Los Angeles Clippers saison 2015-2016

3092
lectures
Avis

Aujourd'hui, c'est le tour des Clippers pour nos quotidiens guides de la saison 2015-2016.

  • LA SAISON 2014-2015

 

De l'exploit à la catastrophe... Lorsque l'on pense à la dernière campagne des Clippers, il est impossible d'oublier leur incroyable performance et l'élimination avec la manière infligée aux Spurs. Mais il est encore plus impossible d'omettre le déboire le plus total de la défaite face aux Rockets au second tour (alors qu'ils menaient 3-1 dans la série, avec l'avantage du terrain) ! Furent pointés du doigt la faiblesse du banc, le manque de gestion des cadres, et notamment Chris Paul, mais aussi la maladresse aux lancers-francs de DeAndre Jordan ou l'incapacité de Doc Rivers à fédérer et transcender ses troupes pour mettre fin à une série pourtant presque dans la poche... Un été et un DJ-drama plus tard, les Clippers affichent toujours les mêmes objectifs avec encore plus d'arguments que les années précédentes. Cela sera-t-il suffisant ?

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014-2015

 

Bilan : 56 victoires - 26 défaites
Classement : 3ème de la conférence Ouest - 2ème de la division Pacifique
Attaque : 106,7 PPG (2ème)
Défense : 100,1 PCPG (16ème)
Meilleur marqueur : Blake Griffin avec 21,9 PPG
Meilleur rebondeur : DeAndre Jordan avec 15,0 RPG
Meilleur passeur : Chris Paul avec 10,2 APG
Meilleur intercepteur : Chris Paul avec 1,9 SPG
Meilleur contreur : DeAndre Jordan avec 2,2 BPG
Meilleur pourcentage : DeAndre Jordan avec 71,0%FG

 

  • L'EFFECTIF

 

Meneurs : Chris Paul, Austin Rivers, Pablo Prigioni
Arrières : JJ Redick, Jamal Crawford, Lance Stephenson, CJ Wilcox
Ailiers : Paul Pierce, Wesley Johnson, Luc Mbah a Moute
Ailier-forts : Blake Griffin, Josh Smith, Brendan Dawson
Pivots : DeAndre Jordan, Cole Aldrich, Chuck Hayes

 

A noter que toutes les franchises devront limiter leur roster à 15 joueurs avant le début de la saison régulière. Vu le temps de jeu de Luc Mbah a Moute en pré-saison, Chuck Hayes pourrait bien être évincé, à moins que Doc Rivers ne préfère couper les deux joueurs.

 

  • LE 5 MAJEUR

 

PG: Chris Paul  SG: JJ Redick  SF: Wesley Johnson  PF: Blake Griffin  C: DeAndre Jordan

 

  • LE BANC

 

C'est la plus grosse upgrade de l'été pour les californiens. Après avoir lutter pour trouver des points venant d'un autre que Jamal Crawford en sortie de banc, les Clippers se retrouvent avec un second unit si dense que tous les postes sont doublés voir triplés ! Avec des talents offensifs comme J-Crawford et Austin Rivers, la polyvalence de Josh Smith et du revanchard Lance Stephenson, la solidité de Cole Aldrich, ainsi que l'expérience de Pablo Prigioni et de Paul Pierce, LAC affiche l'un des bancs les plus profonds de toute la ligue. Si la mayonnaise prend et que les égos ne se froissent pas, il ne fera pas bon de rencontrer la troupe de Doc Rivers.

 

  • LES PLUS

 

- Le banc ! Comme énoncé ci-dessus, l'amat de talents qui sera agglutiné sur le large banc des Clippers est monstrueux ! 22ème équipe de la ligue en points du banc l'an dernier (avec 30,4 par match), Doc Rivers a su étoffer son effectif en faisant avec les moyens du bord grâce à de bons coups à la free agency (Pierce, Smith, Johnson, Aldrich, Prigioni) et un transfert qui ressemble à un "pari" (Stephenson). Cette profondeur sera également la bienvenue si Los Angeles devait pallier à des blessures.

 

- L'humiliation des derniers Playoffs ! Difficile d'en vouloir aux détracteurs et à leurs éternelles tirades : "Les Clippers ne passent jamais le deuxième tour" quand on subit une telle débandade à 2 doigts des Finales de Conférence. Si les Clippers tirent des enseignements de cette nouvelle erreur de parcours et arrivent à garder la tête froide, l'objectif se doit être un ticket pour les Finales NBA.

 

- Le sentiment d'urgence. Il peut être aussi bien positif que néfaste. Avec Chris Paul qui arrive dans la fleur de l'âge (30 ans), Paul Pierce qui souhaite décrocher un dernier trophée avec la retraite et des vétérans comme Jamal Crawford et Josh Smith qui se retrouveront free agent l'été prochain, les Clippers doivent gagner maintenant ! Doc Rivers devra lui aussi se retrousser les manches s'il ne veut pas commencer à émettre le doute au sein du front office sur ses capacités à mener son équipe au delà du second tour.

 

  • LES MOINS

 

- Il va falloir du temps avant de lancer la potentielle machine à gagner des Clippers. Comme en témoignent les récentes défaites en présaison face à Toronto et Charlotte et les nombreuses phases de jeu décousus où le mouvement off-ball est quasi inexistant, Doc Rivers va devoir tirer le meilleur de ses joueurs mais aussi s'y adapter pour les impliquer et les fédérer autour de son système. Les Clippers n'auront cependant pas tout le temps du monde pour apprendre à jouer ensemble puisqu'un faux départ peut coûter très cher dans la course aux Playoffs (cf: Oklahoma City l'an dernier).

 

- L'incroyable densité de la conférence Ouest fait encore une fois saliver les fans NBA. Avec les Warriors, les Spurs, les Grizzlies, les Rockets et le Thunder, une place dans le top 6 de la conférence pourrait bien se jouer à une victoire près. Sans parler des Pelicans, du Jazz ou encore des Kings qui devraient jouer les trouble-fètes et se battront pour les deux derniers spots qualificatifs en Playoffs.

 

  • L'AVIS DE LA REDACTION

 

Au vu de l'effectif et du contexte, les Clippers ne doivent avoir d'autres ambitions que le titre. Alliant explosivité et expérience, adresse et atlethicism, la deuxième équipe de Los Angeles a toutes les cartes en main pour viser les sommets. Si tout le monde est capable de faire des sacrifices au niveau du temps de jeu et des "tickets" shoots, cette saison pourrait bien être celle du fameux passage de cap tant attendu. Si néanmoins les égos venaient à prendre le dessus, au détriment du collectif, l'édition 2015-2016 de LAC pourrait bien devenir une de ces équipes ultra talentueuses incapable de gagner. Nous pensons que l'adaptation prendra du temps mais que Doc Rivers arrivera à maintenir ses troupes concentrées (comme il a su si bien le faire par le passé) et que les Clippers deviendront une véritable machine de guerre au fil de la saison. Fort de beaux Playoffs, nous voyons les Clippers enfin accéder aux Finales de Conférence où ils batailleront avec les champions en titre pour aller en Finales.

 

  • BILAN PREVISIONNEL

 

57 victoires pour 25 défaites.

Ailleurs sur le web