Charlotte Hornets saison 2015-2016

Charlotte Hornets - NBA
Crédit photo : Joshua S. Kelly-USA TODAY Sports

La blessure de MKG va-t-elle venir ternir l'engouement suscité par l'intersaison des Hornets ? Forcément... Mais les Frelons vont tout de même se lâcher !

Voici le guide des Hornets de Charlotte pour la saison 2015-2016.

 

  • LA SAISON 2014-2015

 

Charlotte n'a pas su réitérer une saison similaire à la précédente. Le départ de McRoberts, les blessures de Walker, MKG et Al Jefferson n'ont pas aidé et l'attaque des Hornets – qui n'était déjà pas des plus performantes – est passée d'un peu plus de 96 ppg à 94,2 ppg. Charlotte ne s'est pas qualifiée pour les playoffs malgré sa capacité à maintenir une des meilleures assises défensives de toute la ligue. On s'attendait clairement à plus suite à un exercice 2013-2014 convaincant. Le pari Lance Stephenson n'a malheureusement pas fonctionné, c'est regrettable pour cette franchise qui ambitionnait de franchir un cap suite à son arrivée. Coach Clifford a décidé de tourner la page ou plutôt de la déchirer... Les Hornets 2015-2016 auront une toute autre allure et c'est ce que nous allons tenter de démontrer !

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014-2015

 

Bilan : 33 victoires - 49 défaites.

Classement : 11ème de la Conférence Est. 4ème de la Southeast Division

Attaque : 94,2 points marqués (28ème attaque)

Défense : 97.3 points encaissés (6ème défense)

Meilleur marqueur : Kemba Walker avec 17.3 points marqués en moyenne

Meilleur rebondeur : Al Jefferson avec 8,4 rebonds pris en moyenne.

Meilleur passeur : Kemba Walker avec 5.1 passes délivrées en moyenne.

Meilleur intercepteur : Kemba Walker avec 1,4 ballons interceptés en moyenne.

Meilleur contreur : Bismack Biyombo avec 1,5 contres réalisés par en moyenne.

Meilleur pourcentage : Bismack Biyombo avec 54,3% de moyenne aux shoots.

 

  • EFFECTIF

 

Meneurs : Kemba Walker, Jeremy Lin, Brian Roberts

Arrières : Jeremy Lamb, P.J. Hairston, Troy Daniels, Aaron Harrison, Elliot Williams

Ailiers : Nicolas Batum, Michael Kidd-Gildchrist

Ailiers-forts : Cody Zeller, Marvin Williams, Tyler Hansbrough

Pivots : Al Jefferson, Spencer Hawes, Frank Kaminsky

 

  • LE 5 MAJEUR

 

PG : Kemba Walker

SG : Nicolas Batum

SF : Marvin Williams 

PF : Cody Zeller

C : Al Jefferson

 

  • LE BANC

 

Charlotte perd l'impact dissuasif d'un Biyombo dans la peinture au profit d'un rookie annoncé comme un atout offensif. Frank Kaminsky est un intérieur qui shoote de loin dont les carences défensives devraient néanmoins rapidement se faire ressentir. Il nous tarde de constater l'impact du rookie sur l'attaque en berne des Hornets. Le recrutement opéré par la franchise va dans ce sens et aux côtés de l'ancien Badgers, on retrouve des joueurs comme Jeremy Lin, Spencer Hawes et Jeremy Lamb. La philosophie de la franchise est donc tournée vers l'attaque et les nouveaux arrivants témoignent de cette volonté. On note également la présence d'un joueur dont le profil se démarque de la philosophie précédemment évoquée en la personne de Tyler Hansbrough. L'ancien des Pacers ne va pas révolutionner le jeu mais apporter de la dureté et de l'opiniâtreté au secteur intérieur des Hornets. La blessure de MKG, titulaire au poste d'ailier, laisse un poste vacant. Pour quelle solution coach Clifford va-t-il opter ? Quoiqu'il en advienne, cette blessure bouleverse ses plans...

