151

online

Mock Draft Picks 1/10

Mock Draft Picks 1/10

  
Markelle Fultz - Lonzo Ball - Josh Jackson - Jayson Tatum - Draft - NBA
Markelle Fultz, très probable futur Sixers

La draft se déroulera dans la nuit de jeudi à vendredi à 01h00 du matin heure française. Quels sont les futurs joueurs de la NBA ? Il s'agit de les découvrir (dans un ordre fictif) au sein de la mock draft d'Inside Basket. Voici les meilleurs prospects de cette cuvée.

1.Philadelphie Sixers : Markelle Fultz, PG, 23.2 points, 5.7 rebonds, 5.9 passes (Washington)

 

De quel joueur ont besoin les Philadelphie Sixers ? Certainement du meilleur de cette classe de draft, il s'agit alors de Markelle Fultz. Le meneur de jeu sort d'une saison universitaire accomplie sur le plan individuel. Indéniable leader de son équipe, il n'est pas parvenu à l'amener jusqu'à la March Madness. Néanmoins, ses qualités ont sauté aux yeux des scouts NBA. Capable de jouer sur les postes 1 et 2, il peut être le parfait complément d'Isaiah Thomas. Il possède une bonne maîtrise du pick-and-roll, un shoot mi-distance correct ainsi qu'une très bonne vision du jeu. Doté de très bonnes qualités athlétiques, il est clairement NBA Ready en étant également en capacité de défendre sur les deux postes même s’il se laisse avoir par les feintes de ses adversaires. Il devra néanmoins développer son tir primé pour devenir une menace constante tout en apprenant à jouer sans ballon s'il est drafté par les Sixers (même s’il semble en être capable). Il est presque certain que les dirigeants de Philadelphie vont récupérer Markelle Fultz pour former un Big Three jeune et talentueux avec Ben Simmons et Joel Embiid. Pour le futur rookie, c’est une opportunité d’avoir un temps de jeu conséquent sur le poste de meneur de jeu. L’équipe de Philadelphie va multiplier les highlights l’année prochaine si leurs joueurs sont en bonne santé.

 

Les alternatives : aucune.

 

2.Los Angeles Lakers - Lonzo Ball, PG, 14.6 points, 6.0 rebonds, 7.6 passes (UCLA)

 

Même si les signaux envoyés par les Lakers ont été de moins en moins positifs au fil des semaines précédant la draft, le management de l'équipe de Los Angeles a tout intérêt de drafter Lonzo Ball. Beaucoup de questions peuvent se poser à son sujet... Il est vrai qu'il apparaît un peu frêle physiquement pour pouvoir tenir le coup contre les meilleurs meneurs NBA. Il n'est pas le plus explosif des meneurs de cette classe de draft. Pourtant, il possède également de nombreuses qualités. Il est celui qui possède la meilleure vision du jeu dans cette promotion. Véritable meneur de jeu, c'est un distributeur capable de délivrer des caviars dans toutes les situations. Son QI basket est son principal atout. Il a un sens du rebond évident. Ses longs bras en font un défenseur intéressant. Il faudra suivre avec attention l'évolution de son tir. Malgré des pourcentages plus que corrects, il possède une gestuelle de tir suspecte. Sera-t-elle au niveau NBA ? La réussite de son année rookie est en partie fondée sur ça. Vrai potentiel, il y a de fortes chances qu’il soit drafté par des Lakers à la recherche d’un vrai meneur de jeu.

 

Les alternatives : Josh Jackson, Jayson Tatum, De'Aron Fox

 

Il paraît presque certain que les Lakers ne vont pas trader leur pick. Ils testent plusieurs joueurs afin de ne pas se tromper avec celui-ci. Les workouts réalisés par Lonzo Ball n’auraient pas convaincu les dirigeants de la franchise. Il apparaît qu’ils pourraient sélectionner un ailier même s’ils possèdent déjà Brandon Ingram. Josh Jackson paraît le plus à même de ravir la place de Lonzo Ball.

