Officiel : Danny Green reste un Spur

Danny Green - San Antonio spurs - Boris Diaw - LaMarcus Aldridge - Gregg popovich - NBA
Crédit photo : ESPN
Un spur pour quatre ans et 45 millions de dollars.

Sans grande surprise Danny Green a choisi de rester du côté de San Antonio. Voici les détails d'une prolongation à gros sous.

Avec une saison passée avec 11,7 points (44%, 42% à 3 pts), 4,2 rebonds, 2 passes et 1 contre par rencontre en 29 minutes de jeu de moyenne, Danny Green venait de signer la meilleure saison de sa carrière (avec en prime une septième place parmi les meilleurs snipers de la ligue).

 

Libre de tout contrat, finalement Green a opté pour quatre années supplémentaires à San Antonio avec à la clé pas moins de 45 millions de dollars. Pour rappel, Green est un membre de l'effectif de Gregg Popovich depuis 2011 (6 mars) et avait déjà été prolongé à l'issue de la saison 2011-2012. Il s'est notamment rendu indispensable par sa force de dissuasion derrière l'arc et cela a bien failli faire mouche lors de ses premières finales NBA en 2013. Finalement, il va récidiver l'année d'après, en laissant le soin à tous ses coéquipiers de participer à la grande parade de trois points qui avait assommé le Heat de LeBron James. Sans oublier une défense en un-contre-un féroce, une des identité du backcourt des Texans. 

 

Cette saison, Green a été l'une des forces tranquilles des Spurs, un joueur qui a su maintenir son niveau avant de connaître une légère baisse de régime durant les playoffs. A l'image de la prolongation de Boris Diaw l'été dernier, les Spurs et Popovich mise sur la stabilité de sa rotation majeure. Avec l'apport de LaMarcus Aldridge, les fans de San Antonio ont une seule hâte : jouer le sixième titre NBA de la franchise texane.

 

A noter que Green est actuellement un de sept joueurs encore en activité à avoir remporté un titre NBA (2014) et un titre NCAA avec North Carolina (2009) comme nous le rappelle Insidehoops. Les autres doubles champions sont Brandon Rush, Mario Chalmers, Corey Brewer, Marreese Speights, Jason Terry et enfin Nazr Mohammad.

Ailleurs sur le web