Dallas Mavericks saison 2015-2016

2338
lectures
Avis

Voici le guide des Mavericks de Dallas pour la saison 2015-2016.

  • LA SAISON 2014-2015

 

Après avoir enchaîné les étés catastrophiques suite à leur titre en 2011, les Mavericks avaient presque réussi à construire une équipe à nouveau réellement compétitive la saison dernière. Troisième meilleure attaque de la NBA, un coach au sommet de son art en la personne de Rick Carlisle, un effectif dense riche en joueurs confirmés, on pouvait se dire qu'ils allaient jouer les troubles fêtes dans la conférence Ouest. Malheureusement pour Dallas, rien ne s'est passé comme prévu : l'arrivée de Rajon Rondo a tourné au flop, Chandler Parsons a manqué les Playoffs en raison d'une blessure au genou, Raymond Felton courait comme un obèse... Résultat des courses, un tour en Playoffs et puis s'en va, balayée par les Houston Rockets 4-1.

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014-2015

 

Bilan : 50 victoires – 32 défaites
Classement : 7ème de la conférence Ouest
Attaque : 3ème meilleure attaque (105,2 points)
Défense : 25ème meilleure défense (102,3 points)
Meilleur marqueur : Monta Ellis (18,9 points)
Meilleur passeur : Rajon Rondo (6,5 asts)
Meilleur rebondeur : Tyson Chandler (11, 5 rebonds)
Meilleur contreur : Brandan Wright (1,6 contres) 
 

  • L’EFFECTIF
     

Meneurs : Deron Williams, J.J. Barea, Devin Harris, Raymond Felton
Arrières : John Jenkins, Wesley Matthews, Justin Anderson
Ailiers : Chandler Parsons, Charlie Villanueva
Ailiers fort : Dirk Nowitzki, Dwight Powell
Pivots : Zaza Pachulia, Samuel Dalembert, JaVale McGee

 

  • LE 5 MAJEUR

 

Meneur : Deron Williams
Arrière : Wesley Matthews
Ailier : Chandler Parsons
AIlier fort : Dirk Nowitzki
Pivot : Zaza Pachulia
 

  • LE BANC

 

Le banc des Dallas Mavericks version 2015-2016 est un casse-tête. Non pas pour Rick Carlisle mais pour ses adversaires. La multitude de meneurs de jeu aux styles très différents va lui permettre de varier les 5, ainsi que de proposer des match up intéressants. D'ailleurs, contrairement à ce qu'on a vu de Tony Parker à l'Euro, les meneurs des Mavs sont tous capables de jouer avec un second porteur de ballon. En revanche côté arrières, Jenkins et Anderson ne sont pas encore au niveau NBA. Le QI est là, le physique est là, mais le shoot et la gestion de l'intensité pas encore... Là où Dallas est le plus en danger au niveau de son banc, c'est dans l'aile. Villanueva est lent, mou, avec un shoot inconsistant et une défense douteuse, de quoi pousser Mark Cuban à l'église tous les dimanches pour prier Dieu de laisser Chandler Parsons en bonne santé. Dans la raquette, Dalembert distribuera les contres et gobera les rebonds tandis qui McGee reste un énorme pari. La production du banc des Mavericks sera quitte ou double.  

 

  • LES PLUS
     

- Rick Carlisle est un génie
- Deron Williams n'est pas mort
- Une multitude de joueurs travailleurs
 

  • LES MOINS


- Pas de leader offensif
- Des causes presque perdues (suivez mon regard)
- La conférence Ouest

 

  • L’AVIS DE LA RÉDACTION

 

Cette saison, Dallas va probablement payer les pots cassés de sa gestion d'après titre ou, miraculeusement se maintenir à un niveau décent avant de rebondir l'été prochain. Dirk Nowitzki est un ancêtre (37 ans) qui a déjà tout donné, la relève Wesley Matthews-Chandler Parsons revient de grosses blessures (tendon d'Achille et genou) et les joueurs confirmés qui les entourent ne cassent "plus" trois pattes à un canard. Rick Carlisle est l'un des trois meilleurs coachs au monde, mais parvenir à relancer des carrières de demeurés, ménager une légende en fin de carrière et transcender des blessés de guerre, le tout dans la conférence Ouest... Cela sonne comme une mission impossible est une éjection des huit places qualificatives pour les Playoffs

 

  • BILAN PRÉVISIONNEL 

 

43 victoires pour 39 défaites.

Ailleurs sur le web