Philadelphia Sixers saison 2015-2016

Philadelphia Sixers - Jahlil Okafor - Nerlens Noel - Robert Covington - NBA
Crédit photo : Sportingnews.com
Les Tours Jumelles, Jahlil Okafor et Nerlens Noel

Voici le guide des Sixers de Philadelphia pour la saison NBA 2015-2016 !

  • LA SAISON 2014-2015

 

Qu'elle devait être morose l'ambiance dans les travées du Wells Fargo Center. Entre le tanking assumé des managers, les blessures à répétition et les transferts incessants, la patience est de rigueur chez les fans des Sixers. Avec seulement 18 victoires l'an passé, Philadelphie a évité de peu la cuillère de bois. En basant sa reconstruction sur la draft, le propriétaire Sam Hinkie a dilapidé volontairement son effectif : après avoir sacrifié son meilleur scoreur (Evan Turner), soldé son meilleur rebondeur (Spencer Hawes) en 2014, le manager a bradé son meilleur passeur et Rookie of the Year, Michael Carter-Williams, en début d'année. Le coach Brett Brown a souvent dû bricoler son cinq majeur avec des joueurs arrivés en cours de saison (Isaiah Canaan, Ish Smith, Thomas Robinson) et de jeunes pousses encore trop inexpérimentés. Résultat : une attaque indigente (2ème plus mauvaise de la Ligue) et un jeu collectif désorganisé (1er équipe au nombre de turnovers). Pour ne rien arranger, le rookie Joel Embiid n'a pas foulé une seule fois le parquet suite à une fracture du pied droit.

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014-2015

 

Bilan : 18 victoires - 64 défaites.

Classement : 14ème de la Conférence Est. 4ème de la Division Atlantic.

Attaque : 92,0 points marqués (29ème attaque)

Défense : 101,0 points encaissés (20ème défense)

Meilleur marqueur : Tony Wroten avec 16,9 points marqués en moyenne.

Meilleur rebondeur : Nerlens Noel avec 8,1 rebonds pris en moyenne.

Meilleur passeur : Tony Wroten avec 5,2 passes délivrées en moyenne.

Meilleur intercepteur : Nerlens Noel avec 1,8 ballons interceptés en moyenne.

Meilleur contreur : Nerlens Noel avec 1,9 contres réalisés en moyenne.

Meilleur pourcentage : Hollis Thompson avec 51,8% de moyenne aux shoots.

 

  • L'EFFECTIF 

 

Meneurs : Isaiah Canaan, Kendall Marshall, Pierre Jackson

Arrières : Tony Wroten, Nik Stauskas, Hollis Thompson

Ailiers : Robert Covington, Gerald Wallace, Jerami Grant

Ailiers-forts : Nerlens Noel, Carl Landry, JaKarr Sampson

Pivots : Jahlil Okafor, Furkan Aldemir, Joel Embiid

 

  • LE 5 MAJEUR

 

PG : Isaiah Canaan SG : Tony Wroten SF : Robert Covington PF : Nerlens Noel : Jahlil Okafor
 

  • LE BANC

 

Philadelphie a enregistré cet été les arrivées des vétérans Gerald Wallace et Carl Landry, qui vont apporter, en plus de leurs gros salaires, un peu d'expérience à un banc très jeune. Si Wallace n'est que l'ombre de lui-même depuis deux saisons déjà, Landry peut apporter sa vaillance dans la raquette et encadrer les deux prospects, JaKarr Sampson et Jerami Grant. Transfuge des Kings, le canadien Nik Stauskas aura plus de temps de jeu cette année. A lui de démontrer qu'il a les qualités physiques pour jouer dans la Ligue.

 

  • LES PLUS

 

- En draftant en juin le pivot de Duke, Jahlil Okafor, les 76ers espèrent enfin récupérer un franchise player. L'ex Blue Devil a tous les atouts pour s'imposer rapidement en NBA. Le coach Brett Brown est prêt à lui laisser les rênes offensives de l'équipe. En Summer League, il a alterné le bon et le moins bon. S'il a rassuré le staff sur ses mouvements en attaque et sa capacité à régner sur la raquette, il doit en revanche beaucoup plus s'investir en défense.

- Les progrès entrevus par Nerlens Noel. Timoré en attaque en début de saison, l'intérieur s'est révélé après le All Star Break avec des statistiques à la hausse : 11,5 points, 10,5 rebonds et 2,8 contres.

- Robert Covington, la rare satisfaction de l'an dernier. Auteur de gros cartons en D-League, l'ailier est rentré en NBA par la petite porte mais son abnégation lui a permis de se tailler une place dans la ligue. Deuxième scoreur des Sixers avec 13,5 points, Covington a souvent été décisif dans les rares victoires des 76ers. Titularisé à 49 reprises, il a même tourné à 17,4 points dans cette situation.

 

  • LES MOINS

 

- Difficile d'établir une liste des lacunes des 76ers, tant l'effectif manque cruellement de talents. Depuis le départ de Carter-Williams à Milwaukee, Philadelphie n'a plus de maître à joueur. Isaiah Canaan est plus shooteur que organisateur et Kendall Marshall, souvent blessé, a un apport offensif très limité.

- L'absence de scoreur pur, même avec le retour de blessure de Tony Wroten. Véritable feu-follet en attaque (16,9 points), l'arrière devra apprendre à mieux sélectionner ses shoots avec des pourcentages de réussite assez faibles (40% aux tirs dont un piteux 26% à 3pts).

- L'annonce est tombée en juillet. Joel Embiid va de nouveau passer une saison blanche. Le pivot camerounais a subi une seconde opération du pied droit. Promis à une grande carrière, son avenir dans la ligue est désormais hypothétique.

 

  • L'AVIS DE LA REDACTION

 

Nouveau logo, nouveau parquet pour un nouveau départ... Pas sûr. En perpétuelle reconstruction depuis plusieurs saisons, les Sixers n'auront encore pas des ambitions démesurées cette année. Ils devront même batailler dur pour ne pas être le bonnet d'âne de la Ligue. Le groupe relativement jeune et inexpérimenté doit continuer son apprentissage dans la Ligue. On suivra avec attention, les progrès de Nerlens Noel et surtout l'acclimatation au jeu NBA de Jahlil Okafor, candidat au titre de Rookie de l'Année. L'association des deux big men représente l'avenir de la franchise. Sur le papier, leur entente devrait fonctionner avec un joueur au gros potentiel offensif (Okafor) et l'autre au profil plus défensif (Noel). Malgré cela, la saison sera encore longue pour les supporters des 76ers... "Patience", dit Sam Hinkie.

 

  • BILAN PREVISIONNEL

 

19 victoires pour 63 défaites. 

Ailleurs sur le web