Bilan 2015-2016 : Atlanta Hawks

1096
lectures
Avis

Alors que la saison NBA est terminée et que la suivante est déjà débutée, il est temps de faire les bilans par équipe sur la saison 2015-2016. Voici celui des Hawks d'Atlanta.

  • La prédiction en début de saison

 

57 victoires pour 25 défaites (la preview est à lire ou à relire ici). 

 

  • L'effectif

 

Meneurs: Jeff Teague, Dennis Schroder, Shelvin Mack, Kirk Hinrich, 

Arrières: Kyle Korver, Justin Holiday, Tim Hardaway Jr, Lamar Patterson

Ailiers: Kent Bazemore, Thabo Sefolosha

Ailiers-forts: Paul Millsap, Kris Humpries, Mike

Pivots: Al Horford, Thiago Splitter, Mike Muscala, Walter Tavares

 

  • Les chiffres de la saison

 

Bilan: 48 victoires - 34 défaites

Classement: 4ème de la conférence Est, 2ème de la division Sud-Est

Attaque: 102.8 points marqués par match (12ème de NBA)

Défense: 99.2 points encaissés par match (6ème de NBA)

Meilleur Marqueur: Paul Millsap avec 17.1 points par match

Meilleur Passeur: Jeff Teague avec 5.9 passes par match

Meilleur Rebondeur: Paul Millsap avec 9 prises par match

Meilleur Intercepteur: Paul Millsap avec 1.8 interception par match 

Meilleur Contreur: Paul Millsap avec 1.7 crèpe par match

Meilleur Pourcentage: Thiago Splitter avec 52% de réussite aux tirs.

 

  • La saison régulière

 

Après avoir dominé la conférence Est en 2015, avec pas moins de 4 représentants au All Star Game, on attendait forcément de belles choses de la part des Hawks. Et même si leur domination à l'Est fut logiquement perdue au profit des redoutables Cavaliers, les Hawks ont realisé une belle saison régulière. Terminant à la quatrième place de la conférence, derrière les Raptors et donc les Cavs, mais à égalité de point avec le Heat, Atlanta a pu réaliser une bonne saison, en se basant sur ce qui fait d'eux un outsider solide depuis plusieurs années. Malgré la perte de DeMarre Carroll, les géorgiens se sont appuyés sur une défense des plus efficace avec moins de 100 points encaissés par match. De plus, s'il ne sont "que" sixième en terme de points encaissés, ils sont second en terme d'efficacité défensive, prouvant bien la solidité collective des hommes de Mike Budenholzer. Offensivement, la fluidité affichée la saison précédente, rappelant parfois les spurs des plus grandes heures, n'a pas été aussi impressionante qu'auparavant mais l'équipe affichait tout de même un jeu particulièrement intéressant, articulé autour de Paul Millsap, bien trop sous-estimé dans la ligue. L'un des meilleurs, si ce n'est le, meilleur poste 4 à l'Est à parfaitement montrer la voie des Playoffs à son équipe, réussissant même à faire oublier les quelques faiblesses intérieures (notamment au rebond). Ce qui a malheureusement fait mal aux Hawks dans la course à la tête de la conférence Est, est notamment un mois de janvier compliqué, terminé avec un bilan de 6 victoires pour 9 défaites, dont de surprenants résultats comme ces défaites face aux Knicks (2 de suite), aux Suns et aux Bucks. De plus, le problème à la mène entre le niveau relativement inquiétant de Jeff Teague et l'éclosion progressive de Dennis Schroder n'aida pas la cohésion générale. 

 

  • Les Playoffs

 

Quoi qu'il en soit, les Hawks arrivent en playoffs avec comme adversaire au premier tour de surprenant Celtics. Les deux équipes ont un style de jeu plutôt similaire avec un très bon collectif et une défense pressante. Elles se sont tirées la bourre tout au long de la série, chacune remportant ses matchs à la maison. Cependant, grâce à leur expérience, et il faut l'avouer à la blessure malheureuse d'Avery Bradley, les Hawks réussiront à passer ce premier tour en 6 matchs. Malhreusement pour eux, les Cavs les attendaient de pieds fermes en demi-finale de conférence. Si la saison passée avait bien montré une chose, c'était les difficultés rencontrés par les Hawks face aux équipes de LeBron James, ou plus globalement face à ces équipes pénétrant énormément et présentent aux rebonds. Jusqu'ici, LeBron James menait 8-0 face aux Hawks en Playoffs. Après un premier match (104-93) où le score ne reflète pas réellement le niveau affiché par Atlanta, et où toute la géorgie a vu qu'il était possible de prendre un match au quadruple MVP, les Hawks vont confirmer toutes les interrogations faites lors du début de la série: Avec cet effectif là, ils n'arrivent pas à poser de serieux problèmes aux futurs champions. S'en suit un malheureux sweep, malgré un dernier match ne se jouant à rien, une élimination difficile, et la fin de l'ère Teague-Horford.

 

  • Les points positifs

 

- Un coach toujours aussi interessant et un Front Office efficace

- Paul Millsap qui confirme que l'on peut se baser sur lui pour construire un effectif et qui affiche un niveau de jeu extrêmement solide

- La défense collective

 

  • Les points négatifs

 

- Les problèmes de gestion à la mène

- L'attaque globale qui était moins efficace que l'an passé

- La protection du cercle

- Le niveau de Korver. Maladroit cette saison, le Sniper des Hawks aura eu énormément de mal, permettant de ce fait aux défenses adverses d'être moins concentrée sur lui. De plus, son manque de réussite n'a pas permis autant de spacing que l'an passé. 

- La longue blessure de Thiago Splitter, qui aura couté cher à la raquette des Hawks. 

 

  • Bilan global

 

Au final, rien de honteux dans une défaite en demi-finale de conférence. Tomber face aux Cavs d'un LeBron James stratosphérique et qui fait d'Atlanta sa salle d'entrainement n'a rien de médiocre. Mais pour passer un cap et enfin poser des problèmes à la franchise de l'Ohio, le Front Office des Hawks a comprit qu'il fallait changer les choses. Quoi qu'il en soit, même si Atlanta n'a pas atteint la finale de conférence, cette saison 2015-2016 reste positive, et aura permis de mettre en avant les problèmes empêchant de passer un cap. Cela s'est joué à rien, a une victoire de ne pas tomber dans le tableau des Cavs. On attent tous de voir les Hawks tout aussi solide l'an prochain, et pourquoi pas enfin confirmer les attentes placées en eux, malgré une conférence qui s'est légèrement renforcée.



Ailleurs sur le web