159

online

Les Celtics relèvent la tête de la plus belle des manières...

Les Celtics relèvent la tête de la plus belle des manières !

 

Qui pouvait le croire après un match 2 sans aucun suspens... Les Celtics ont renversé les Cavs dans l'Ohio, sans Isaiah Thomas et au buzzer s'il vous plait !

Pour le premier match de la série dans l'Ohio, les coéquipiers de LeBron James ont encore régalé grâce à une réussite insolente et une sensation de facilité toujours plus effrayante... mais éphémère. Les C's, eux, sont parvenus à proposer un jeu plus engagé malgré des manques de lucidité en s'entêtant à suivre le rythme des Cavs. Mais quand Kevin Love shoote à 4/5 derrière l'arc dans le premier QT (28 points au final), la tâche s'annonce tendue. Pour autant, si l'on a la sensation que les Cavs n'appuient pas à fond sur la pédale d'accélérateur, les collègues d'un très bon Marcus Smart (27 points, 5 rebonds, 7 passes) jouent décidément crânement leur chance. Les 41 points d'écart à la mi temps du match 2 sont bien loin. La différence n'est que de 5 points avant les 12 dernières minutes à la faveur d'un troisième QT très défensif et sans appréhension en attaque. La tension monte (enfin) après de multiples gros contacts pour animer une fin de rencontre serrée ! Les sourires gagnent le banc de Brad Stevens quand Smart, shooter d'élite du soir (7/10 de loin), plante une flèche pour égaliser... à 5 minutes de la fin. Un mano-a-manose met en place et il faut un Tristan Thompson (18 unités, 13 rebonds) précieux pour éviter l'étouffement des siens. Le coeur vert détient des ressources insoupçonnées. Le peuple vert tient la baraque dans le money time face des Cavs, il faut le dire pas franchement tranchants. Ils n'inscriront que 2 tirs primés en deuxième mi-temps, contre 14 en première. 

 

Après un lay-up de Kyrie Irving (29 points), Boston a l'occasion, sur une dernière possession, de rafler la plus inattendue des mises, la victoire dans une Q Arena groguie. Smart prend la gonfle, la passe à Avery Bradley (20 points) en sortie d'écran qui enchaine sans se poser de questions. Comme un bon thriller, le ballon rebondit puis déchire la ficelle. Boston wins. 111-108, première défaite de Cleveland depuis le Game 4 des derniers Finals. Sans Thomas, mais avec un coeur énorme, les Celtics arrachent un match dans une série propice au coup de balai, ça force le respect. Match 4 dans la nuit de mardi à mercredi, toujours dans l'Ohio.



Ailleurs sur le web
Votre avis ()