LeBron James et Mo Williams sur la même longueur d'onde

Lebron James - Mo Williams - Cleveland Cavaliers - Kyrie Irving - NBA
Crédit photo : Isportsweb
lectures
Avis

Partenaires sous le maillot des Cavs de 2008 à 2010, les deux joueurs s'étaient clashés suite au départ du King pour Miami. Arrivé cet été à Cleveland pour renforcer le banc de l'équipe, Mo Williams s'est réconcilié avec le boss des Cavaliers.

Fidèle lieutenant de LeBron James, pendant deux saisons sous les couleurs des Cavaliers, Mo Williams a fait son retour dans le club à l'intersaison. Pendant les exercices 2008-2009 puis 2009-2010, Cleveland est l'équipe la plus flashy de la ligue, remportant à chaque fois la Conférence Est avec plus de 60 victoires. Le duo All Star est irrésistible avec LeBron culminant à plus de 29 points de moyenne et Williams, en seconde lame, à 17 points.

 

Malgré cela, Cleveland bute en playoffs, d'abord contre Orlando puis les Celtics. Désabusé, James décide de rejoindre Miami pour former le célèbre Big Three. Echaudé par ce départ, Mo Williams envoyé un tweet assassin à l'encontre du King mais sans le nommer. La saison suivante, il quitte à son tour les Cavs mettant fin à l'acte 1.

 

Par la suite, l'arrière a connu la bagatelle de cinq clubs différents et n'a jamais réitéré des statistiques aussi ronflantes. Encore capable de très gros cartons, comme ses 52 points en janvier avec les Wolves, le joueur s'est retrouvé free agent cet été. Séduit par son expérience, le General Manager de Cleveland, David Griffin, décide de le signer pour 4,3 millions sur deux ans. Restait à Mo, de se rabibocher avec James pour la cohésion de l'équipe.

 

Ouais je devais l'appeler. C'est son équipe. Il n'y a pas de secret. L'appel s'est bien passé et les bons sentiments étaient mutuels. C'était une bonne conversation. Il n'y a pas eu d'animosité. On a abordé l'opportunité de mon retour. Il a été enthousiaste et moi aussi, donc cela s'est fait. C'est aussi simple que cela - conclu Mo Williams.

 

De son côté, LeBron James s'est montré très conciliant et prêt à pardonner les débordements de son ancien coéquipier.

 

Avec Mo, c'est une question de fierté. C'est une chose que j'ai apprise au fil des années. Quand même, j'ai été rancunier pendant longtemps. Mais si quelque chose peut être fait pour améliorer non seulement moi-même mais aussi le groupe qui a une ambition spéciale, je serai là. C'est quelque chose de plus grand que juste deux individus, je le reconnais.

 

Depuis leur première association, les choses ont pas mal changé dans l'Ohio. Si LeBron reste le King, Cleveland dispose d'un effectif pléthorique et d'un banc désormais fourni. Le rôle de Mo Williams sera donc réduit mais essentiel dans la quête du trophée. Il aidera au développement de Kyrie Irving, qui reste relativement jeune dans la ligue. Et en cas de pépins physiques de ce dernier, les Cavaliers ne seront plus obligés d'aligner Matthew Dellavedova dans le cinq.

Ailleurs sur le web