Brooklyn Nets saison 2015-2016

2738
lectures
Avis

Voici le guide des Brooklyn Nets pour la saison NBA 2015-2016.

  • SAISON 2014 - 2015

 

Décevant. Un échec. C’est ainsi que le projet des Nets emmenés par Mikhail Prokhorov se termine. Le milliardaire Russe avait pour objectif de remporter le titre en moins de 3 ans. Une nouvelle salle dans le prestigieux quartier de Brooklyn ; les arrivées de Deron Williams (2010-2011), de Joe Johnson (2012) de Kevin Garnett, Paul Pierce, et Jason Terry (2013) devaient permettre d’atteindre les finales NBA rapidement. Sur le papier l’effectif et le projet semblaient prometteur. Mais pour les Nets la réalité a été bien différente.

Entre 2011 et 2015 l’équipe n’a pas réussi à aller plus loin que le second tour des playoffs (saison 2013-2014). Sur le dernier exercice, elle a fini à la huitième place à l’Est avec un bilan de 38 victoires pour 44 défaites. L’équipe a bataillé jusqu’au dernier moment pour se qualifier et pouvoir jouer les playoffs. Malgré de bonnes prestations, elle s’est logiquement incliné 4-2 au premier tour contre les Hawks.

Cette saison a marqué la fin du projet mis en place par Prokhorov.  Paul Pierce est parti pour les Wizards durant l’intersaison 2014, après 42 matchs Kevin Garnett est retourné au Timberwolves, équipe ou il avait débuté sa carrière. Cet été Deron Williams, premier joueur du projet à être arrivé au Nets, qui est parti pour Dallas.

Avec un effectif fortement remanié la saison risque d’être longue pour Brooklyn. Mais il y a pourtant quelques raisons d’espérer.

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014 - 2015

 

Bilan : 38 victoires -  44 défaites.

Classement : 8ème de la Conférence Est.  3ème de la Division Atlantic.

Attaque : 98.0 points marqués (21ème attaque)

Défense : 100.9points encaissés (18ème défense)

Meilleur marqueur : Brook Lopez avec 17.2 points par matchs

Meilleur rebondeur : Brook Lopez avec 7,4 rebonds par matchs

Meilleur passeur : Deron Williams avec 6.6 passes décisives par matchs

Meilleur intercepteur : Thaddeus Young avec 1,4 interceptions par matchs

Meilleur contreur : Brook Lopez avec 1,8 contres par matchs

Meilleur pourcentage : Mason Plumlee avec 57% de réussite

 

  • L’EFFECTIF

 

Meneurs : Ryan Boatright, Markel Brown ,Wayne Ellington, Jarrett Jack, Shane Larkin, Donald Sloan.

Arrières : Bojan Bogdanovic, Joe Johnson, Dahntay Jones, Sergey Karasev.

Ailliers : Rondae Hollis-Jefferson, Chris McCullough, Quincy Miller, Thomas Robinson, Thaddeus Young.

Ailliers-forts : Justin Harper, Willie Reed.

Pivots : Chris Daniels, Brook Lopez, Andrea Bargnani.

 

  • LE 5 MAJEUR

 

Meneur : Jarrett Jack

Arrière : Joe Johnson

Aillier : Bojan Bogdanovic

Aillier-fort : Thaddeus Young

Pivot : Brook Lopez

 

  • LE BANC

 

Inexpérimenté à l’exception de quelques joueurs (Andrea Bargnani) le banc est le principal point faible de Brooklyn cette année. Thomas Robinson aura un joli rôle à jouer en sortie de banc, avec pour objectif d’apporter sa polyvalence.

 

  • LES PLUS

 

Brook Lopez. Après une saison marquée par plusieurs blessures, Brook Lopez est revenue à son niveau en 2014-2015 (17,2 points par match, 7.4 rebonds par match). L’intérieur est une machine à double-double. Très fort offensivement il est également une grande force de dissuasion en défense comme en atteste ces 1.8 contres par matchs. Pour réussir leurs saison Brooklyn devra compter sur un Brook Lopez à son meilleur niveau.

 

Le duo Jarrett JackThaddeus Young. Durant l’absence de Deron Williams cette saison, le meneur a su élever son niveau de jeu à tel point qu’il est resté titulaire lorsque Deron Wiliams est revenue de blessure. Thaddeus Young a joué les 20 derniers matchs avec les Nets. Il est un des principaux artisans de la qualification de Brooklyn en playoffs. La relation entre le meneur est l’ailier fort sera intéressante à suivre et pourrait permettre au Nets de jouer les dernières places qualificatives pour le playoffs à l’Est.

 

  • LES MOINS

 

Le banc.

Joe Johnson. L’ancienne star des Hawks au contrat exorbitant n’est plus le joueur qu’il était. Défenseur moyen, il n’apporte plus autant en attaque et tend à pénaliser son équipe, que ça soit au niveau de la masse salariale ou au niveau du jeu.

 

Un effectif jeune. L’effectif est jeune et même si le dirigeant Russe a promis du spectacle, il risque d’y avoir beaucoup de déchets. Hormis le 5 de départ, le reste de l’effectif ne semble pas très expérimenté.

 

L’incertitude: La réussite de cette équipe fortement remanié dépend de la forme de Brook Lopez et du niveau de jeu proposé par Jarrett Jack. Habitué a joué les 6ème hommes dans ses précédentes équipes, il n’est pas certain qu’il arrive à assurer son statut de premier option offensive sur les postes arrières.

 

  • L’AVIS DE LA REDACTION

 

Malgré les nombreux départs et les incertitudes autours de leurs effectifs les nets ont leur cartes a joué dans une conférence est au niveau relativement faible. L’équipe n’a plus l’ambition de gagner le titre mais elle peut viser les dernières places qualificatives pour les playoffs à l’Est.

 

  • BILAN PREVISIONNEL

 

38 victoires pour 44 défaites. Entre la 8ème et 10 ème place à l’Est.

Ailleurs sur le web