44

online

Cleveland Cavaliers 2017-2018

Cleveland Cavaliers 2017-2018

  

Voici le guide des Cleveland Cavaliers pour la saison 2017-2018.

  • LA SAISON 2016-2017

 

Finalement, les premiers mots qui me viennent à l'esprit en pensant à cette saison 2016-2017 sont: presque logique. 

 

En effet, sortant d'une saison régulière très bonne ponctuée par un titre de champion magnifique et légendaire ainsi que la "fin" de la légende de l'élu qu'est LeBron James, les Cavs n'étaient cependant plus la meilleure équipe de la ligue dès l'arrivée de Kevin Durant chez les Warriors. A partir de là, les plus fans de la franchise de l'Ohio rêvaient du doublé pendant que, les plus réalistes savaient que taper la franchise de la Bay serait plus que compliqué. 

 

Et pourtant, ce sont les Cavs qui débutent le mieux la saison régulière, avec 13 victoires en 15 matchs. L'équipe semble tout aussi dominante que l'an passé, les leaders que sont LeBron James, Kyrie Irving et Kevin Love jouent à un très haut niveau et les joueurs de rotation sont solides. Cette première partie de saison est même parfaitement représentée par cette victoire le soir de Noël contre les Warriors après une nouvelle fin de match folle. 

 

Cependant, la seconde partie de saison sera bien plus compliquée que prévue. Outre les signatures de Kyle Korver et Deron Williams qui mettront du temps à s'acclimater, le coaching et le jeu ont totalement disparu chez les cavaliers. Le mois de janvier se termine même sur un bilan négatif: 7 victoires pour 8 défaites, une première pour LeBron depuis sa saison rookie. S'en suivra une fin de saison durant laquelle ils n'auront qu'un bilan équilibré avec 23 victoires pour 23 défaites, bien trop inquiétant pour un champion en titre. Plus encore, le post-All Star Game est catastrophique et personne ne voit comment ils pourraient taper les Warriors qui marchent sur la ligue. 

 

Arrivés en playoffs après avoir laissé la tête de la conférence à Boston, les Cavaliers passent pourtant la seconde. Les Pacers au premier tour ? Un sweep (compliqué mais un sweep). Les Raptors au second ? Un sweep violent infligé par un LeBron James stratosphérique. Les Celtics en finale de conférence ? Un violent 4-1 avec une impression de domination rarement vue en finale de conférence. A partir de là, tous les avis ont switché. Les Cavs sont au niveau des Warriors. Et pourtant, les finals nous prouveront le contraire. Malgré un niveau plutôt solide et une finalité qui aurait pu être toute autre si le game 3 avait été autre (arbitrage, le shoot de KD...), les Cavaliers sont totalement dominés et s'inclinent 4-1. Finalement, tout le monde prédisait ça depuis le début de l'année, et sans grand suspens malheureusement, c'est ce qui est arrivé. 

 

 

  • LE BILAN DE LA SAISON 2016-2017

 

Bilan: 51 victoires pour 31 défaites. 

Classement: 2ème de conférence Est, 1er de division centrale.

Attaque: 110.3 points marqués par match (4ème).

Défense: 107.2 points encaissés par match (20ème).

Meilleur marqueur: LeBron James avec 26.4 points par match.

Meilleur passeur: LeBron James avec 8.7 passes par match.

Meilleur rebondeur: Kevin Love avec 11.1 rebonds par match.

Meilleur intercepteur: LeBron James et Kyrie Irving avec 1.2 interception par match.

Meilleur contreur: Tristan Thompson avec 1.1 block par match.

Meilleur pourcentage: Tristan Thompson avec 60% de réussite aux tirs.

 

  • L'EFFECTIF

 

Meneurs: Kyrie Irving, Isaiah Thomas, Derrick Rose, José Calderon, Kay Felder

Arrières: Jr Smith, Dwyane Wade, Iman Shumpert, Kyle Korver

Ailiers: LeBron James, Jeff Green, Cedi Osman, 

Ailiers-forts: Kevin Love (devrait jouer pivot), Richard Jefferson, Jae Crowder

Pivots:Tristan Thompson, Ante Zizic, Channing Frye Edy Tavares, Kendrick Perkins

 

  • LE 5 MAJEUR

 

PG: Derrick Rose SG: Dwyane Wade SF: LeBron James PF: Jae Crowder C: Kevin Love

 

