Injouables et historiques, les Cavs explosent les Raptors !

De retour dans l'Ohio pour le cinquième match de la série face aux Raptors, les Cavs se devaient de retrouver leur basket pour ne pas perdre une troisième rencontre consécutive.

Alors qu'à l'Ouest, le Thunder est en train de créer la surprise la plus totale en dominant des Warriors méconnaissables, à L'Est, les deux opposants sont de retour dans l'Ohio. Après deux premiers matchs sous forme de blow out total, les Raptors se sont superbement réveillés afin d'égaliser à 2-2 dans la série et rester invaincu face au Cavs à domicile, saison régulière y compris. Cependant, le retour à domicile pour LeBron James et sa bande a été d'une violence sans nom, redescendant les Raptors de leur nuage. 

 

Le match débute pourtant d'une manière plutôt équilibrée avec deux équipes qui se rendent coup sur coup dans les premières minutes. Les Cavaliers sont bel et bien hyper concentrés et la réussite est présente dans ce premier quart. Blessé en fin de troisième quart temps lors du match 4 au canada, Kevin Love est bien présent, et fait extrèmement mal aux Raptors. Alors que le score est de 20 à 16 pour les locaux, le Big Three des Cavs va créer un run de 17-3 qui va totalement faire déjouer les Canadiens. Sous l'impulsion donc de Love auteur de 12 points dans ce premier quart, et d'un Kyrie Irving toujours inarrêtables et auteur de 11 unités dans cette même période, Cleveland va inexplicablement retrouver son jeu, celui présent lors des deux premiers matchs et qui avait totalement disparu lors des deux suivants. LeBron James à la baguette, la balle circule parfaitement, le jeu est intense, la réussite est présente et tout réussit aux Cavaliers qui ne font qu'une bouchée de ces Raptors sur ce quart temps. La défense, totalement et tout aussi inexplicablement absente après le passage de la frontière, est retrouvée et cela se ressent, autant sur le score des Raptors qui n'arrivent pas à scorer que sur celui des Cavs qui s'offrent des paniers faciles en transition. Cleveland remporte 37-19 cette première période, et la galère ne fait que commencer pour les Raptors.

 

Le second quart est du même acabit. Un début de quart relativement équilibré et une fin de quart où les Cavs enclenchent un 15-3 qui sera définitivement létal aux Raptors. Le backcourt canadien est incapable de confirmer son excellent match 4 et en est à 4/14 aux tirs. Le retour de Jonas Valanciunas (9 points) fait du bien grâce à sa palette offensive mais le problème de fautes de Bismack Biyombo, et une domination de Tristan Thompson face à ce dernier fait mal aux Raptors qui ne peuvent s'imprégner de l'envie et de l'intensité du Congolais. Les Raptors ne répondent plus, et le match est déjà plié. Kevin Love à totalement pris feu sur cette mi-temps avec 19 points à 6/6 aux tirs, 3/3 derrière l'arc et 4/4 aux lancers francs pendant que Irving et LeBron scorent 12 points chacun à 50% de réussite. James en est déjà à 6 rebonds et 6 passes pour accompagner le tout. Le score est sans appel, 65-34 pour les locaux soit +31, ce qui est la plus grosse différence de l'histoire des finales de conférence lors d'une mi-temps, mais aussi le plus gros déficit à le mi-temps de l'histoire des Toronto Raptors, saison régulière comprise. 

 

Le retour des vestiaires ne sera pas plus intéressant pour les Raptors. Nous pourrions en parler pendant des heures et décrire le troisième quart temps dans les détails les plus profonds que cela reviendrait toujours au même. Les canadiens sont passés à côté de leur match, les Cavs eux étaient en feu et tout en contrôle, comme doit l'être une équipe qui joue pour le titre. Le troisième quart sera une nouvelle démonstration avec 35 points incrits par Cleveland qui atteindra déjà la barre des 100 points avant d'entamer la dernière période avec 40 unités d'avance. Les titulaires sont évidemment tous au repos, les joueurs de bout de rotation sur le terrain et le résultat est déjà connu depuis bien longtemps. Au final, Cleveland s'impose 116-78, ce qui est la cinquième plus grosse victoire de l'histoire des finales de conférences. LeBron termine avec 23 points (son 23ème match consécutif en playoffs au dessus des 20 unités), 6 rebonds et 8 passes, Kevin Love avec 25 unités et Kyrie Irving avec 23. Richard Jefferson est le seul autre Cavs à être en double figure avec 11 points (et 7 rebonds). Côté Raptors, DeMar DeRozan termine avec 14 points mais un sale 2/8 aux tirs, Kyle Lowry avec 13 points à 5/12 et 6 passes et ils sont les seuls à passer les 10 unités. Au final, cela ne change pas grand chose pour Toronto qui va devoir garder son invincibilité à domicile face à ces Cavs pour forcer un game 7 dans l'Ohio, et pourquoi pas rêver d'une finale NBA.



Ailleurs sur le web