Portland Trail Blazers saison 2015-2016

2484
lectures
Avis

Voici le guide des Portland Trail Blazers pour la saison 2015-2016.

  • LA SAISON 2014-2015

 

La saison dernière pour les Portland Trail Blazers ne fut pas un long fleuve tranquille. Partis sur des bases canons, les joueurs de Portland se sont peu à peu enlisés pour un finir avec un bilan certes honnêtes (51-31) mais qui aurait pu être bien meilleur. La faute aux blessures mais peut-il en être autrement à Portland lorsque lorsque l’on connait l’historique de la franchise sur les 10 dernières années (remember Brandon Roy, Greg Oden ?) ? La saison dernière fut dans la droite lignée de la malédiction dont semble souffrir la franchise. Cette fois ci, c’est Batum qui a eu du mal à récupérer d’une blessure et a du coup fait preuve d’une maladresse récurrente pendant toute la saison. Aldridge a dû repousser une opération du pouce et a joué lui aussi blessé et Wesley Matthews, l’âme de l’équipe, a clôturé le tout en se déchirant le tendon d’Achille. Les apports de vétéran comme Kaman, signé l’été dernier, puis d’Afflalo en cours de saison n’y ont rien fait. L’affaire s’est conclue par une élimination sans relief au premier tour face aux Grizzlies (4-1) où les leaders ont coulé et notamment Lillard qui a clairement montré ses limites (40% au tirs, 16% à 3 points).

 

  • BILAN DE LA SAISON 2014-2015

 

Bilan : 51 victoires - 31 défaites.

Classement : 4ème  de la Conférence Ouest. 1er de la Division Nord-Ouest.

Attaque : 102,8 points marqués (9ème attaque)

Défense : 98,6 points encaissés (11ème défense)

Meilleur marqueur : LaMarcus Aldridge avec 23,4 points marqués en moyenne.

Meilleur rebondeur : LaMarcus Aldridge avec 10,2 rebonds pris en moyenne.

Meilleur passeur : Damian Lillard avec 6,2 passes délivrées en moyenne.

Meilleur intercepteur : Wesley Matthews avec 1,3 ballons intercepté en moyenne.

Meilleur contreur : Robin Lopez avec 1,4 contres réalisé en moyenne.

Meilleur pourcentage : Robin Lopez avec 53,5% de moyenne aux shoots.

 

  • L'EFFECTIF 

 

Meneurs : Damian Lillard, Phil Pressey, Tim Frazier

Arrières : C.J. McCollum, Gerald Henderson, Pat Connaughton, Daniel Diez

Ailiers : Al-Farouq Aminu, Allen Crabbe

Ailiers-forts : Noah Vonleh, Ed Davis, Mo Harkless

Pivots : Chris Kaman, Meyers Leonard, Mason Plumlee

 

  • LE 5 MAJEUR

 

PG : Damian Lillard. SG : C.J. McCollum. SF : Al-Farouq Aminu. PF : Noah Vonleh. C : Meyers Leonard

 

  • LE BANC

 

Le banc des Blazers possède quelques routiers qui devrait être intéressant sur de plus ou moins courtes séquences. Henderson (qui ne sera pas disponible avant Novembre) rendra quelques coup de main grâce à son adresse extérieur, Kaman et Harkless rendront des services sur 15/20 minutes par matchs et Plumlee apportera sa grinta au rebond des deux côtés du terrain. Ed Davis sort d’une saison aux Lakers où il a par moment été le seul à surnager dans le naufrage des Lakers et pourrait disputer la place de titulaire à Vonleh si ce dernier ne répondait pas aux espoirs placés en lui. C’est plus léger à la mène et il ne faudrait surtout pas que Lillard se blesse auquel cas, la maison Blazers pourrait vite s’effondrer.

 

  • LES PLUS

 

- Un groupe jeune avec beaucoup de potentiels (comme toujours du côté de Portland)

- Portland possède une des superstars de la ligue en la personne de Lillard qu’ils ont signé pour les 5 prochaines saisons et 120 millions.

- Une équipe toujours dure à battre dans sa salle (32-9 la saison dernière à domicile). 

- Un GM qui a l’air de savoir ce qu’il fait.

 

  • LES MOINS

 

- Une équipe de 25 ans de moyenne d’âge lâchée dans la Conférence Ouest, cela pourrait ressembler à un agneau que l’on laisse seul face à une meute de loups affamés

- La défense : Lopez, Batum et Matthews sont partis et cela devrait se sentir. Et Lillard est très loin d’être réputés pour sa défense…

- Tout un collectif à reconstruire pendant la présaison, ça fait beaucoup à faire en peu de temps.

 

  • L'AVIS DE LA REDACTION

 

Portland a perdu gros pendant l’intersaison. Le front office a décidé de se séparer de Batum dès la draft, Matthews est parti aux Mavericks, Afflalo et Lopez ont tout deux signés pour les Knicks et bien sûr, Aldridge a rejoint les Spurs dans le gros feuilleton de la dernière free-agency. Lillard est donc le seul survivant du cinq majeur de la saison dernière. Compliqué pour une équipe d’être vite efficace lorsque l’on perd son meilleur marqueur, rebondeur, intercepteur, shooteur et contreur.

L’effectif  a donc été remodelé à grand coup de trade, de signatures de free agents et compte de nombreuses pépites mais les Blazers ont les défauts de leurs qualités,... C’est jeune, c’est explosif, athlétique, ces pépites qui ne demandent qu’à éclore mais sont également très (trop ?) inexpérimenté. Le GM Neil Oshley (c’est lui qui était à la tête des Clippers au début de l’ère Blake Griffin) a choisi de reconstruire en tentant de ne pas s’enfoncer dans la lottery pendant des années et en pariant sur des joueurs à fort potentiels. Si la mayonnaise prend, Portland pourrait gagner entre 45 et 50 matchs. Pour cela il faudrait que Lillard progresse en défense, que C.J. McCollum confirme ce qu’il a pu montrer par moment sur la saison dernière, que Vonleh et Leonard deviennent un duo d’intérieur dominant. Cela fait beaucoup de « si ». Malheureusement pour elle, la franchise de l’Oregon évolue à l’Ouest et gagner 35 matchs pourrait être un plateau difficilement atteignable.

 

  • BILAN PREVISIONNEL

 

30 victoires pour 52 défaites.

Ailleurs sur le web