Utah Jazz saison 2015-2016

2088
lectures
Avis

Voici le guide du Jazz d'Utah pour la saison NBA 2015-2016 !

  • La saison 2014-2015

 

Talentueux. Prometteur. Le Utah Jazz est sur une pente ascendante grâce à un jeu se rapprochant de celui des Spurs.

Porté par l'excellent Gordon Hayward en attaque et par le Français Rudy Gobert en défense, le Jazz s'est imposé comme étant la future puissance de l'Ouest lors de la saison 2014-2015.  

A défaut d'avoir un franchise player comme LeBron James ou Kevin Durant dans leur équipe, le Jazz dispose d'une fabuleuse cohésion d'équipe. 

Cette équipe n'aurait certainement pas le même avenir si leur coach Quin Snyder n'était pas là. Malgré son manque d'expérience, Snyder a prouvé dans le passé - en NCAA et en D-League - qu'il était capable de développer à la perfection un effectif très jeune. 

 

Lors de la saison 2013-2014, le bilan du Jazz était de 25 victoires pour 57 défaites. En 2014-2015, il est de 38 victoires et 44 défaites.

En bref, cet effectif du Jazz est bourré de jeunes joueurs talentueux. Cette franchise qui ne cesse de progresser est promise à un bel avenir comme le montre cette saison 2014-2015. 

 

  • Bilan de la saison 2014-2015

 

Bilan : 38 victoires, 44 défaites.

Classement : 11ème de la Conférence Ouest. 3ème de la Division Nord-Ouest.

Attaque : 95,1 points marqués (26ème meilleure attaque de la ligue) 

Défense : 94,9 points encaissés (meilleure défense de la ligue)

Meilleur marqueur : Gordon hayward avec 19,3 points de moyenne.

Meilleur rebondeur : Rudy Gobert avec 9,5 rebonds de moyenne.

Meilleur passeur : Trey Burke avec 4,3 passes de moyenne.

Meilleur intercepteur : Gordon Hayward avec 1,4 interception de moyenne.

Meilleur contreur : Rudy Gobert avec 2,3 contres de moyenne.

Meilleur pourcentage au tir : Rudy Gobert avec 60,4% de moyenne.

 

  • L'effectif

 

Meneurs : Trey Burke, Alec Burks, Dante Exum (blessé pour la totalité de la saison 2015-16), Bryce Cotton, Raul Neto

Arrières : Elijah Millsap

Ailiers : Rodney Hood, Grant Jerrett, Jeremy Evans, Gordon Hayward, Joe Ingles

Ailiers Forts : Derrick Favors, Jack Cooley, Trevor Booker, Trey Lyles

Pivots : Rudy Gobert, Tibor Pleiss

 

  • Le 5 Majeur

 

PG : Trey Burke SG : Alec Burks SF : Gordon Hayward PF : Derrick Favors C : Rudy Gobert

 

  • ​Le banc

 

Après avoir finit la saison sur une excellente note, le Jazz n'a quasiment pas fait de changement lors de cette inter-saison. Ils ont simplement signé le meneur Raul Neto pour 2,8 millions de dollars sur 3 ans et le pivot Tibor Pleiss pour 10 millions de dollars sur 3 ans également.

L'excellente ajout de ce roster se nomme Trey Lyles. Drafté en 12ème position lors de la dernière cuvée, l'ailier fort devrait beaucoup apporter à la franchise sur le plan offensif.

 

Un banc quasiment inchangé ne veut pas dire que le Jazz sera facile à battre la saison prochaine. Cette équipe est bourrée de jeunes joueurs talentueux qui se développent pendant l'été.

 

  • Les plus

 

- La défense ! Après le départ d'Enes Kanter qui permet à Rudy Gobert de prendre place dans le cinq de départ du Jazz, la défense est devenue impénétrable.

Avec un effectif aussi jeune, c'est une aubaine de mieux savoir défendre que les cadors de la ligue.

- Un effectif jeune et talentueux. On ne le répétera jamais assez mais la moyenne d'âge de l'effectif est de 23,4 ans. Quand le potentiel de cette équipe sera développé à son maximum, le Jazz sera un adversaire redoutable.

 

  • Les moins

 

- Trey Burke est la grande déception de cette équipe. Après une saison de rookie encourageante (12,8 points, 3 rebonds et 5,7 passes en 32,3 minutes), Beurk Burke n'a montré aucune progression lors de sa seconde année dans la grande ligue. Avec une moyenne de 12,8 points, 2,7 rebonds et 4,3 passes en 30,1 minutes, Trey Burke se fait piquer sa place dans le cinq de départ, au profit de Dante Exum. 

Trey Burke aura de lourdes responsabilités la saison prochaine en raison de l'absence de Dante Exum. Burke va donc avoir l'opportunité de montrer à la planète NBA qu'il dispose des ressources requises pour faire parti du cinq de Quin Snyder. 

 

- Avec seulement la 26ème meilleure attaque de la ligue, le Jazz n'est clairement pas aussi productif qu'en défense.

C'est Gordon Hayward qui mène les troupes de ce côté du terrain, mais malheureusement, seulement quatre joueurs dépassent les 10 points de moyenne lors de la saison dernière. Le point rassurant est la jeunesse. On ne le répétera jamais assez, cette effectif est jeune, on imagine bien que des joueurs comme Rudy Gobert et Dante Exum seront plus à l'aise en attaque durant la saison prochaine.

 

  • L'avis de la rédaction

 

Promis à un bel avenir, le Jazz ne sera pas facile à battre la saison prochaine. Avec une défense en béton armé et un effectif qui ne demande qu'à progresser, le Jazz est la future puissance de la Conférence Ouest. Cette jeune équipe est emmenée par l'ambitieux Quin Snyder qui souhaite que le Jazz devienne la version moderne des San Antonio Spurs, cela est clairement réalisable. Il ne serait pas étonnant de voir le nombre de fans du Jazz considérablement augmenter durant les prochaines années.

 

  • Bilan Prévisionnel

 

40 victoires pour 42 défaites.

Ailleurs sur le web