Kobe Bryant n'est pas multiple MVP à cause des médias

kobe bryant - los angeles lakers - mvp - kevin garnett - steve nash - NBA
Crédit photo : Getty Images
Pour Kobe Bryant, s'il n'a pas eu plus d'un seul titre de MVP, c'est de la faute des médias.
2666
lectures
Avis

Kobe Bryant a été élu MVP à l'issue de la saison 2007-2008 l'amenant en finale NBA, mais s'il n'a pas eu plus de trophée de ce genre, c'est que les médias ont été contre lui. Du moins c'est son sentiment.

Lorsqu'en 2008 Kobe Bryant reçoit le titre de MVP de la saison régulière, on pouvait se dire que c'était assez fou qu'un joueur d'un telle envergure, avec un tel poids médiatique et sportif ne puisse être récompensé de ce titre qu'après 11 ans de NBA.

 

Pour le Black Mamba, s'il n'a eu qu'un seul titre de MVP à l'issue d'une saison qui s'est conclue sur un bilan de 57-25 et 28,3 points par match, c'est de la faute des médias. Il s'en explique sur Grantland Basketball Hour.

 

En effet, ce sont les journalistes et d'ordre général les médias qui votent en faveur de celui qui a marqué la saison écoulée. S'il affirme que gagner le titre de MVP ne faisait pas partie de ses missions sur le terrain et qu'il préfère ses cinq bagues de champions NBA, il avoue avoir été agacé de ne pas être le MVP des médias et donc de la NBA à plusieurs reprises.

 

On peut rappeler que Bryant tournait à 35,4 points et 31,6 points lors des saisons 2005-2006 et 2006-2007, mais le problème était le classement final des Lakers. Lors de la saison du deuxième titre de MVP de Steve Nash, Bryant jouait dans une équipe qui finissait son exercice avec un bilan de 45-37 et une septième place de Conférence Ouest. La saison suivante, les Lakers n'étaient plus qu'à 42-40 et toujours scotchés à la septième place de cette même conférence. 

 

La plupart des votants se donnent également comme ordre de voter pour le meilleur joueur de la meilleure équipe. En 2008, beaucoup ont crié au scandale pour avoir boudé les Celtics et l'apport énergisant et la défense de Kevin Garnett qui avait transformé la franchise, qui avait fini la saison 2007-2008 avec un bilan de 66-16 et un titre NAB au bout. Le problème de ce cas, c'est que l'équipe en question n'avait pas un joueur-clé, mais une équipe-clé, où chacun avait un rôle précis. Bryant de son côté est sur tous les fronts et cela lui a permis de ravir son unique titre de MVP.

 

Sporting News a également souligné que le titre de MVP n'est jamais revenu à un joueur qui évoluait dans une franchise mal classée. Le pire classement reste une troisième place de Conférence. En tout cas, le cas Kobe Bryant pose des questions sur la véritable valeur du titre de MVP au même titre que le titre de meilleur défenseur qui n'appartient qu'aux pivots, les seuls à pouvoir apporter des chiffres et des statistiques défensives probants, tout en omettant l'impact des chiens de garde qui joue aux postes extérieurs.

Ailleurs sur le web