 

3.Boston Celtics - Josh Jackson, SF, 16.3 points, 7.4 rebonds, 3.0 passes (Kansas)

 

Josh Jackson est l'une des trois meilleurs joueurs de cette classe de draft orientée vers les meneurs de jeu. Il sort d'une très bonne saison à Kansas durant laquelle il a prouvé qu'il était un monstre physique avec des qualités athlétiques qui lui permettront de s'adapter rapidement à la NBA.  Mais les Celtics ont-ils réellement besoin de Josh Jackson ? Rien n'est moins sûr. Ils ont drafté Jaylen Brown l'année précédente. Les deux joueurs possèdent le même profil. Néanmoins, s’ils ont effectué un trade avec Philly, ce n’est pas pour récupérer un meneur de jeu. Soit Josh Jackson, soit Jayson Tatum sera récupéré. Il se pourrait qu’ils prennent le temps de le développer mais il est plus probable que ce pick trade termine dans un trade afin de récupérer une superstar (qui risque de ne pas être Paul George). Tous les regards vont se tourner vers ce troisième choix. Ce n’est pas logique pour Boston que de développer un autre ailier athlétique au sein de leur effectif.

 

Les alternatives : Un trade, Jayson Tatum.

 

Jayson Tatum possède un profil différent de celui de Josh Jackson. Ses qualités offensives pourraient intéresser Boston qui ne possède pas un ailier (véritablement) scoreur dans leur effectif. Il faudra plus de temps pour qu’il soit productif en NBA. Il est surtout fort possible que ce pick trois fasse l’objet d’un trade.

 

4.Phoenix Suns - Jayson Tatum, SF, 16.8 points, 7.3 rebonds, 2.1 passes (Duke)

 

Les Suns se doivent de se renforcer sur presque toutes les lignes hormis sur le poste d'arrière sur lequel ils possèdent déjà Devin Booker. Le futur appartient également à Marquese Chriss. TJ Warren et Alex Len sont des bons soldats. Tyler Ullis peut faire taire les critiques sur sa taille après sa fin de saison. Le cas Eric Bledsoe est épineux mais il semble parti pour rester (du moins jusqu’au début de saison). Dans cette hypothèse, l'idéal serait de sélectionner un ailier. Le meilleur d'entre eux disponible sera probablement Jayson Tatum. Joueur à (très) fort potentiel, il possède des qualités offensives indéniables. Athlétiquement, il est déjà au point pour faire face aux meilleurs ailiers de la NBA. Néanmoins, il est encore un talent brut. En défense, il n'est guère concerné. Il a du mal à s'imposer physiquement également. Sa vision du jeu doit s'affuter. Dans une équipe jeune, il aura du temps pour tirer son épingle du jeu et progresser tout au long de sa première saison sur ses défauts.

 

Les alternatives : De'Aron Fox, Jonathan Isaac, Josh Jackson

 

S’ils décident de se séparer d’Eric Bledsoe, les dirigeants des Suns pourraient avoir dans l’idée de sélectionner un meneur de jeu. De’AAron Fox serait alors drafté pour former un backourt jeune et complémentaire avec Devin Booker. Sinon, ils peuvent se tourner vers Jonathan Isaac dont le potentiel est très intéressant. Josh Jackson sera sélectionné par Phoenix si Jayson Tatum est déjà drafté.

 

5.Sacramento Kings - De'Aaron Fox, PG, 16.7 points, 4.0 rebonds, 4.7 passes (Kentucky)

 

Même s'il bénéficie d'une grosse hype après des workouts réussis, De'Aaron Fox risque de descendre, au vue des besoins des équipes précédentes, jusqu'à la cinquième place de la draft. Cela dépend réellement du choix effectué par les Lakers. Il semble que Fox leur ait tapé dans l'oeil. S'ils le prennent, tout l'ordre de draft en serait modifié étant donné qu'il semble improbable qu'ils sélectionnent un ailier. Il faut dire que le meneur de jeu a de quoi attirer les convoitises. Très solide sur le plan athlétique, il possède un premier pas extrêmement rapide qui fait déjouer ses adversaires. Il finit souvent ses actions en pénétration même s'il possède un tir à mi-distance relativement fiable. Profitant de la faiblesse des défenses universitaires, il a pu cacher la faiblesse de son tir primé, secteur de jeu qu'il se doit de travailler s'il veut perdurer en NBA. Bon passeur, il doit progresser dans sa gestion du jeu. Il est également un défenseur solide et physique. Encore loin d'être mature, Sacramento, à la recherche d'un meneur de jeu serait la garantie pour lui d'obtenir du temps de jeu et des responsabilités tout au long de la saison.

 

Les alternatives : aucune.

