Bilan 2015-2016 : Los Angeles Clippers

Los Angeles Clippers - Chris Paul - Blake Griffin - DeAndre Jordan - NBA
Crédit photo : L.A Times
1455
lectures
Avis

On continue les bilans des équipes NBA avec aujourd'hui les Clippers de Los Angeles !

  •   La prédiction en début de saison 

 

57 victoires et 25 défaites (Preview à relire ici )

 

  •   L’effectif

 

Meneurs: Chris Paul, Pablo Prigioni 

Arrières: Jamal Crawford, J.J Redick, Austin Rivers, C.J Wilcox

Ailiers: Jeff Green, Paul Pierce, Lance Stephenson, Wesley Johnson

Ailiers-forts: Blake Griffin, Josh Smith, Luc Mbah a Moute, Branden Dawson, Alex Stepheson

Pivots: DeAndre Jordan, Cole Aldrich, Jeff Ayres

 

  •   Les chiffres de la saison

 

Bilan :  53 victoires -  29 défaites

Classement : 4ème de la conférence Ouest, 2ème de la division Pacific

Attaque : 104.5points marqués par match (7ème de NBA)

Défense :  100.2points encaissés par match (7ème de NBA)

Meilleur Marqueur :  Blake Griffin avec 21.4 points par match

Meilleur Passeur :  Chris Paul 10 passes par match

Meilleur Rebondeur : DeAndre Jordan avec 13.8 rebonds par match

Meilleur Intercepteur :  Chris Paul avec 2.1 interceptions par match

Meilleur Contreur : DeAndre Jordan avec 2.3 contres par match

Meilleur Pourcentage : DeAndre Jordan avec 70% de réussite aux tirs 

 

  •   La saison

 

Nouveau logo et nouveaux maillots pour les Clippers mais même recette : l'un des meilleurs meneurs du monde, un marsupilami et une tour de contrôle défensive dans la raquette... le tout dans un effectif ultra complet. Mais ça n'a pas suffit pour aller au bout. Malgré une belle saison à plus de 50 victoires et une 4ème place dans la très dense conférence Ouest, les Clipps devaient mieux faire. Avec seulement 35 matchs joués, Blake Griffin a déçu. On ne peut pas accabler un jouer pour une blessure... sauf s'il empire la situation en s'ajoutant une blessure en frappant l'intendant de l'équipe. The Quake ne semble toujours pas avoir obtenu la maturité qu'on attend de lui. Si Paul et Jordan, les deux autres membres du Big Three, ont sauvé les meubles avec 74 et 77 matchs chacun, on aura rarement vu l'équipe au complet cette année. Ceci n'empêche pas les Clipps d'être dans le top 4 de l'ouest derrière les Warriors, Spurs et Thunder. De quoi avoir des regrets !
Doc Rivers a bien guidé le navire malgré les blessures grâce à un effectif riche. Outre les frasques de Griffin et de Josh Smith, renvoyé à Houston après 30 matchs minables, le Doc a pu compter sur les points apportés par Crawford et Redick. Derrière Crawford justement, Wesley Johnson, Austin Rivers ainsi que Paul Pierce et son expérience ont assuré l'essentiel. Mais au final, aussi profond soit l'effectif des Clippers, il lui aurait fallu un Chris Paul ET un Blake Griffin au top toute l'année. CP3 est au niveau d'un MVP avec quasiment 20pts et 10pds sur l'année mais le renfort défensif de Jordan ne suffit pas... L.A avait besoin de son meilleur scoreur : Blake Griffin. C'est d'ailleurs après avoir perdu ses deux superstars que les Clipps sont partis prématurément en vacances. Sans Paul et Griff', les Clippers ont perdu au premier tour des Playoffs en six matchs face aux Blazers.

 

  • Les points forts

 

- Chris Paul est toujours l'un des meilleurs meneurs du monde

- L'équipe est coachée par un grand stratège en la personne de Doc Rivers

- L'effectif est très profond, il y a du danger partout chez les Clippers

 

  • Les points faibles

 

- Les blessures gâchent souvent la fête à L.A. Certains joueurs semblent fragiles, Griffin en tête.

- Manque de maturité et d'expérience à très haut niveau. Paul Pierce arrive trop tard pour faire profiter l'équipe de son expérience de champion. 

- L'effectif est peut-être trop complet, difficile de faire cohabiter tous ces talents

 

  • Bilan global 

 

Quand on est fan des Clippers, difficile de ne pas avoir un sentiment de travail inachevé à la fin de cette saison. Encore une fois, on pensait que les Clippers pouvaient enfin décoller cette année. Bien entendu, derrière les saisons énormes des Spurs et des Warriors ainsi que les triples-doubles de Russell Westbrook au Thunder, les regards n'étaient pas tous braqués sur les Clippers et ces derniers s'en sortent avec brio malgré la concurrence. On se dit qu'à l'Est, les Clipps auraient flirté avec les 60 victoires mais c'est bien à l'Ouest qu'ils évoluent et qu'ils continueront d'évoluer. Entre  malchances (blessures de Griffin et de Paul) et bêtises (Gestion de Josh Smith et re-blessure de Griffin), l'autre Franchise de Los Angeles ne profite pas du déclin des Lakers pour sortir de l'ombre. Les fans vont devoir attaquer une énième saison en espérant le décollage du trio Paul-Griffin-Jordan...



Ailleurs sur le web