165

online

Vers un trade Carmelo Anthony contre Kyrie Irving ?

Vers un trade Carmelo Anthony contre Kyrie Irving ?

  
Carmelo Anthony - New York Knicks - Kyrie Irving - Cleveland Cavaliers - NBA
Anthony aux Cavaliers, Irving aux Knicks, ce n'est pas improbable...

Contre toute attente, Kyrie Irving a fait part de son désir de quitter Cleveland. Sans aucun doute blasé de jouer dans l'ombre de LeBron James, le staff des Cavaliers travaillent sur un transfert équitable.

Update : Il semblerait que Carmelo Anthony ne soit intéressé que par une seule équipe, les Rockets de Houston. Information émanant du NY Daily News.

Tremblement de terre en Ohio, LeBron James tombe des nues et Kevin Love est surpris. Kyrie Irving demande son transfert, lassé de n'être que le second couteau de la franchise derrière l'inévitable LeBron James. Le King n'a pas souhaité s'exprimer et préfère laisser le staff de Cleveland gérer cette situation surprenante et de crise.

 

Mais que peut attendre Cleveland en retour si Irving est transféré ? Certainement l'un des meilleurs joueurs de un contre un, le meneur Champion NBA en 2016, doit faire l'objet d'une contre partie intéressante pour la bande à LeBron.

 

Le joueur de 25 ans a même mentionné une destination qui lui plairait fortement. New York (et NYC a bien tendu son oreille) !

 

Quand on sait que Carmelo Anthony n'est plus dans les petits papiers des Knicks et que lui aussi souhaite être transféré, on voit tout de suite une possibilité. Ca saute aux yeux ?

 

Carmelo Anthony contre Kyrie Irving. Ian Begley d'ESPN a évoqué ce possible trade, incluant quelques tours de Draft supplémentaires pour Cleveland. En effet, Melo a 33 ans tandis que Irving a encore de belles années devant lui. Il faut bien équilibrer le deal...

 

Seul hic, Cleveland a besoin de plus d'espace dans sa masse salariale car Melo pèse tout de même 26,2 millions de dollars contre 18,9 pour Irving. Anthony pourrait cependant faire une concession financière en se passant de sa clause contractuelle de non transfert, une prime de transfert qui est l'équivalent d'un gain de 8 millions de dollars pour que Cleveland (ou Houston qui reste toujours dans la course) puisse signer l'ailier shooteur.

 

En tout cas, voici de quoi alimenter les jours qui viennent en cette période estivale qui n'est finalement pas si calme que cela. Sur Twitter, Bill Simmons ne manque d'ailleurs pas d'imagination avec un échange en triangle qui pourrait convenir à New York, Cleveland et Phoenix.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()