Milwaukee Bucks saison 2015-2016

1957
lectures
Avis

Voici le guide des Bucks de Milwaukee pour la saison 2015-2016.

  • LA SAISON 2014-2015

 

C’est la grande surprise de la saison ! Après avoir fini pire bilan de la ligue l’année précédente, on ne donnait pas cher de la peau des hommes de Jason Kidd. Avec la draft de Jabari Parker, le plus NBA Ready des rookies présents à la draft et l’arrivée étonnante de Jason Kidd en provenance de Brooklyn, ils étaient censés poursuivre leur reconstruction pour atteindre les Playoffs d’ici quelques années. Les joueurs, coachés d’une main de maître par Jason Kidd, ont accéléré le processus vitesse grand V, en signant une première partie de saison exceptionnelle. Emmené par Brandon Knight durant une partie de la saison (avant l’échange contre MCW), mais aussi par les étonnants Giannis Antetokoumpo et Khris Middleton, et ce malgré la blessure de Jabari Parker au bout de seulement 28 matchs, ils finissent une magnifique saison avec la sixième place de la conférence est et un bilan équilibré de 41 victoires et 41 défaites (26victoires de plus que la saison précédente). Ils se firent ensuite sortir au premier tour des playoffs contre les Chicago Bulls 4/2 en se défendant avec leurs valeurs et leur talent. La saison prochaine promet pour cette équipe composée de jeunes loups aux dents longues !

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014-2015

 

Bilan : 41 victoires-41 défaites.

Classement : 6ème de la Conférence Est. 3ème de la Division Centrale.

Attaque : 97.8 points marqués (22ème attaque)

Défense : 97.4 points encaissés (8ème défense)

Meilleur marqueur : Brandon Knight avec 17.8 points marqués en moyenne. (N’est resté que jusqu’au All-Star Game après Michael Carter-Williams avec 14.1 pts)

Meilleur rebondeur : Zaza Pachulia avec 6.8 rebonds pris en moyenne.

Meilleur passeur : Michael Carter-Williams avec 5.6 passes délivrées en moyenne.

Meilleur intercepteur : Michael Carter-Williams avec 2 ballons interceptés en moyenne.

Meilleur contreur : Larry Sanders avec 2 contres réalisés par en moyenne.

Meilleur pourcentage : John Henson avec 56.6% de moyenne aux shoots.

 

  • EFFECTIF

 

Meneurs : Michael Carter-Williams, Greivis Vasquez,Tyler Ennis, Jorge Gutierrez.

Arrières : Khris Middleton, Jerry Bayless, OJ Mayo.

Ailiers : Giannis Antetokoumpo, Jabari Parker, Chris Copeland, Damien Inglis.

Ailiers-forts : Johnny O’Bryant, John Henson.

Pivots : Greg Monroe, Miles Plumlee.

 

  • LE 5 MAJEUR

 

PG : Michael Carter-Williams SG : Khris Middleton SF : Giannis Antetokoumpo PF : Jabari Parker C : Greg Monroe

 

  • LE BANC

 

Avec le système de rotation prôné par Jason Kidd, le banc aura encore un impact très important cette année. Il paraît y avoir un gros déséquilibre entre les rotations intérieures et extérieures. Avec un seul vrai spécialiste du poste de pivot Miles Plumlee et un quatre pouvant se décaler en 5, John Henson, cela paraît court malgré le talent et l’envie des deux joueurs. A l’inverse, c’est l’embouteillage à la mène avec l’arrivée du très bon Greivis Vasquez, solide back-up, pouvant endosser sans problèmes le costume du titulaire, mais aussi avec le talentueux Tyler Ennis qui pourrait se retrouver bloqué dans sa progression avec un rôle de troisième meneur, et aussi l’arrivée de Jorge Gutierrez. Avec son  jeu  privilégiant le small ball, Jason Kidd aura des armes à faire valoir avec aussi le shooter fou OJ Mayo et le plutôt solide Chris Copeland. Combien de temps jouera Damien Inglis dans cet ensemble de joueur pétri de talent ? A voir… Malgré tout, le banc paraît trop limité pour aller en loin en playoffs, on peut s’attendre à un transfert en cours d’année pour récupérer un intérieur besogneux pour finaliser les contours d’un banc particulièrement intriguant.

 

  • Les plus

 

-Un cinq majeur jeune et talentueux qui semble très complémentaire.

-Le retour de Jabari Parker. Sa blessure très tôt durant la saison ne nous a permis de voir qu’une infime partie de son talent. On attend de le voir à l’œuvre en grande forme.

-L’arrivée de Greg Monroe, un énorme plus pour une équipe qui manquait d’un fort intérieur avec des rudiments offensifs près du panier important.

 

  • Les moins

 

-L’arrivée de Greg Monroe : Le garçon a un certain caractère, il l’a prouvé aux Detroit Pistons. S’il ne se sent pas bien dans le groupe, il pourrait mettre à mal la cohésion du groupe de l’année précédente.

-Le départ d’Ersan Ilyasova et de Zaza Pachulia : ils laissent un trou béant à l’intérieur, le premier d’entre eux est parti à Detroit, le deuxième à Dallas. Deux joueurs aux cœurs énormes qui jouaient depuis plusieurs années aux Milwaukee Bucks.

-L’embouteillage à la mène : Trop de joueurs à ce poste… Attention aux égos Jason !

 

  • L’avis de la rédaction

 

Cette année, les Bucks sont attendus au tournant après une dernière saison épatante. Bourré de jeune talentueux, il leur manque un leader sur le terrain, que ce soit dans le cinq majeur ou sur le banc. L’arrivée d’un vétéran aurait pu faire du bien. Avec l’arrivée de Greg Monroe, nul doute que Jason Kidd va pouvoir envoyer un peu plus la balle à l’intérieur. C’est une saison charnière pour eux, il faut prouver que la saison dernière n’était pas que du vent. Ils se doivent au moins d’avoir un bilan positif et d’être dans les six premières têtes de série de la conférence est pour continuer leur avancée. Attention néanmoins au manque de joueurs de banc sur le secteur intérieur qui pourrait s’avérer être une vrai épine dans le pied à terme. Ils ont les armes pour pouvoir faire mieux que l’année passée avec la progression des jeunes joueurs et le retour de Jabari Parker. Le futur leur appartient, à eux de prouver que le présent aussi.

 

  • Bilan prévisionnel

 

42 victoires pour 40 défaites.

Ailleurs sur le web