122

online

Phoenix Suns, la cure de jouvence : les néophytes (épisode 2)...

Phoenix Suns, la cure de jouvence : les néophytes (épisode 2)

  
Phoenix Suns - Devin Booker - Tyler Ulis - TJ Warren - Marqueese Chris - Drangan Bender - NBA
Crédit photo : NBA.com
Que de jeunesse !

Selon la légende, les eaux de la fontaine de jouvence possèdent la propriété de rajeunir. Comme les Suns ont pris un grand bain de cette eau cette saison, Inside basket vous propose de vous arrêter, l'espace d'un dossier en trois parties, sur ce rajeunissement.

Mue, cure de rajeunissement, évolution, modification, les Suns 2016 - 2017, c'est une histoire de transformation. Forcément, oui les changements affectent les résultats de l'équipe. C'est ainsi qu' on retrouve la formation bonnet d'âne de la Conférence Ouest. Mais les mues s'avèrent obligatoires pour qui veut avoir la peau plus belle. Et, comme la franchise souhaite changer de cap, elle va retaper sa vitrine après avoir épuré (cf : Les ainés - Episode 1).

 

Le club possede son homme providence. Enfin.... En effet, Devin Booker est de la même veine que Steve Nash, Charles Barkley, Amare Stoudemire, Kevin Johnson,Shawn Marion ou encore Dan Majerle. C'est un All Star. A 20 ans, et sans peur, je vous afffirme avoir trouvé le nouveau Kobe Bryant.

 

D'abord clutch....

 

 

 

Ensuite insolent comme ce 7 avril. La salle est pleine pour voir Russell Westbrook dépasser Oscar Robertson avec un 42ème Triple Double. Autant vous dire que toute la NBA est à Phoenix ce soir là pour le meneur d'OKC et cela est inacceptable pour Booker qui va se lover contre Wes et ainsi l'empêcher de parvenir à ses fins. Westbrook affiche 23 points (à 6/25 après avoir raté ses 11 premiers tirs), 12 rebonds et 8 assits. Booker score 37 points. C'est qui la star ? Mieux sa déclaration à chaud à la fin du match :

 

Je veux le voir écrire l'histoire mais pas ici à Phoenix. Je suis chez moi et entendre des chants sur un joueur adverse m'a rendu fou. Je respect Russell et ce qu'il fait chaque soir. Je suis certain qu'il va dépasser Oscar (Robertson).  Mais je ne souhaitais pas qu'il le fasse ici alors j'en ai fait une affaire personnelle...

 

Encore impétueux lorsqu'il score 28 points dans le dernier quart temps du match contre les Mavs à Mexico le 12 janvier (record de la franchise). Et que dire de sa fougue face à Boston qui fera déclarer à Isaiah Thomas mis hors de lui par la prestation de D-Book :

 

Nous préparons pour les playsoff. Ils préparent la Lottery.

 

Ce jour-là, un confrère titre même : " Devin Booker : 4 minutes d'orgasme ". Le reste en images...

 

 

A côté de sa star, PHX possède également une ribamblelle de jeunes talents. Le rookie Tyler Ulis vient d'achever sa saison avec une marque de 27 points à Sacramento. Il ressemble beaucoup à Isaiah Thomas et est un remplaçant plus qu'efficace au titulaire du poste Eric Bledsoe (27 ans et 20 points de moyenne). Bon en défense, il doit se montrer plus aggressif en attaque mais déjà, il dépasse les attentes. On ne sait pas encore si TJ Warren (23 ans) est l'ailier du futur mais depuis le All Star Break, il tourne à 18 points à 58% de réussite aux tirs en plus de ses 7,5 rebonds. Impossible d'évaluer le choix 4 de la draft 2016 Dragan Bender. A 19 ans, une chose est certaine, il n'est pas prêt mais est capable de tout faire. Après un mois de mars de feu (14 points et 6 rebonds), Marquese Chriss marque le pas en avril. Les prises à deux faites sur lui prouvent que les coaches adverses le craignent. A 19 ans, c'est un signal plus qu'interessant. Alan Williams, sorti de nulle par car non-drafté réalise 12 double-double depuis le All Star Break. S'il ne révolutionnera pas la franchise, il sera interessant comme 11 ou 12ème. Alex Len, dans sa 4ème année) perd des minutes en cette fin de saison ce qui n'est pas un bon signe alors que Tyson Chandler ne joue plus. Alors que se profile une possible extension de contrat, PHX semble douter de sa capacité à être son poste 5 sur le long terem. Enfin Derrick Jones Jr, 20 ans, bon défenseur, hyper athlétique, manque de régularité dans le shoot. Comme Williams, c'est un solide joueur de bout de banc mais rien d'autres.

 

On le voit, les Suns continuent de construire par la draft. Tous les joueurs de Phoenix cités plus haut (Bledsoe et Chandler exceptés) sont des choix des Suns ! PHX a une nouvelle peau avec cette escouade là. Reste à savoir maintenant comme faire briller cette jeunesse. Notre 3ème épisode y répondra peut être...

Ailleurs sur le web
Votre avis ()