Phil Jackson : ''La Free Agency est la priorité des Knicks''

1052
lectures
Avis

Le président de la franchise New-Yorkaise s'est exprimé sur l'importance que revêt le prochain marché estival pour les Knicks.

La Draft c'est bien, la Free Agency, c'est mieux ! C'est en tout cas ce qui ressort des déclarations de Phil Jackson, qui pour l'heure se préoccupe surtout de l'avenir à court terme des New York Knicks. Il faut dire qu'il y a péril en la demeure, alors que les Knicks réalisent la pire saison de leur histoire. Leur piteux bilan de 13 victoires pour 51 défaites fait d'eux la lanterne rouge de la Ligue. En marge de la rencontre de jeudi face aux Lakers, le Zen Master a évoqué la stratégie du board new-yorkais en ce qui concerne la prochaine intersaison.

 

Environ 190 joueurs vont se retrouver free agents, c'est là que se tiennent nos priorités. Nous essayons de voir quels progrès sont possibles à court terme. A quelle vitesse pouvons-nous revenir dans la course et nous battre pour le titre ? Nous savons ce que le first pick de la draft va nous apporter, mais nous savons également que nous devons bâtir l'équipe avec des free agents.

 

Jackson en a profité pour minimiser l'impact d'un prochain top pick, aussi talentueux soit-il. S'il est vrai que le talent et la jeunesse de ces joueurs sont des atouts indéniables pour une franchise, il est impensable de reconstruire une équipe autour d'un jeune dont on ne sait même pas encore s'il va accomplir ce à quoi son potentiel le prédestine.

 

A l'heure actuelle en NBA, quand un jeune de 19, 20 ans débarque dans la Ligue, il est très difficile de deviner ce que deviendra ce joueur une fois son premier contrat signé.

 

Ces déclarations de Jackson font écho à celles de son coach Derek Fisher, qui déclarait la semaine passée que les Knicks allaient mettre le paquet cet été. Le board et le coach qui tirent dans le même sens, c'est déjà une première bonne nouvelle pour ces Knicks qui vont cependant devoir voir plus loin que le court terme s'ils veulent bâtir une dynastie autour de Carmelo Anthony, lié à New York pour encore quatre saisons. Si, dans l'immédiat, le recrutement de free agents va permettre de relancer la machine, la direction des Knicks serait bien avisée de ne pas sous-évaluer leur top pick de la prochaine draft. Le futur, ça se joue maintenant !

Ailleurs sur le web