D'après les premiers échos de la ligue et des insiders, ainsi que des impressions en pré-saison, les Cavaliers devraient en grande partie modifier leur cinq majeur. En effet, seul deux rescapés de l'année dernière seront présents. Tout d'abord, Derrick Rose sera titulaire en attendant Isaiah Thomas qui devrait être de retour pour la fin de l'année, les deux remplaçant numériquement Kyrie Irving, parti à Boston. A l'aile, JR Smith est extrêmement important dans le système et a prouvé qu'on pouvait compter sur lui mais il devrait être sacrifié pour permettre à Dwyane Wade de débuter, même si les minutes seront probablement équilibrées. Dans les ailers, évidemment, LeBron James sera titulaire aux côtés probablement de Jae Crowder afin de pousser encore plus le Small Ball. Pour terminer, Kevin Love devrait récupérer la place de titulaire au poste 5, mettant Tristan Thompson sur le banc. 

 

Ce cinq semble très solide et bien moins dépendant de LeBron. La perspective de voir Kevin Love à l'intérieur nous laisse perplexe. Cependant, les Cavs semblent vouloir jouer un peu plus vite et le fait d'avoir Dwyane Wade et Rose à l'arrière limite les capacités de shoots extérieurs. De plus, avec James, Wade et Rose qui ont un important jeu de pénétration, il est plus simple de mettre Love qui pourra s'écarter avec Jae Crowder. Un cinq expérimental et en partie provisoire, mais qui peut être intéressant à observer et un enfer à défendre avec des joueurs pouvant switcher sur tous les postes. 

 

  • LE BANC

 

Le banc sera une partie très importante de la saison des Cavs. Une fois Isaiah Thomas de retour, Derrick Rose aura la lourde tache de diriger la second-unit. En attendant, Tyronn Lue a dit que Dwyane Wade jouera beaucoup avec eux même s'il sera titulaire. José Calderon pourra tout de même apporter son shoot et sa gestion du jeu pendant quelques minutes. Sur les postes 2,3 et 4, Richard Jefferson, Kyle Korver, Jeff Green et surtout JR Smith pourront alterner. "Gérard" a déjà dit qu'il sera content de jouer en tant que 6ème homme et pourra apporter toute sa folie de scoring et de création pour dominer le banc adverse. Pour terminer, Tristan Thompson sera une rotation de luxe à l'intérieur. Il pourra faire très mal aux adversaires et a déjà annoncé qu'il visait le titre de sixième homme. Pour le reste du banc, des joueurs comme Cedi Osman et Channing Frye par exemple pourront apporter une fois de temps en temps mais difficile de les voir avoir un vrai rôle dans cet effectif très important. Faiblesse l'an passé, le banc des Cavs devra cette fois devenir une force. 

 

  • LES PLUS

 

- LeBron James: oui, ça suffit à être un plus étant donné qu'il vous ramènerait en finale NBA une équipe de nationale 2. 

 

- La profondeur de l'effectif des Cavs: Cette saison, encore plus que l'an passé, les Cavs ont un effectif monumental. A eux d'en profiter.

 

- L'expérience du collectif: Le fait que la plupart de ces joueurs se connaissent et ont déjà joué ensemble sera un plus. Les automatismes seront important. 

 

- La conférence Est: Très clairement, les cavs n'auront pas toujours besoin de batailler pendant 48 minutes vu la faiblesse de leur conférence. 

 

- (petit bonus): le duo Wade-LeBron à nouveau réuni. 

 

 

  • LES MOINS

 

- Tyronn Lue: Il a prouvé tout au long de l'année qu'il était un coach très limité et en place grâce à (à cause de ?) LeBron. 

 

- La dépendance à LeBron: Cela peut être considéré comme un plus mais l'an passé a montré que les Cavs étaient bien trop dépendant à James et que dès qu'il sortait, Cleveland tombait. 

 

- Isaiah Thomas: La santé de l'ancien Celte inquiète et personne ne sait encore quand il reviendra et à quel niveau. 

 

- L'infirmerie: Attention aux blessures, les Cavs ont des joueurs qui ne sont pas connus pour être des Iron Man (où des LeBron James, ce qui est plutôt cocasse).

 

  • L'AVIS DE LA RÉDACTION

 

D'après la rédaction, les Cavs feront une très bonne saison régulière. La polyvalence et la profondeur de l'effectif ainsi que l'apport de LeBron James que l'ont voit terminer MVP sera décisif. A peu de choses près, nous voyons tout de même les Celtics terminer premier mais les Cavs seront redoutables en post-season, qui est clairement l'objectif principal. 

 

  • BILAN PRÉVISIONNEL

 

Environ 55 victoires pour 27 défaites.

Ailleurs sur le web
Votre avis