Russell Westbrook MVP ? Soyons sérieux...

Notre rubrique du 5/5 se penche aujourd"hui sur 5 grandes questions qui secouent l'actualité de la NBA.

  • Quelle équipe s'est le mieux renforcée depuis la trade deadline de février ?

 

Théo. Le Thunder : Enes Kanter, D.J. Augustin, Kyle Singler et Steve Novak en échange de deux joueurs qui ne valent plus rien : Perkins et Jackson, c'est très bien joué. Cela ne se voit pas sur les résultats du fait de l'absence de Kevin Durant mais ces transactions ont considérablement renforcé l'équipe.

 

Geoffrey. Oklahoma City a probablement signé la plus belle Trade Deadline cette année. Le Thunder est parvenu à densifier qualitativement et quantitativement son roster, avec le grand espoir Enes Kanter, la gâchette Steve Novak, en plus de Kyle Singler et de D.J. Augustin. Mention spéciale à Milwaukee, qui a préparé l’avenir en faisant signer les espoirs Tyler Ennis et surtout Michael Carter-Williams, Rookie of the Year 2014.

 

Sunkidd. Memphis. La faiblesse des Grizzlies, c'est le shoot à 3 points. Avec Courtney Lee, la franchise s'est enlevée une épine du pied dès cet été. En faisant venir à la Trade deadline Jeff Green de Boston, l'équipe s'assure un confort supplémentaire sur son point faible. Mais en plus, Green est complet des deux côtés du terrain. Ainsi, et contre OKC, ce dernier a maintenu Russell Westbrook a des stats de 5/20 aux tirs. Bien plus consistant que Tayshaun Prince, il est la dernière pièce du puzzle pour la franchise du Tennesse.

 

Marc. Objectivement, personne. Concrètement, Portland. Entre la blessure de Wesley Matthews et l'incompétence affligeante de Nicolas Batum, incapable d'assumer son rang, l'arrivée d Arron Afflalo a rapidement pris des allures de bénédiction. Et ce malgré que son trade ait été réalisé aux dépens d'une raquette encore plus déserte. A confirmer en Playoffs.

 

Maxime. Miami ! En fait, on les oublie facilement, mais le Heat avec l'arrivée de Hassan Whiteside par la Free Agency et de Goran Dragic a frappé fort. Si Chris Bosh était là cette équipe aurait pu faire clairement très très mal.

 

  • Quelle équipe s'est le plus affaiblie depuis la trade deadline de février ?

 

 

Théo. Les Suns de Phoenix ont perdu Isaiah Thomas, Goran Dragic, Miles Plumlee et leurs chances de faire les Playoffs la même journée. S' ils ont récupéré notamment Brandon Knight en échange, ils sont tout de même les grands perdants de la Trade deadline en se débarrassant de trois de leurs joueurs majeurs.

 

Geoffrey. Les grands perdants de la dernière Trade deadline sont les Phoenix Suns. Ils ont laissé partir des joueurs comme Isaiah Thomas, Miles Plumlee et les frères Goran et Zoran Dragic, pour ne récupérer en contrepartie que des seconds couteaux (hormis l’excellent Brandon Knight) et des tours de draft bancaux (Celtics 2016, Heat 2017 et 2021). Résultat : longtemps en course pour jouer les prochains Playoffs, les Suns vont finalement partir en vacances plus tôt que prévu.

 

Sunkidd. Les dirigeants des Sixers sont fous ! En reconstruction depuis 3 saisons, la franchise vient de trader ses deux meilleurs joueurs : KJ Mc Daniels et Michael Carter-Williams. En contre partie, ils recoivent principalement le premier choix des Lakers (top-five protected en 2015),  mais aussi un premier tour protégé venant d' OKC.  Pourtant c'est à Phoenix que le bas blesse le plus. En effet, le GM des Suns, Ryan Mc Donough, pourtant lucide et fin stratège, s'est fait hara-kiri. En laissant partir Goran Dragic, Mc Do a vendu l'âme de l'équipe au profit de l' écervelé Eric Bledsoe. Quant aux frères Morris, leur QI est aussi élevé que celui d'Averell et Joe Dalton puissance 5. En donnant les clés du parquet à Bledsoe et aux Morris, les Suns reprennent à nouveau un chemin de croix dont l'issu ne sera pas forcément la résurrection.

 

Marc. Phoenix a détruit le bel avenir que semblait lui tracer la saison 2013/2014. Les départs de Miles Plumlee et Goran Dragic ont brisé quelque chose. Aujourd hui, le duo Éric Bledsoe-Brandon Knight n'a pas d avenir et la raquette des Suns ne terrorise personne, dans une conférence Ouest bien fournie.

 

  • Quel est votre coup de cœur de cette seconde moitié de saison ?

 

Théo. Chris Paul et les Clippers  ont réalisé une très bonne seconde partie de saison. CP3 a joué tel un MVP pour permettre à son équipe de se positionner comme de sérieux candidats au titre. Bravo mais à lui de confirmer en Playoffs maintenant !

 

Geoffrey. Mon coup de cœur en cette fin de saison, c’est l’explosion de Rudy Gobert. Il y avait quelque chose de frustrant à voir le Français ronger son frein sur le banc du Jazz, peinant à grapiller du temps de jeu dans l’ombre d’Enes Kanter. Boosté par sa performance de haut vol au Rising Star Challenge et libéré par le départ du turc vers Oklahoma City, Rudy a pris de l’assurance et tire le Jazz vers le haut tout en s’affirmant aujourd’hui comme l’un des défenseurs les plus performants de la Ligue.

