Shaquille O'Neal se moque encore des Lakers

shaquille o'neal - los angeles lakers - byron scott - jeremy lin - magic johnson - NBA
Crédit photo : USA Today
Shaquille O'Neal sur l'ambulance des Lakers.

Après avoir déclaré qu'il avait regretté d'être parti si vite d'Orlando pour rejoindre les Lakers, Shaquille O'Neal tient à ridiculiser un peu plus la franchise où il a gagné trois titres NBA.

Shaquille O'Neal a une histoire compliquée avec les Lakers et on peut aussi dire d'ordre général que le Big Cactus a eu plusieurs périodes difficiles dans les différentes franchises où il a porté les couleurs. Son retour au Staples Center, que ce soit avec le Heat ou en fin de carrière avec le maillot de l'ennemi bostonien, Shaq a vu un public qui le vénérait se transformer en une masse hostile.

 

Les Lakers sont devenus l'une des cibles préférées des critiques plus ou moins fondé de Shaquille O'Neal. Dernièrement, après une nouvelle défaite des Lakers face aux nouveaux propriétaires du jeu de Los Angeles, à savoir les Clippers, le Shaq s'est tout simplement moqué de l'effectif actuel des Angelinos, lors de son émission sur TNT : 

Si vous demandez aux gens dans la rue de citer les membres du cinq de départ des Lakers, je vous parie qu'il ne pourra pas vous le dire."

A vrai dire, avec les montagnes de blessures une fois encore chez les Lakers, le manque de solidité dans le management de Byron Scott, qui sent que ses joueurs peuvent "lui tirer dans le dos" et l'absence totale d'identité de jeu, difficile de voir quel est le 5 majeur type. Actuellement, on peut dire qu'il y a forcément Jeremy Lin au poste de meneur, la petite révélation Jordan Clarkson et après c'est Ryan Kelly, Wesley Johnson et Tarik Black, bref des noms qui ne font pas rêver. 

 

Les derniers commentaires du propriétaire du Shaq'In Fool rappelent également ses dernières analyses sur le roster des Lakers qu'il considère comme la formation d'une équipe B. Difficile cette saison de lui donner tord, mais il faut aussi reconnaître qu'il est très voire trop facile pour les observateurs et ceux qui ont une pseudo-légitimité pour service rendu à la franchise californienne, de critiquer son ancienne équipe. Magic Johnson ne cesse de le faire depuis plus de dix ans et son discours commence enfin à ne plus être reconnu comme une analyse pertinente et faite d'objectivité.

Ailleurs sur le web