 

6.Orlando Magic - Jonathan Isaac, SF/PF, 12.0 points, 7.8 rebonds, 1.2 passes (Florida State)

 

Le Magic possède également beaucoup de lacunes dans son effectif... Avec un meneur de jeu incapable de rentrer un tir primé, un ailier moyen censé être le nouveau Paul George selon son coach, un secteur intérieur cher mais peu productif, toute option peut être positive pour renforcer cette équipe. Leur plus grand manque se situe probablement sur le poste d'ailier-fort. Il apparaît alors évident de prendre le joueur disponible avec le plus de potentiel, en l'occurrence Jonathan Isaac. Doté d'un physique longiligne, capable de jouer également sur le poste 3, il possède tous les atouts, s'il se renforce, pour devenir un très bon joueur NBA d'ici quelques années. Lors de sa saison rookie, il sera avant tout un défenseur sur plusieurs positions grâce à sa vitesse et ses longs bras. Il aura besoin de développer son jeu offensif encore très rustre. Capable de monter très haut, il n'a pas un shoot fiable, ni de mouvements près du panier. Limité dans sa vision du jeu, il atteindra son prime d'ici plusieurs saisons. A l'image d'un Marquese Chriss, il progressera tout au long de sa première saison avec du temps de jeu. Son entente avec Nikola Vucevic peut s'avérer intéressante.

 

L'alternative : Dennis Smith Jr.

 

L’autre gros manque du Magic se situe à la mène. Elfrid Payton n’a pas progressé depuis son arrivée en NBA. Il n’est pas une menace au tir ce qui constitue un vrai point faible pour un meneur dans la NBA actuelle. Pourquoi pas tenter le pari Dennis Smith Jr, doté d’un meilleur tir et déjà NBA Ready ?

 

7.Minnesota Timberwolves - Malik Monk, SG, 19.8 points, 2.5 rebonds, 2.3 passes (Kentucky)

 

Tom Thibodeau aura un choix primordial à effectuer durant cette draft. L'année prochaine est censée être celle de l'éclosion pour son équipe. Celle-ci se fera-t-elle avec ou sans Ricky Rubio ? Si le GM/Coach des Timberwolves décident de conserver son meneur espagnol, auteur d'une excellente fin de saison régulière, alors il n'ira pas sélectionner un meneur de jeu. C'est en se basant sur cette hypothèse qu'il sélectionnerait alors Malik Monk. Il s'agit peut-être du plus gros talent offensif de cette classe de draft. Très bon shooteur dans toutes les positions, il peut apporter du scoring dès son arrivée en NBA. Il possède des qualités ahtlétiques indéniables. Néanmoins, il a le profil d'un joueur unidimensionnel. Concerné que par le scoring, c'est un mauvais défenseur, la faute à sa petite taille. Ce défaut pourrait être accentué en NBA. Il est capable de créer son propre shoot mais il a du mal à créer pour les autres. Voué à être un sixième homme capable de faire exploser les défenses adverses, il peut renforcer le (très faible) banc des Timberwolves.

 

Les alternatives : Dennis Smith Jr, Lauri Markannen

 

Tom Thibodeau peut être tenté par deux options radicalement différentes. Soit il prend un meneur pour favoriser le départ de Ricky Rubio, il s’agirait alors de Dennis Smith Jr., soit il sélectionne Lauri Markannen, un poste 4 au talent offensif indéniable mais limité défensivement.

 

8.New York Knicks - Dennis Smith Jr., PG, 18.1 points, 4.6 rebonds, 6.2 passes (North Carolina State)

 

Avec le (probable) futur départ de Derrick Rose, les Knicks vont avoir besoin d'un meneur de jeu talentueux, notamment si Phil Jackson s'évertue à vouloir pratiquer le jeu en triangle... De nombreux changements sont à prévoir dans cette franchise cet été, avec en ligne directrice l'éventuel transfert de Carmelo Anthony, c'est pourquoi ils ont tout intérêt de prendre Dennis Smith Jr. Il ne s'agit pas du meneur avec le plus fort potentiel mais il semble NBA Ready. Peut-être se poseront-ils la question de sélectionner Frank Ntilikina, déjà susceptible de jouer le pick-and-roll avec efficacité mais pas encore capable de pouvoir jouer plus de vingt minutes par match au sein d’une franchise NBA. Dennis Smith Jr. est un meneur de jeu complet dont le principal atout reste son physique. Véritable buffle, il est très explosif sur le premier pas. Assez complet, il peut délivrer de bonnes passes même s'il oublie quelquefois ses coéquipiers... Il peut également aider ses camarades au rebond. Son profil rappelle (toute proportion gardée) celui de Russell Westbrook. Des doutes sont apparents quant à sa maîtrise du pick-and-roll et sa capacité à jouer sans ballon. S'il ne l'a pas, il ne sera jamais bon. Il faut qu'une équipe NBA lui confie des responsabilités sinon sa saison rookie sera décevante.