 

Laura. Mon coup de coeur sont les Celtics. L'équipe est très motivée, dynamique et se donne à fond chaque soir malgré l'effectif qui semblait bon pour remporter le 1st pick cette saison. Leur bataille pour les playoffs prouve que cette équipe a du coeur et elle fait plaisir à voir chaque soir. C'est vraiment une équipe qui s'inscrit dans l'esprit de la franchise et c'est satisfaisant de voir que le futur est brillant pour la franchise aux 17 titres.

 

Marc. Rudy Gobert. Je n'aurai jamais cru dire cela un jour. Malgré sa pauvreté technique et son absence totale de QI offensif, le Français a énormément progressé. Il se donne à fond, n'a peur de rien, procure une bonne énergie au groupe, fait ce qu il sait faire sans dépassement de fonction. L'homme mérite un début de respect.

 

Sunkidd. Les Spurs viennent de remporter 9 de leurs 10 derniers matchs et sont en course pour terminer second de leur conférence puisqu'ils vont rencontrer deux fois les Rockets avant la fin de la saison régulière. C'est tout simplement impensable au regard de leur début de saison cauchemardesque. Comment font ces mecs-là pour toujours revenir alors qu'on les tient pour morts ?  Incroyable !

 

  • Quel est votre coup de gueule de cette seconde moitié de saison ?

 

 

Théo. Les Mavs ne se sont pas adaptés à l'arrivée de Rajon Rondo. Actuellement 7ème à l'ouest, ils ont un effectif qui devrait les faire flirter avec les premières places. Dommage ! On attend une réaction en Playoffs !

 

Geoffrey. Mon coup de gueule concerne la Westbrook-mania. La blessure de Durant a obligé le jeune meneur du Thunder à prendre ses responsabilités, mais cela ne signifie pas pour autant de manger le ballon et la feuille de stats. Alors certes, Russell enchaîne les triple-doubles. Certes, Russell possède des capacités physiques stratosphériques. Mais Russell doit comprendre qu’il ne gagnera pas des titres tout seul. A titre de comparaison, James Harden, lui aussi privé de son meilleur coéquipier (Dwight Howard), réalise des performances similaires à celles de Westbrook, sans pour autant oublier ses coéquipiers.

 

Marc. Les Basketix qui ont remplacé leurs soirées Youporn par des séances d'highlights de Russell Westbrook, persuadés que c'est un grand joueur, un MVP même. Soyons sérieux, le meneur d'OKC a inventé le triple-double à évaluation négative... il faut le faire ! Dernier tacle, ses deux meilleures évaluations de la saison ? Les deux matchs au cours desquels il a pris le moins de shoot. CQFD.

 

Sunkidd. Mon coup de gueule va à  Adam Silver. Quand on prend un poste à responsabilité, si on ne met pas un grand coup de pied dans la fourmilière immédiatemment, c'en est terminé des réformes de grande envergure. Or, en jouant la carte du changement en douceur, la NBA peut dire adieu à une refonte de la Draft mais aussi à un nouveau mode de qualification pour les Playoffs. La NBA s'encroute !

 

  • Votre favori pour les NBA Finals ?

Théo. Les Spurs savent comment on gagne un titre NBA. En outre, SA est une équipe équilibrée, rigoureuse et sérieuse qui ne dépend pas d'individualités. Il n'y a donc pas de raison que ça ne marche pas ! Surtout à la vue de la belle fin de saison qu'ils sont en train de réaliser!

 

Geoffrey. Comment ne pas voir en Golden State le futur champion NBA ? Les Warriors dégagent une telle impression de puissance et de sérénité depuis le coup d’envoi de la saison que je ne vois personne les empêcher de décrocher le titre. Cleveland a peut-être des stars, Atlanta possède peut-être un grand collectif, mais Golden State peut se targuer d’avoir les deux, avec des Splash Brothers irrésistibles qui, au-delà de leurs propres performances, bonifient le jeu de leur équipe.

 

Laura. Mon équipe favorite pour remporter le titre est celle des Spurs. Ils sont revenus au top depuis quelques temps et semblent capables de réaliser un back-to-back. Ainsi, cela permettrait de faire se conclure en beauté les carrières de Duncan, Ginobili voir même celle de Popovich. De plus, leur expérience et leur longévité devrait faire la différence en playoffs face aux jeunes équipe de l'Ouest.

 

Marc. Sur un format de Playoffs, San Antonio et Memphis sont les deux seules équipes à être capables d'envoyer six pieds sous terre n'importe quel autre prétendant. Ces deux franchises sont techniques, collectives des deux côtés du terrain, disciplinées, et peuvent jouer à n'importe quel rythme, pourrir un match sans aucun problème. Enfin, elles possèdent des rotations solides sur chaque poste.

 

----------------

 

Sans transitions nous dédions notre rubrique du 5/5 à Jerome Kersey parti il y a deux mois. Ailier longiligne de la grande équipe des Blazers, il restera dans nos mémoire comme un formidable joueur de basket. Nous vous disons à très bientôt pour une nouveau 5 questions / 5 réponses.

Ailleurs sur le web