193

online

Preview Indiana Pacers vs Cleveland Cavaliers

Preview Indiana Pacers vs Cleveland Cavaliers

 

Suite des previews sur les Playoffs avec cet affrontement entre les Cavaliers de Cleveland et les Pacers d'Indiana.

  • La saison régulière

 

Quelle saison régulière de la part des Cavaliers... Une première partie de saison pas très convainquante et une seconde partie inadmissible pour un champion. Certes, les Cavs ont eu des blessures avec la longue absence de JR Smith ou encore celle de Kevin Love, ainsi que des changements d'effectifs avec l'arrivée de Kyle Korver, Deron Williams et désormais Edy Tavares, mais ils n'ont jamais montré une souveraineté sur la ligue en tant que champion. Il y a eu quelques gros match, comme celui contre Golden State ou encore celui contre Boston en fin de saison, mais aussi de gros trou d'air avec un mois de Mars couronné de 10 défaites, une première pour le King depuis novembre 2003 quand il était rookie ou la défaite contre les Hawks après avoir mené de 26 points. Une saison donc totalement irrégulière voire parfois inquiétante et qui se termina par une seconde place de conférence avec 31 défaites, doublé dans la dernière ligne droite pas les Celtics. 

 

Du côté des Pacers ce n'était pas plus glorieux que les Cavaliers. Après un changement total de direction à l'été dernier avec le recrutement de Jeff Teague, Thad Young et Al Jefferson, l'association avec Monta Ellis et le développement de Myles Turner, beaucoup d'observateurs mettaient Indiana dans le top de la conférence. On a pu voir que c'était bien plus compliqué que ça avec un Paul George indigne de son statut sur les premiers mois de la saison, un Monta Ellis totalement absent et un effectif très irrégulier. Depuis, les Pacers se sont un peu refait, étant sur une bonne dynamique sur cette fin de saison avec en plus le petit apport du revenant Lance Stephenson. Les Pacers ont du se battre jusqu'à la dernière journée de saison régulière pour accrocher les playoffs et sont prêts, les Cavaliers sont prévenus. 

 

Les deux équipes se sont affrontées quatre fois cette saison pour un score final de 3-1. Si la victoire des Pacers est biaisée par l'absence de LeBron James, la dernière victoire des Cavs le 2 avril fût extrêmement diffcile. En effet, les coéquipiers de LeBron James ont du se battre jusqu'en double prolongation, et ont eu besoin d'un leader omniprésent avec ses 41 points, 15 rebonds et 11 passes pour contrer les 43 points, 9 rebonds et 9 passes de Paul George. Un affrontement qui nous donne l'eau à la bouche pour cette série. 

 

 

  • Les équipes

 

Cleveland Cavaliers: 

 

Le 5 Majeur: Kyrie Irving, JR Smith, LeBron James, Kevin Love, Tristan Thompson

 

Les remplaçants: Iman Shumpert, Kyle Korver, Deron Williams, Richard Jefferson, Channing Frye, Derrick Williams, Edy Tavares, Dahntay Jones, James Jones, Kay Felder

 

Les cavaliers sont une équipes basés sur deux points en attaque: Les pénétrations de Kyrie Irving et surtout LeBron James et le tir extérieur des autres. C'est l'avant dernière équipe de la ligue en tir dans la peinture (seulement 40% de leurs tirs viennent de l'intérieur) et ils dominent la ligue avec le nombre de tirs pris dans le corner à trois points (351 cette saison), très loin devant les autres. Avec Irving et James, le jeu des cavaliers est souvent porté sur l'isolation (le plus important de la ligue). La dépendance à James n'est plus a prouvée mais quand il n'est pas la, les Cavaliers ont un différentiel de -8.5 alors qu'en sa présence, il est de +7.7 points. Les Cavaliers ont plus globalement une excellente attaque (la troisième plus efficace de la ligue) mais aussi une défense catastrophique (la dernière de la ligue depuis le All Star Game). 

 

Indiana Pacers:

 

Le 5 Majeur: Jeff Teague, Monta Ellis, Paul George, Thaddeus Young, Myles Turner

 

Les remplaçants: Kevin Seraphin, CJ Miles, Lance Stephenson, Aaron Brooks, Lavoy Allen, Rakeem Christmas, Georges Niang, Glenn Robinson III, Joe Young

blessés: Al Jefferson

 

Les Pacers sont une équipe moyenne dans la ligue, pas très bonne en attaque mais pas catastrophique, idem en défense. Le banc va devoir réaliser un travail important sur cette série et surtout, Paul George devra être dans une forme exceptionnelle pour pouvoir poser des problèmes aux Cavs. La défense de Kyrie Irving est plus que limite et Jeff Teague va devoir absolument le provoquer et le faire souffrir en défense pendant que Myles Turner devra faire de même à l'intérieur.

