Les Spurs sont-ils capables de réaliser un back-to-back ?

San Antonio Spurs - Tony Parker - Manu Ginobili - Tim Duncan - Gregg Popovich - Kawhi Leonard - NBA
Duncan, Parker, Ginobili, Leonard, Diaw veulent à tout prix gagner un nouveau titre. En sont-ils capables ?

Inside Basket s'est demandé si les Spurs pouvaient remporter le titre NBA cette saison.

La franchise des Spurs a gagné cinq fois le championnat depuis sa fondation en 1967 et a surtout réussi à remporter le titre NBA à cinq reprises en seulement quinze ans. C'est sans doute l'une des meilleures équipes des années 2000 et incontestablement la plus belle à voir jouer. Mais il y a une chose que le club n'a jamais réussi à faire : finir champion deux années de suite. En 2000, ils avaient été éliminés au premier tour après avoir remporté une bague de champion, en 2004 et 2006 au second tour tandis qu'aux Playoffs 2008, ils avaient échoué en Finale de Conférence aux portes des NBA Finals. Vont-ils à nouveau perdre le statut de champions en titre ? La rédaction d'ISB s'est posé la question pour vous ! Elle s'est demandée si les texans avaient ou non les atouts pour venir à bout de ces Playoffs et quelles étaient ces défauts.

 

  • L'équipe la plus expérimentée de la NBA, et de loin

En NBA, quand on a vécu deux finales, on a déjà accumulé un maximum d'expérience. C'est le cas pour la quasi-totalité de l'effectif des Spurs. En effet, les Spurs sont arrivés à ce stade-là de la compétition en 2013 et en 2014. La première fois, ils se sont inclinés de peu face au Heat tandis que la seconde, ils ont appris de leurs erreurs pour venir à bout de cette équipe. C'est vous dire que ces joueurs savent comment on gagne un titre. Et puis, quelques uns d'entre eux n'en sont pas à leur première bague. Tim Duncan a déjà remporté le championnat à cinq reprises, Tony Parker et Manu Ginobili à quatre reprises. Ces trois excellents joueurs ont d'ailleurs battu le record de matchs gagnés en Playoffs par un trio, preuve de leur incroyable expérience acquis en Playoffs ces dernières années. S'il y a bien une franchise qui peut se vanter de savoir comment on empile les bagues de champion, c'est bien celle de San Antonio.

 

  • Un jeu collectif et rigoureux

A quoi est due cette régularité et cette longévité des Spurs ? A sa rigueur et à son sens du collectif. Le printemps dernier, San Antonio a impressionné tous les fans, tous les spécialistes, tous les joueurs et tous les entraineurs de la Ligue grace à son magnifique jeu offensif. Basée sur des mouvements simples, des passes, du collectif et du talent à tous les postes, l'attaque texane était quasiment inarrêtable. Cette saison, les Spurs se sont certes montrés moins bons mais on a clairement vu que l'état d'esprit de l'équipe n'avait pas changé : jouer pour les autres, avec les autres, rendre les autres meilleurs et gagner. Si un joueur a un bon tir à prendre mais que son partenaire pourrait avoir une encore meilleure position, le premier donne sans hésitation la balle au second. Face aux individualismes de LeBron James et de Dwyane Wade, le sens du collectif avait fait la différence. Pourquoi pas une seconde fois ?

 

  • Un effectif complet

A San Antonio, il y a des jeunes, des vieux, des joueurs physiques, des petits, des grands, des meneurs, des pivots, des shooteurs, des défenseurs, des scoreurs, des passeurs. Et c'est la grande force des Spurs : le danger vient de partout. Les bases de jeu inculquées par Gregg Popovich ne pourraient pas marcher avec des joueurs peu talentueux et un effectif qui ne se complète pas. Malgré la vieillesse de Duncan, de Ginobili et de Parker, la franchise a su reconstruire autour de jeunes joueurs tel que Kawhi Leonard et ajouter des joueurs de bonne qualités qui correspondent à l'état d'esprit de l'équipe comme Boris Diaw. Chaque poste est bien représenté et est dangereux et du coup, les défenses ne savent plus où donner de la tête !

 

  • Un coach légendaire

Ces dernières années, chaque grande équipe a eu son grand coach. Les Lakers ont eu Phil Jackson, les Celtics Doc Rivers et les Spurs, eux, ont Coach Pop'. C'est lui qui a construit cette machine à gagner et qui a mené la franchise à ses cinq titres. Certes bien aidé par la Draft, il a tout de même réussi à faire de ce club moyen un des meilleurs de l'histoires de la NBA. La présence de ce genre d'entraineur à la tête d'une équipe représente un vrai atout une fois les Playoffs venus. Il sait comment se gagne un championnat et veut à tout prix réaliser le fameux back-to-back.

 

  • Une saison inquiétante ?

Habitués à flirter les premières places de la Conférence Ouest, les Spurs ont réalisé une moins bonne saison que d'habitude. En effet, leur pourcentage actuel de 65% est le pire qu'ils aient eu depuis la saison 1999-2000. L'équipe a tout de même gagné plus de 70% de ses matchs depuis 2010 ! Résultat : ils sont relégués à la sixième position à l'Ouest et ne part pas très confiant pour les Playoffs. Est-ce la fin du règne des Spurs ? Cette saison a montré de la fatigue, beaucoup de fatigue...

 

  • Des blessures à répétitions

Tony Parker, Manu Ginobili, Tiago Splitter, Kawhi Leonard et Patty Mills ont été très touchés par les blessures cette saison. Or la forme compte beaucoup en Playoffs et l'absence d'un joueur peut tout changer. Même si l'équipe ne s'appuie pas que sur quelques joueurs, la présence de TP, de Manu et de Timmy est presque obligatoire à la réussite de San Antonio. Ce sont des joueurs indispensables sans qui rien ne serait possible.

 

  • Une Conférence Ouest très compétitrice

A l'Ouest, les huit équipes qui seront qualifiées en Playoffs seront des candidates au titre. Le Thunder, huitième, est un prétendant très sérieux, même chose pour les Mavs septième et les Clippers cinquième. Autant dire que ça va être très compliqué de sortir de cette Conférence très relevé ! Les Warriors seront des rivaux à prendre très au sérieux par exemple. En plus de ça, la mauvaise place des Spurs (sixième) va les pousser à affronter tout de suite l'une des meilleures équipe de la Conf'.

Ailleurs sur le web