 

  • LES PLUS

 

- La grosse acquisition de cette intersaison côté Hornets est bien évidemment Nicolas Batum. Il est encore trop tôt pour déterminer si la venue de Batum permettra à Charlotte de fluidifier son attaque mais c'est ce qu'on lui souhaite. Walker se réjouit de la présence du Français tandis que coach Clifford entend bien responsabiliser l'ancien Blazer. Un « plus » aussi car nous sommes impatients d'observer les performances de Batum et notamment la manière dont il va endosser ses nouvelles responsabilités.

- Le jeu en périphérie... Comment vous dire... Charlotte cumulait l'année dernière un pourcentage d'adresse de 31,8 % longue distance. De plus, les Hornets ne tentaient que 19,1 shoots à 3 points en moyenne par rencontre la saison passée. Les matchs de pré-saison nous donne déjà quelques indications puisque les Hornets ont déjà tenté 29 shoots à 3 points lors du 1er match de pré-saison et 31 lors du second... Ça promet ! L'acquisition de Batum en tant que facilitateur et l'arrivée massive de shooteurs – Lin, Lamb, Kaminsky – devrait permettre à Charlotte de montrer un tout autre visage offensivement.

- S'il y en a un qui va bénéficier du nouveau visage affiché par les Frelons c'est Al Jefferson. Le roi du post-up devrait clairement bénéficier de la tournure « stretch » que prennent les événements. Autrement-dit, Big Al va se régaler dans la peinture et ainsi exploiter les espaces laissés libres par des intérieurs tels que Hawes ou Kaminsky.

 

  • LES MOINS

 

La blessure de MKG : c'est un « moins » dont on se serait bien passé... Quelle triste nouvelle pour les Hornets ! Les hommes de Clifford sont réputés pour leur défense et on se demande comment va réagir le secteur défensif des Hornets en l'absence de leur atout numéro 1. C'est un gros coups dur pour Charlotte.

Jamais deux sans trois ? L'histoire nous rappelle que les joueurs sélectionnés par Charlotte au sortir d'une dernière NCAA des plus probantes ont par la suite connu des difficultés pour s'imposer chez les pros. On pense notamment à Adam Morrison en 2006 ou Cody Zeller en 2013. N'oublions pas que Justice Winslow ou Myles Turner ont été sélectionnés juste après lui.

Le vide laissé par Josh McRoberts : sans vouloir manquer de respect à Zeller, Williams ou Kaminsky, on se demande pourquoi les dirigeants de la franchise n'ont pas saisi l'opportunité de préserver ce joueur. Mon confrère, Antone Abela, publiait un article en avril 2014 où il soulignait l'impact de McRoberts sur le collectif de Charlotte. Tout y est, je n'ai rien à ajouter... Ah si, une dernière parenthèse, la présence de Jeremy Lin et l'idée de le voir associer à Kemba Walker sur certaines séquences de jeu ne nous rassurent en aucun cas !

 

  • L’AVIS DE LA RÉDACTION

 

Difficile de résumer en quelques points les « plus » et les « moins » du nouveau roster des Hornets. Il est facile de s'étendre lorsqu'on parle basket mais à première vue, le renouveau est de rigueur au sein de la franchise de Caroline du Nord. Considérée comme l'une des meilleures défenses de la ligue depuis l'intronisation de Clifford, Charlotte a décidé de changer de direction. La transition vers cette nouvelle identité va-t-elle se faire sans heurt ? C'est un pari que tente Clifford et c'est tout à son honneur. La blessure de MKG ne lui laisse plus le choix... La mutation des Hornets est en cours et pour cette raison, Charlotte sera l'une des franchises les plus intéressantes à suivre la saison prochaine.

 

  • BILAN PRÉVISIONNEL

 

37 victoires pour 45 défaites.

Ailleurs sur le web