 

Les alternatives : Frank Ntilikina, Malik Monk

 

Si les Knicks décident de ne pas sélectionner Dennis Smith Jr., il y a de fortes chances qu’ils sélectionnent Frank Ntilikina à sa place afin de le développer et de créer un axe européen entre Kristaps Porzingis et elle. Si Malik Monk n’est pas encore sélectionné, il fait peu de doutes qu’ils le sélectionneront.

 

9.Dallas Mavericks - Frank Ntilikina, PG, 5.4 points, 2.3 rebonds, 1.5 passes (SIG)

 

Depuis plusieurs semaines, Mark Cuban semble vouloir sélectionner le meneur de jeu français de la SIG. Il pourrait pâtir du fait qu'il ne fera que très peu de workouts car son équipe est en Finale de Pro A. Son talent intéresse bon nombre de franchises. Si certaines d'entres-elles sont en recherche de résultats immédiats, il ne sera pas sélectionné. A l'inverse, Dallas serait prêt à lui laisser le temps de se développer. Il est doté d'un potentiel exceptionnel. Grand pour un meneur de jeu, il possède une excellente maîtrise du pick-and-roll pour son âge. En Pro A, il a prouvé qu'il maîtrisait les systèmes de son coach. C'est un bon défenseur grâce à son envergure. Il possède un tir correct même s'il n'en use pas suffisamment. En NBA, il devra apprendre à devenir plus égoiste. Néanmoins, la justesse de ses choix couplée à sa vision du jeu lui assureront des minutes au sein de sa franchise. Il doit se développer physiquement pour tenir le choc face aux meneurs de jeu athlétiques. Dallas serait la destination idéale pour lui.

 

Les alternatives : Dennis Smith Jr., Lauri Markannen

 

Si Frank Ntilikina est drafté par les Knicks, les Mavericks sélectionneront probablement Dennis Smith Jr. Ils ont besoin d’un meneur de jeu à développer et il apparaîtrait logique de le sélectionner. Pour assurer la relève de Dirk Nowitzki, ils pourraient prendre Lauri Markannen, joueur au profil similaire.

 

10.Sacramento Kings - Lauri Markannen, PF, 15.6 points, 7.2 rebonds, 0.9 passes (Arizona)

 

Les Kings possèdent deux choix dans le top 10, ils ont tout intérêt à prendre les deux meilleurs joueurs disponibles lorsqu'ils devront sélectionner. Après un meneur de jeu en cinquième choix, il apparaît évident que le choix idéal serait Lauri Markannen. L'intérieur, d'origine finlandaise, attire les convoitises par sa capacité à écarter le jeu. Néanmoins, sur le poste 4, les Kings possèdent Skal Labissière, auteur de performances intéressantes en fin de saison... S'aventureront-ils à le prendre pour partager le temps de jeu (avec Willie Cauley-Stein en cas de small ball) ? C'est possible. Il possède une panoplie offensive très intéressante. Son tir est fiable et son jeu dos au panier est déjà en place même s’il doit encore le diversifier. Il manque d’impact au rebond. Il va falloir qu’il s’adapte aux joutes NBA sur les postes 4 et 5 afin d’obtenir du temps de jeu. Pour cela, il doit se renforcer physiquement. Ses qualités et ses défauts sont clairs. C’est un joueur très efficace en attaque mais incroyablement faible au rebond et en défense.

 

Les alternatives : Zach Collins, Justin Jackson

 

Lauri Markannen pourrait partir plus haut. Ils peuvent alors se tourner vers Zach Collins, intérieur talentueux ou Justin Jackson, afin de pallier le départ de Rudy Gay. Ce dernier est un ailier scoreur qui pourrait leur apporter quelques garanties offensives. 

Ailleurs sur le web
Votre avis ()