoires pour 18 défaites, 2ème de la conférence Ouest.

Ailleurs sur le web
Votre avis