88

online

Cinq majeur des meilleurs joueurs actuels qui n’ont jamais joué en...

Cinq majeur des meilleurs joueurs actuels qui n’ont jamais joué en NBA

 

Dirk Nowitzki vient de passer les 30 000 points en carrière. Il est le premier européen à entrer dans ce club très fermé. Tout un symbole. Il est donc temps de se tourner vers ceux qui n’ont pas encore eu la chance de pouvoir fouler les parquets de la Grande Ligue.

Comme Moustapha Sonko, Oscar Schmidt, Dejan Bodiroga, Nick Galis ou encore Dimitris Diamantidis beaucoup de joueurs méritèrent d’aller en NBA. Pour autant, l’époque, le niveau d’exigence, la fierté ou tout simplement le manque d’intérêt de ces joueurs pour la Grande Ligue ne leur a pas permis de sauter le pas et d’aller conquérir la ligue nord-américaine. A l’image de ces gloires passées certains "top player" demeurent dans leurs championnats domestiques ou continentaux

Tout d’horizon actuel des joueurs talentueux qui foulent actuellement les parquets Européens et qui pourraient jouer en NBA. 

 

Milos Teodosic (en vidéo). Meilleur joueur de l’Euroligue lors de la saison 2009-2010, il est le passeur de génie qui pourrait exceller en NBA, là où les défenses sont plus larges. Nous avons pu le voir lors des récents JO et championnats d’Europe. Le compère de Nando de Colo au CSKA Moscou serait un "playmaker" magnifique pour une franchise en manque d’un meneur solide.

 

Sergio Llull. Que dire du Trublion des Baléares ?  Toujours décisif, rapide, adroit et meneur d’homme il pourrait dynamiter avec aisance les défenses de la Grande Ligue. La mobylette du Real Madrid a tout gagné sur le continent Européen, il serait temps d’aller voir de l’autre côté de l’Atlantique. Ses droits appartenant aux Rockets, Llull avait déjà refusé une proposition de contrat de la franchise texane de 23,8 millions de dollars sur trois ans en 2015. Il prolongea son contrat jusqu'en 2021 avec le Real Madrid dans la foulée.

 

Alessandro Gentile. Le fils du magnifique Nando Gentile est pétri de talent. Marqueur prolifique il est capable d’être clutch dans le money time quand on lui donne la gonfle. Pour autant, son caractère représente une sérieuse limite à son talent. Capricieux il avait demandé en cours de saison à être transféré de l'Olimpia Milano pour ensuite aller s’exprimer en Grèce au Panathinaïkos. Malheureusement pour l’international italien, l’expérience fut infructueuse et il quitta il y a quelques semaines la capitale grecque. De quoi serait fait l’avenir du joueur Azzuro ? Sûrement à NBA…

 

Ioannis Bourousis. Un monument en Euroligue, le colosse grec est passé par les deux grands de Grèce, le Real Madrid et Baskonia. Il a déjà tout gagné sur le vieux continent. Doté de mains incroyables et d’une grande agilité il pourrait être utile pour une équipe ayant besoin d’un intérieur solide.

 

Ante Tomic. Dôté d’une grande taille (2m 18) avec des moves incroyables au poste, des mains fiables et un tir sûr, le croate drafté en 2008 pourrait faire le grand saut. Cependant âgé de 30 ans, son âge pourrait le limiter en vue de rejoindre les Jazz, qui, de plus dispose déjà d’un grand intérieur en la personne de Rudy Gobert.

 

  • Mentions honorables

 

Bo McCalebb. Spectaculaire et virevoltant, l’ancien meneur du Partizan Belgrade, aperçu la saison dernière au Limoges CSP réalise une très belle saison au sein de l’effectif cohérent de Gran Canaria. Equipe avec laquelle il a déjà gagné la Supercoupe d’Espagne.

 

Bogdan Bogdanovic. Efficace et sobre le joueur serbe du Fenerbahce ne devrait pas tarder à rejoindre la grande ligue. Serait-ce sa dernière année sur les parquets européens ? Drafté en 2014, ses droits appartiennent actuellement aux Sacramento Kings.

 

Tyrece Rice. Meneur pétri de talent, son handle et sa qualité de shoot en ont un fait un des meilleurs meneurs de la compétition reine en Europe. L’ancien du Boston College a le sens du spectacle qui correspond à la NBA.

 

Martynas Pocius. Si l’on devait résumer ce joueur en un mot cela serait justesse. Son efficacité et son QI basket au service du collectif force l’admiration. Pour autant il a également une belle qualité de tir et assure le spectacle.

 

Yórgos Príntezis, le  pivot complet par excellence. Tout comme son compatriote Bourousis, il a tout gagné sur le vieux continent. Drafté par les Spurs, ses droits ont été cédés aux Raptors. Serait-il un renfort de poids à l’intersaison pour peut-être accéder aux finales NBA ?

 

Matthew Lojeski. Tireur d’une très grande qualité de tir, d’un sens du démarquage Rip Hamiltonesque et doté d’un QI basket assez incroyable il serait parfait dans le rôle de sniper au sang froid pour une équipe NBA.

 

Mantas Kalnietis. Meneur complet, le lituanien est englué dans le projet européen de l’Olimpia Milano qui ne progresse pas. Ce genre de joueur est rare et adaptatif, quelle peine de ne pas le voir dans une équipe de NBA ou dans un grand club Européen performant.

 

Felipe Reyes. Joueur complet, le meilleur rebondeur de l‘histoire de la liga ACB ne rejoindra probablement jamais la NBA pourtant il aurait pu y exceller. Pour autant, l’ancien capitaine de la Roja aura tout gagné sur la scène européenne et internationale.

 

Thomas Heurtel. Déjà évoqué plusieurs fois, le départ de notre frenchy semble déjà entériné. Big shot Heurtel dispose d’un shoot fiable et d’un jeu spectaculaire qui plaira à nos amis nord-américains.

 

N’hésitez pas à composer votre cinq majeur, vous pouvez le poster sur Twitter sur le Forum Inside Basket mais également en commentaire !

Ailleurs sur le web
Votre avis ()