 

  • Le duel à suivre :

 

LeBron James contre Paul George. Sans aucune hésitation possible. Les deux meilleurs ailiers à l'aile (bon y a Giannis mais ça...) de la conférence Est. Les deux nous ont offert un duel absolument magnifique lors de la dernière rencontre et sans aucun doute que ce sera de même sur ces séries. Si LeBron James est du genre à passer la seconde en Playoffs, Paul George est du même accabit et va faire mal aux Cavaliers si la défense de Lebron est aussi laxiste qu'en saison régulière. Sans inquiétude, LeBron fera sa série, lui qui est régulier au possible et apportera ses 27 points, 8 passes et 8 rebonds. Même si le King reçoit un coup de moins bien, l'effectif est assez complet pour compenser avec Kyrie Irving ou Kevin Love capable de prendre feu et d'être innarétable. Paul George n'a pas ce luxe et même s'il supporte parfaitement la pression, il va devoir porter son équipe sur ses épaules tout au long de la série et n'aura pas le droit à l'erreur. 

 

Le duel entre les deux remonte à loin, déjà à l'époque où Lebron James était à miami et où les deux s'affrontaient en finale de conférence. Les deux joueurs se connaissent parfaitement bien et nul doute que ce duel sera explosif et spectaculaire même si Lebron garde un léger avantage. 

 


 

  • Les faiblesses

 

Au final, pas énormément de faiblesses côté Cavs. La première est la défense collective. SI individuellement, des mecs comme JR Smith, LeBron James ou Iman Shumpert peuvent être extrêmement solide, la défense collective est problématique avec les présence de Kyrie Irving, de Kevin Love ou de Kyle Korver et Deron Williams. Certains joueurs doivent compenser les absences d'autres et cela entraine de nombreux décalages. Pour remédier à ça, tout le monde devra faire les efforts nécessaires et on a pu voir lors des dernières finales que, quand c'est le cas, cleveland peut être innarétable car offensivement, le travail sera réalisé. 

Le principal problème des Cavs n'est finalement pas la défense, pouvant être compensé par une attaque surperformante, c'est la suffisance. Regarder les autres de haut, penser avoir déjà gagner en rentrant sur le terrain ou en menant de 26 points à l'entrée du dernier quart, penser que tout peut être réalisé sans efforts ou même que tout leur est ouvert jusqu'en finale. Tel est le problème des Cavs et pour celui ci, ils sont maitre de leur destin. S'ils sont suffisant dans leur jeu, on a vu que n'importe qui pouvait les taper, s'ils ne le sont pas, on a vu que quasiment personne ne le peut. 

 

Du côté des Pacers, plusieurs petits problèmes ressortent. D'une part, ce n'est pas spécialement l'attaque ou la défense mais bien la dépendance totale à Paul George. C'est totalement compréhensible tant leur leader est talentueux mais cela pourra leur jouer des tours les matchs où PG13 sera en dedans. 

Vient ensuite le banc. Celui des Cavs est très bien fourni, avec de solides rotations sur tous les postes et au contraire, celui des Pacers est plutôt friable, qui plus est depuis l'absence de Big Al. Même si Cleveland a un différentiel extrêmement négatif lorsque LeBron sort et que le banc joue, indiana devra faire les efforts nécessaires et savoir quand accélérer pour prendre le dessus sur celui des Cavs, ce qui ne sera pas une mince affaire. 

La réguliarité. Si l'on a pas de doute que les Pacers viendront focus sur ce premier tour, leur irrégularité chronique sur plusieurs matchs voir même sur un seul match et dans les différents quarts temps posera problème. En effet, il sera très difficile pour les pacers de s'imposer dans un match équilibré, vu la force individuelle et la clutchitude des cavs. Le moyen pour poser de gros problèmes sera de prendre rapidement le large, de le garder et donc d'être régulier sur 48 minutes. Pas une mince affaire.

 

Plus globalement, Indiana n'a absolument aucun match-up avantageux face aux Cavs. Le banc est bien plus solide chez les champions, Kevin Love et Tristan Thompson vont énormément faire travailler et courir Myles Turner, Paul George n'a pas l'avantage sur LeBron James qui reste encore le meilleur joueur du monde et à l'arrière, Kyrie Irving est évidemment meilleur que Jeff Teague. 

 

  • Les coachs

 

La partie qui pique le plus de ce preview tant il n'y a pas vraiment de coach en fait. Tyronn Lue a fermé énormément de bouches lors des dernières finales mais à tout de même 95% de sa carrière de Head Coach qui est inadmissible. Une emprise sur les joueurs qui n'éxiste pas, des temps-morts pris de manière plus que douteuse (ou pas pris du tout d'ailleurs) et des rotations pas toujours évidente. Heureusement, son assistant, LeBron James est là.

De l'autre côté, pareil pour McMillan. Ce coach n'est pas du niveau pour coacher une équipe jouant les playoffs et cela se ressentira lors de la série et du besoin de choix tactique.

Série totalement équilibré de ce point de vue la avec deux coachs indigne de ce statut et qui jouent sur leur capacité de gestion humaine. 

 

Notre pronostic : 4-1 Cleveland Cavaliers

On voit mal comment les Pacers ne pourrait ne serait-ce que gêner les Cavaliers. Certes, les champions ne sont pas en forme mais les Playoffs sont une compétition tout à fait différente. On a failli mettre un sweep mais on attend le Paul George Game à indiana pour éviter ça.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()