Minnesota Timberwolves : La meilleure meute

En août, chaque jour, Inside Basket vous propose un 5 All-Time d'une équipe NBA. Aujourd'hui, c'est le tour des Timberwolves du Minnesota.

Créés en 1989, les Timberwolves du Minnesota sont une franchise relativement jeune par rapport au reste de la ligue. Minneapolis avait toutefois déjà accueilli une équipe NBA, les Lakers, 30 ans auparavant. Pour ce 5 All-Time, nous ne prendrons en compte que les joueurs ayant évolué aux T-Wolves, c'est à dire depuis 1989.

 

  • Meneur de jeu - Sam Cassell

 

 

Difficile de choisir entre Sam Cassell et Terrell Brandon mais malgré que le premier n'ait passé que deux saisons aux Wolves, son impact sur la franchise a été monstrueux. Avec une sélection au All Star Game 2004 alors qu'il tournait à 19,8 points et 7,3 passes, cette première saison à Minnesota a été une véritable révélation pour les fans... Du moins jusqu'à l'élimination aux portes des Finals. Trashtalker par excellence et leader dans l'âme, il avait su élever son niveau de jeu en post-season au bon moment (2 rencontres à 40 points contre les Nuggets puis les Kings) tout en sachant partager la gonfle avec Latrell Sprewell et Kevin Garnett. Son excellente relation avec KG se ressentait sur le terrain et le meneur a fait passer un réel cap à cette franchise en l'espace d'une saison seulement.

 

  • Arrière - Wally Szczerbiak

 

 

Wally World était un pur shooteur. Superbe attaquant, il est le quatrième meilleur scoreur de l'histoire de la franchise. Wally Szcezbiak sera All Star en 2002 grâce à une magnifique saison à 18,7 points, 4,8 rebonds, 50,8% aux tirs dont 45,5% à trois points. Mais les quelques différents entre le Big Ticket et le solide ailier ont été l'une des principales causes de départ de ce dernier et certains pensent que les éliminations successives au premier tour des Playoffs entre 2000 et 2002 étaient liées à la relation tendue entre les deux scoreurs. Quoiqu'il en soit, Wally Szczerbiak (drafté à la 6ème position en 1999 par les Wolves) a laissé son empreinte sur la franchise du Minnesota.

 

  • Ailier Shooteur - Sam Mitchell

 

 

Drafté par les Wolves, Sam Mitchell s'est vu bradé aux Pacers après 3 saisons seulement (comme la majorité des joueurs acquis lors de création de la franchise). L'ailier shooteur était pourtant un joueur talentueux et loyal. Conscient d'être passé à côté de quelque chose, le front office de Minnesota décide de le faire revenir aux sources, après trois saisons compliquées dans l'Indiana. S'il n'était pas un monstre statistique (il réalise sa meilleure saison en 1990-1991 avec 14,6 points de moyenne), son éthique de travail et son dévouement à l'équipe ont marqué la jeune franchise. Avec 10 saisons passés chez les loups, Sam Mitchell est le deuxième meilleur scoreur de la franchise. Il est aussi second au nombre de matchs joués et aux interceptions. Après avoir quitté les parquets, il retrouve une place sur les bancs de la ligue (à Milwaukee puis Charlotte), il devient même head coach des Raptors entre 2004 et 2008 et est récompensé du trophée de coach de l'année en 2007.

 

  • Ailier Fort - Tom Gugliotta

 

Et oui ! Si sa carrière s'est effondrée en même temps que la tirelire des Suns (qui lui ont offert 60 millions de dollars sur 6 ans), Googs a connu ses plus beaux jours en NBA sous le maillot des Wolves entre 1994 et 1998. Parfait complément de Kevin Garnett et Stephon Marbury, Tom Gugliotta complètait un trio jeune et ambitieux (parfois vicieux). Sa plus belle campagne lui a valu une sélection au All Star Game en 1997 grâce à une saison monstrueuse à 20,6 points, 8,7 rebonds, 4,1 passes et 1,6 interceptions en 1996-1997. Joueur ultra complet, il a contribué à la première qualification en Playoffs de l'histoire de la franchise en 1997. Kevin Love aurait bien entendu mérité sa place dans ce 5 all-time mais l'incapacité de l'ancien ailier fort des Wolves à qualifier son équipe en Playoffs a fait pencher notre balance pour Tom Gugliotta.

 

  • Pivot - Kevin Garnett

 

 

Est-il vraiment nécessaire de le présenter ? Plus ailier fort que véritable pivot, KG est le meilleur joueur de l'histoire de la franchise. En 12 saisons dans le Minnesota (entre 1995 et 2007), Kevin Garnett est devenu le leader en matchs joués, points marqués, rebonds, passes décisives, contres et interceptions. MVP en 2004, il réussira à qualifier son équipe en finales de conférence avec l'aide de l'excellent Sam Cassell et Latrell Sprewell avant de s'incliner (4-2) contre les Lakers. Le Big Ticket, 10 fois all star en tant que Wolf est un véritable monument de la franchise. Sa passion pour le jeu et sa rage de vaincre ont fait levé les foules pourtant timides de Minneapolis pendant 12 ans. Depuis la saison dernière, Kevin Garnett est de retour dans sa franchise de coeur afin de retrouver ses fans, d'encadrer les jeunes loups prometteurs et de préparer sa reconversion en tant que membre du front office des Timberwolves.

 

Pour accéder à tous les autres 5 All-Time, c'est par là !

Ailleurs sur le web