Thaddeus Young à Indiana !

2138
lectures
Avis

Les Nets ont décidé de battre des records de médiocrité la saison prochaine puisqu'ils échangent l'un de leurs deux meilleurs joueurs : Thaddeus Young.

Dans une optique de reconstruction, le plus important est d'accumuler les atouts, comme l'ont fait les Sixers de Sam Hinkie. Des atouts, les Nets n'en possédaient pas beaucoup. Construire par la draft ? Les Nets n'avaient pas de premier tour de draft jusqu'en 2019. Faire venir des joueurs compétitifs ? Personne ne voudrait aller s'enterrer dans une équipe pareille. L'équipe se situe à New York, mais elle squatte les bas-fonds de la ligue. A part en surpayant des joueurs, à la limite, aucune chance. En montant des échanges ? Pourquoi pas. Les Nets possédaient encore, il y a une heure, une paire d'intérieurs particulièrement intéressante. Brook Lopez et Thaddeus Young, deux joueurs solides, capables de faire le bonheur de n'importe quelle équipe. Ils n'avaient rien d'autre.

 

Ce soir, les Nets se sont débarassés de 50% de leurs atouts. Thaddeus Young fait ses valises pour les Pacers, et le pire c'est qu'ils ne récupèrent pas grand chose en retour. Le 20ème choix de draft de ce soir, ainsi qu'un futur second tour. Le joueur pesait 15 points, 9 rebonds à 51% aux tirs. Dans un bon jour, il est capable de martyriser n'importe quel défenseur avec son jeu au poste et sa mobilité. Son tir extérieur reste correct pour un intérieur. Cet échange est n'a tout simplement aucun sens pour les Nets. Le joueur avait encore deux ans de contrat à 25 millions de dollars, une aubaine. Parier sur un 20ème tour de draft pour porter l'équipe semble être une stratégie aventureuse... Avec ce choix, ils récupèrent Caris LeVert. Un arrière dont le talent incontestable, mais qui sort de deux blessures de longue durée. Avec du temps pour se soigner et se développer, il pourrait devenir très bon, à la manière d'un Lance Stephenson par exemple. 

 

En revanche, pour Indiana, c'est encore une superbe opération réalisée par Larry Bird. Le GM des Pacers vient de récupérer l'ailier-fort idéal pour son équipe : mobile, athlétique, capable de courir et de défendre, c'est tout simplement ce dont les Pacers avaient besoin. Le cinq majeur composé de Teague, Ellis, George, Young et Turner semble très prometteur, même si l'inconnue reste la défense extérieure. L'an dernier, l'équipe de Larry Legend s'était inclinée en 7 manches face à Toronto, plus tard finaliste de conférence. Avec ces améliorations, la franchise semble tout simplement prête à viser les premières places à l'Est.

Ailleurs sur le web