Russell Westbrook, King of New York !

2548
lectures
Avis

Auteur d'un match complet, Russell Westbrook s'est adjugé le trophée de MVP. Une étoile d'exception parmi les étoiles.

WEST 163 - 158 EAST

 

Comme chaque année, le All-Star Game est le rendez-vous des stars. Cette saison, ce match avait un goût particulier puisqu'il se déroulait dans le grand Madison Square Garden, le temple du basket. La soirée fut d'une justesse impressionnante que ce soit dans l'animation ou bien sur le terrain. Les joueurs nous ont encore offert un spectacle digne des plus grands blockbusters américains.

 

Dès le début du match, le ton est donné, LeBron James n'est pas là pour faire de la figuration. Idem pour James Harden qui plante par deux fois derrière la ligne à trois points. Le premier quart-temps donne le la et les joueurs se regardent et shootent dans presque toutes les positions. Rapidement les All-Stars de l'Ouest prennent l'ascendant, l'Est s'en remet alors à l'un de ses shooteurs d'exception à savoir Kyle Korver. Le Hawk plante trois énormes paniers à trois points de suite pour recoller au score mais le premier quart-temps est bien à l'avantage de la formation de Steve Kerr, 47 - 36.

 

Dans le deuxième quart-temps, Russell Westbrook enfile déjà son costume de super-héros avec 15 points marqués dans le second quart-temps. L'écart grimpe alors à +20 en faveur de l'Ouest. Le score grimpe de manière affolante lui aussi. Mike D'Antoni a du apprécier le spectacle et n'aurait pas renié la façon de jouer des All-Stars durant la rencontre. Dirk Nowitzki s'offre même un dunk sur un alley-oop. L'Est revient dans la course en toute fin de quart-temps et échoue à un petit point seulement de l'Ouest à la mi-temps. 83 - 82. Au cours de cette première mi-temps, Russell Westbrook bat deux records, celui de points inscrits dans une mi-temps (27) et celui de tirs réussis (11). 

 

Place alors au show de la mi-temps. Celui-ci est assuré par Ariana Grande et Nicky Minaj. Une nouvelle fois, le mot d'ordre de cette soirée était : le spectacle. Et cela n'a pas manqué puisque le public a particulièrement apprécié le programme proposé. 

 

De retour sur le terrain, les joueurs des deux formations ont continué sur leur lancée, à savoir le concours de trois points et le concours de dunks ! L'Est brille par l'intermédiaire de Kyle Korver et Jeff Teague mais aussi par l'inévitable LeBron James. En face, Westbrook est toujours intouchable et dépasse à présent les 30 unités. Il est parfaitement secondé par l'apport offensif de Stephen Curry et celui de LaMarcus Aldridge. Le troisième quart-temps annonce alors une fin de match tendue et pleine de suspense puisque les deux formations sont à égalité : 122 - 122.

 

Le dernier quart-temps n'est pas différent des autres, les joueurs continuent d'inonder le panier de shoots extérieurs. James Harden, qui aurait pu lui aussi être élu MVP, continue son show. Même chose du côté de LeBron James et Kyle Korver. La soirée se termine sur un score fleuve avec des sourires sur toutes les lèvres. Russell Westbrook achève son chef d'oeuvre avec 41 points et soulève son premier trophée de MVP du All-Star Game, succédant ainsi à un autre meneur, Kyrie Irving. Seul regret ? Le meneur du Thunder échoue à une petite unité du record de points, détenu par Wilt Chamberlain. C'est dire la performance que nous a offert le feu-follet d'OKC.

 

Au final, pour l'Ouest : Russell Westbrook termine avec 41 points devant les 29 points de James Harden et les 18 points de LaMarcus Aldridge. Pour l'Est, LeBron James termine meilleur marqueur avec 30 points. Il est talonné de près par les 21 points de Kyle Korver et les 19 points de John Wall. Autre moment très fort de cette rencontre ? La présentation et l'entre-deux entre les deux frères Gasol, Marc et Pau. Que l'on aime ou pas, voir la fratrie espagnole sur le terrain n'est qu'une preuve de leur talent et de ce que le basket peut offrir en terme d'émotions.

 

Il n'y a pas à dire, un All-Star Game à New-York, cela n'a pas la même saveur que les autres et cette 64 ème édition n'y a pas échappé.

 

Ailleurs sur le web