Bilan 2015-2016 : Brooklyn Nets

Alors que la saison NBA est terminée et que la suivante est déjà débutée, il est temps de faire les bilans par équipe sur la saison 2015-2016. Voici celui des Nets de Brooklyn. Autant prévenir tout de suite, ce n'est pas fort reluisant...

  • La prédiction en début de saison

 

Prédiction de victoires: 38 victoires pour 44 défaites. (la preview de l'an passé est à lire/relire ici)

 

  • L'effectif

 

Meneurs: Jarrett Jack, Markel Brown, Donald Sloan, Shane Larkin

Arrières: Sergueï Karasev, Wayne Ellington, Sean Kilpatrick

Ailiers: Joe Johnson, Bojan Bogdanović, Rondae Hollis-Jefferson

Ailiers-forts: Thaddeus Young, Chris McCullough, Willie Reed, Thomas Robinson

Pivots: Brook Lopez, Andrea Bargnani, Henry Sims

 

  • Les chiffres de la saison

 

Bilan:  21 victoires - 61 défaites

Classement: 14ème de la conférence Est, 4e de la division Atlantique

Attaque: 98.6 points marqués par match (26ème de la NBA)

Défense: 106 points encaissés par match (24ème de NBA)

Meilleur Marqueur: Brook Lopez avec 20.8 points par match

Meilleur Passeur:  Jarrett Jack avec 7.4 passes par match

Meilleur Rebondeur:  Thaddeus Young avec 9 prises par match

Meilleur Intercepteur: Thaddeus Young avec 1.5 interception par match

Meilleur Pourcentage: Willie Reed avec 57.1% de réussite aux tirs.

 

  • La saison régulière

Avec l'effectif des Nets, on ne pouvait s'attendre à du grand basketball. C'est donc dès le début de saison que la franchise s'est collée au fond du classement pour ne plus en bouger. Très triste quand on sait que la franchise n'est pas dans une stratégie de tanking. C'est un jeu dénué d'âme qui se joue à Brooklyn, on y joue le basket pour le basket, et c'est franchement triste. Face au désarroi du public, la direction des Nets ira jusqu'à baisser le prix des places. Le départ de Joe Johnson est plutôt salué, et c'est une bonne chose, que regretté. Le seul coup de force de la saison est peut-être le show Bogdanović face aux Sixers dans ce que l'on a appellé grossièrement cette saison le merdico de la conférence Est. On note aussi un jolie victoire face à OKC sur le parquet du Barclays Center, grâce à un Brook Lopez on-fire. Du fait des décisions qui ont été prises en pensant à l'instant, Brooklyn perd sa chance de se procurer une pépite via la draft et on est obligé de penser qu'il faudra sortir les billets pour attirer un quelconque top-player vers cette équipe. Dommage quand on voit Brook Lopez qui reste malgré tout un pivot relativement talentueux. Aussi mauvais que les rêves de titre de Prokhorov, les résultats de cette franchise auront du mal à redécoller après une saison 2014-2015 ou ils ont pu accrocher des playoffs dans lesquels ils ont été balayés par la bande de LeBron James. 

 

  • Les points positifs

 

- Le recrutement qui commence à avoir un sens

- Brook Lopez en forme mais trop seul

 

  • Les points négatifs

 

- Le président qui vit dans un rêve

- Allô? Pas de franchise player?

- Un jeu triste

 

  • Bilan Global 

 

Pour finir. Le seul point positif de cette saison pour les Nets est qu'elle aura eu le mérite d'offrir un bon choix de draft à Boston. Il est en effet difficile d'attribuer des points positifs a une franchise qui vit au rythme des fantasmes du propriétaire Mikhail Prokhorov qui vise le titre en 2017: La consommation de vodka en trop grande quantité n'est pas bonne pour la santé. Malgré des décisions qui vont dans le bon sens, comme le recrutement de Sean Marks au poste de GM ainsi que de Kenny Atkinson en tant que coach pour la saison prochaine, l'absence de joueur pouvant guider un effectif morose vers des résultats bloque le développement des Nets. C'est ce qui s'est donc logiquement produit pour cet exercice 2015-2016. En effet, il est temps de ranger les rêves de titre au placard pour quelques années car le chantier qui s'annonce est un chantier sur le long terme, mais dans lequel nous avons forcément envie de croire.



Ailleurs sur le web