Les Etats-Unis s'amusent contre la Chine: +57

988
lectures
Avis

Après la défaite de l'équipe de france dès son entrée dans le tournoi, se déroulait l'affrontement entre les Américains, grandissime favoris, et les chinois. En voici le résumé.

Les immenses favoris que sont Team USA débutent cette rencontre de manière plutôt calme. La Chine tente de mettre un peu de pression d'entrée et mène, ce qui est presque un petit exploit, rapidement de quatre petits points. Cependant, après 2 minutes et une égalisation à 4 partout, les nord-américain vont rapidement prendre les devants, comme lors des matchs amicaux disputés entre ces deux équipes il y a deux semaines. Grace notamment aux "vétérans" que sont Kevin Durant (8 points à 4/4) et Carmelo Anthony (7 points à 100% aux tirs), les champions du monde prennent largement les devants en remportant facilement le premier quart-temps sur le score de 30 à 10, le tout sur un lay-up de Jimmy Butler au Buzzer. Les pensionnaires de NBA sont bien au dessus du lot, dans tous les domaines, et cela se ressent dans le jeu facile des americains. Les interieurs que sont DeMarcus Cousins et DeAndre Jordan s'amusent dans la raquette en faisant des jeunes chinois ce qu'ils en ont envie alors que le score pourrait être bien plus important si Kyrie Irving et Klay Thompson n'avait pas terminé ces 10 premières minutes à 0/5. 

 

Les rotations de Team USA et la seconde unit font tout aussi mal aux chinois que le 5 majeur. Comme attendu, l'intensité défensive est présente, même si les joueurs se font plaisir en attaque, envoyant alley-oop sur alley-oop et se faisant plaisir derrière l'arc. Alors qu'ils ménent de 26 points, et que, comme à son habitude, DeAndre Jordan balance des briques des 4m60, les americains se permettent même de manquer de respect aux chinois en faisant rentrer Harrison Barnes. Ce dernier marque un panier en contre-attaque alors qu'une Hola est démarrée dans la salle et que la première mi-temps se termine. Kevin Durant en est déjà a 17 unités et tout le monde a marqué sauf Irving. Côté Chinois, Jianlian essaie de sauver les meubles en scorant 9 points mais l'écart est (logiquement) de 29 unités. 

 

En troisième quart, les chinois reviennent avec de très belles intentions, et scorent 10 points (soit autant que dans le premier quart) durant les 3 premières minutes afin de montrer que malgré le score, ils n'abandonneront pas. Cela fonctionne et le public chante même pour les Asiatiques. Evidemment, cela ne perture absolument pas les américains qui continuent leur petit bout de chemin. La second unit ressemble bien plus aux Harlem Globettroters qu'a autre chose et se fait plaisir comme le ferait une équipe de gamins sur les playgrounds de New York. Cependant, Coach K décide à 4 minutes de la fin du troisième quart, que la récréation a assez duré et demande aux titulaires de revenir terminer (oui, c'était déjà terminé depuis bien plus longtemps) le travail. Kyrie Irving décide alors de s'imaginer à l'Oracle Arena et plante 12 points de suite, à 4/4, pour montrer a tout le monde que c'est bien lui le champion NBA. Kevin Durant continue lui aussi son show, et semble bien plus léger dans ses déplacement qu'auparavant. Probablement la perte de vous savez quoi depuis qu'il a signé à Golden State. 

 

Avec 44 points d'avance à l'aube de la dernière période, le public se fait plaisir et continue de chanter, pendant que Cousins (entre autres), se fait plaisir en marquant plusieurs points de suite dans la raquette adverse. Au final, le quatrième quart sera comme le reste du match, dominé par les USA qui l'emportent 119-62. Kevin Durant termine meilleur marqueur du match avec 25 points à 10/14 aux tirs. DeMarcus Cousins a été important à l'interieur avec ses 17 points et 5 rebonds. Paul George a quand à lui scoré 15 points en sortie de banc. Côté Chinois, Jianlian affiche 25 points à 50% aux tirs mais il était bien trop seul pour espérer quelque chose. 

 

Plus serieusement, ce match fut, comme tout le monde s'y attendait, une promenade de santé pour les USA et au fond, totalement inutile si ce n'est pour voir un All Star Game avec une équipe. Cependant, Team USA a montré qu'ils étaient déterminés en mettant de l'intensité dans tous les compartiments du jeu et en étant présent défensivement, tout en se basant sur leurs (nombreuses) forces offensives. Concernant la Chine, même si ils repartent totalement détruit de ce match, le contenu est plutôt intéressant avec de belles choses par séquences. Il faudra pour l'équipe de france, ne pas sous-estimer cet adversaire qui, intrinsèquement est moins fort que nous, mais qui est capable de nous poser quelques problèmes. La question des futurs matchs de Team USA reste désormais la même: Une victoire oui, mais de combien de points ?

 

 

Ailleurs sur le web