New York Knicks saison 2015-2016

2685
lectures
Avis

Voici le Guide des New York Knicks pour la saison NBA 2015-2016.

  • La Saison 2014/2015

 

Tout simplement la pire saison de l'histoire de la franchise. Pourtant l'espoir était de mise chez les supporteurs des Knicks avec l'arrivée en tant que président des opérations basket de Phil Jackson, l'homme aux 11 bagues de Champion. Celui-ci avait même déclaré lors de sa conférence de présentation "Il n'y a pas de meilleur endroit pour gagner que New York". De suite il impose ces idées avec le débarquement du bon vieux Mike Woodson par Derek Fisher, après le refus de Steve Kerr qui effectuait là sont premiers gros coup de la saison. L'ambition du Zen Master est donc de faire revivre l'attaque en triangle, celle qui lui a permis de conquérir tant de succès. Mais les espoirs vont vite être douchés. Les défaites se succédant, les joueurs ne s'intégrant pas du tout dans le triangle. Ce qui conduit par ailleurs à un spectacle pour le moins affligeant de médiocrité.

 

C'est donc très vite que l'opération démolition va être mise en place. Iman Schumpert, JR Smith vont être envoyés à Cleveland ; Amar'e Stoudemire est quant à lui coupé ; Pablo Prigioni est expédié vers Houston. Et en échange les Knicks ne récupèrent rien ou quasiment rien, seulement des joueurs de bout de banc en fin de contrat. L'opération tanking est donc clairement affichée. Carmelo Anthony mettra même un terme à sa saison pour soigner un genou douloureux à la demande de son coach et de Phil Jackson. Il n'y a alors plus grand-chose à tirer de l'équipe, les esprits se focalisent déjà sur l'intersaison à venir. C'est donc une équipe de second couteux qui va terminer la deuxième partie de saison.

 

Et dans ce marasme on peut trouver quelques motifs de satisfaction. Avec notamment Langston Galloway le joueur non drafté qui a réussi à tirer son épingle du jeu et à même terminer dans la 2nd Team Rookie of the Year. On peut aussi citer Lou Amundson et Lance Thomas qui ont montré des choses intéressantes qui leur ont permis de se faire une place pour la saison à venir.

 

  • Bilan de la saison dernière

 

Bilan : 17-65

Classement : 15ème de la conférence Est ; 5ème de la division Atlantique

Attaque : 91,9 points marqués en moyenne par match (30ème attaque)

Défense : 101,2 points encaissés en moyenne par match (22ème défense)

Meilleur Marqueur : Carmelo Anthony avec 24,2 points par matchs (seulement 35 matchs joués)

Meilleur Rebondeur : Carmelo Anthony avec 6,6 rebonds par matchs

Meilleur Passeur : Jose Calderon avec 4,7 passes par matchs ( seulement 42 matchs joués)

Meilleur Intercepteur : Shane Larkin avec 1,2 steals par matchs

Meilleur Contreur : Lou Amundson avec 1,3 contres par matchs

Meilleur pourcentage : Cole Aldrich avec 47,8% de réussite

 

  • Effectif

 

Meneurs : Jose Calderon, Jerian Grant

Arrières : Arron Afflalo, Langston Galloway, Sasha Vujacic

Ailiers : Carmelo Anthony, Derrick Williams, Cleanthony Early, Lance Thomas

Ailiers Forts : Kristaps Porzingis, Kevin Séraphin, Lou Amundson

Pivots : Robin Lopez, Kyle O'Quinn, Thanasis Antetokounmpo

 

  • Le 5 Majeur

 

PG : Jose Calderon SG : Arron Afflalo SF : Derrick Williams PF : Carmelo Anthony C : Robin Lopez

 

  • Le Banc

 

Les Knicks se sont surtout renforcés dans le secteur intérieur avec des arrivées intéressantes comme Kevin Séraphin, Kyle O'Quinn. Deux joueurs qui vont apporter une vraie énergie en sortie de banc. En étant très agressif en défense et notamment aux rebonds.Mais aussi avec la possibilité de pouvoir aider sur le plan offensive disposant tout deux de bonnes mains.

Un secteur intérieur qui pourra aussi compter sur le rookie letton Kristaps Porzingis dont les débuts seront forcément scrutés. D'ailleurs il devrait être l'un des facteurs de la bonne saison ou non des Knicks en fonction de son intégration au jeu NBA. En tous les cas, il a bossé dur tout l'été pour pouvoir être prêt. C'est un joueur disposant d'un très bon shoot qui peut se défaire de n'importe quel défenseur, le problème étant sa défense.

Lance Thomas et Lou Amundson sont quant à eux de retour avec la particularité de connaître le triangle et de surtout de l'avoir plutôt bien assimilés.

 

Sur les lignes arrières, cela risque d'être un peu juste du côté de New-York. Le rookie Jerian Grant sera en charge de faire souffler le vieillissant Jose Calderon. Voir peut-être lui prendre sa place au cours de la saison. Le joueur qui pourrait même être l'une des révélations de cette saison, dû à son sens du jeu et ses qualités athlétiques. Langston Galloway voudra quant à lui confirmer sa belle saison rookie. On note aussi le retour de Sasha Vujacic mais qui a intégré l'effectif pour sa connaissance du triangle.

 

  • Les Plus

 

- Le retour de Carmelo Anthony. Le joueur n'a disputé que 35 matchs la saison dernière. Le retour du franchise player est une bonne nouvelle, surtout qu'il a pris le temps de soigner un genou qu'il le faisait souffrir depuis quelques saisons. Enfin débarrasser de ses problèmes physiques pourra-t-il prouver qu'il est capable de faire gagner sa franchise.

 

- Le fait que Jackson soit plus présent dans le coaching . On l'a vu la saison dernière Derek Fisher n'était pas prêt pour être coach. Le fait de voir le Zen Master se rapprocher du banc est forcément une bonne chose. Il va pouvoir guider Fisher ainsi qu'avoir une plus grosse influence sur le vestiaire, l'une de ses forces.

 

  • Les Moins

 

- Le calendrier du début de saison. Les Knicks vont souffrir dès l'entame de la saison. Ils n'auront pas le temps de se mettre en place qu'ils devront déjà jouer 9 adversaires qui étaient en playoffs la saison dernière. Ce qui pourrait entrainer une spirale négative dès la reprise et les conduire vers une nouvelle saison catastrophe.

 

- Le manque de certitudes. La saison qui s'avance est quand même une interrogation. À savoir si les recrues vont bien s'intégrer au triangle ? Porzingis est-il prêt pour la NBA ? Carmelo Anthony pourra t-il enfin guider une équipe vers la victoire ? Trop de questions pour y voir clair.

 

  • L'avis de la Rédaction

 

C'est partagé, certains pensent qu'ils se dirigent vers une nouvelle saison galère dans le fond de la conférence Est. Ou l'on parlera plus de l'intersaison 2016 et une possible arrivée de Kevin Durant que du jeu des Knicks. Quand d'autres voient une petite amélioration qui leur permettra de se mêler pour la bataille pour la 8ème place. La faiblesse de la Conférence Est leur permettant de ne pas être forcément dans le positif des victoires. S'ils arrivent à se glisser en playoffs, ils ne feront certes pas le poids mais ce sera déjà une sacrée amélioration.

 

  • Bilan Prévisionnel

 

38 victoires pour 44 défaites.

Ailleurs sur le web