18

online

Avery Bradley envoyé à Detroit contre Marcus Morris

Avery Bradley envoyé à Detroit contre Marcus Morris

  
Avery Bradley - Boston Celtics - Marcus Morris - Detroit Pistons
Crédit photo : AP Images

Après la signature de Gordon Hayward, les Celtics restent actifs en cet été de free agency en échangeant l'arrière Avery Bradley contre l'ailier fort Marcus Morris

Comme nous l'avions exprimé dans notre article analysant la signature de Gordon Hayward chez les Celtics, Boston nécessite encore des pièces pour prétendre à viser les Finals. Il était donc attendu que l'équipe de Brad Stevens soit encore actif pour se renforcer.

 

Le deuxième move concerne à présent Avery Bradley, très bon arrière défensif et auteur de sa meilleure saison statistique cette saison (16,3 points à 44,2% et 36,6% à 3 points, 6,1 rebonds et 2,2 passes décisives), qui est échangé à Detroit contre Marcus Morris. Ce trade comprend également un second tour de draft 2019 envoyé aux Pistons.

 

Si Bradley sortait d'une très bonne saison, les Celtics étaient forcés de chambouler leur effectif afin d'absorber l'important contrat de Gordon Hayward. Selon Adrian Wojnarowski et Ramona Shelburne, plusieurs autres joueurs étaient au coeur des rumeurs de trade comme Marcus Smart ou Jae Crowder.

 

Du point de vue des Celtics, cet échange permet de signer Hayward tout en restant sous le salary cap puisqu'en recevant Marcus Morris, Boston économise presque 4 millions de dollars pour la saison prochaine (le contrat de Bradley étant de presque 9 millions et 5 millions pour Morris pour la saison prochaine). L'arrivée de Morris permet aussi de solidifier le secteur intérieur des Celtics après leur décision de ne pas conserver Jerebko, Olynik et Zeller. Toutefois, les Celtics manquent toujours d'un protecteur de cercle, donc on peut s'attendre à les voir dans les rumeurs de trade ou de signature d'agents libres.

 

Du côté de Detroit, on récupère un défense d'élite sur les lignes extérieures qui a été nommé à plusieurs reprises dans les All-Defensive Teams. Bradley ne dispose plus qu'un an de contrat à moins de 9 millions de dollar, donc pas très handicapant pour les Pistons. Cette arrivée pourrait éventuellement marquer la fin de l'aventure Kentavious Cadwell-Pope si ce dernier venait à demander trop d'argent.

Ailleurs sur le web
Votre avis