212

online

Warriors vs Cavaliers : Une finale inévitable ?

Warriors vs Cavaliers : Une finale inévitable ?

 
LeBron James - Cleveland Cavaliers - Stephen Curry - Golden State Warriors - NBA
En 2016, Curry affrontait James, bis repetita cette année...

La rivalité entre Golden State et Cleveland rythme le quotidien de la NBA. Cela coïncide avec le comeback de LeBron dans son royaume et l'éclosion du Chef Curry. Retour sur cette rivalité et projetons nous vers ces finales NBA.

Depuis 3 ans nous avons l'habitude (et la lassitude ?) de voir Cleveland et Golden State écraser leur conférence respective en playoffs. Tout commence en 2015 où l'équipe des Warriors menée par Stephen Curry, tout fraichement nommé MVP, créée la surprise en battant les Cavaliers privés de Kevin Love et avec un Kyrie Irving blessé et en demi teinte. Golden State l'emporte finalement en 6 matchs, 4 à 2.

 

LeBron James, alors troublé dans sa quête d'offrir un titre à sa ville, repart en guerre avec sa team l'année d'après. La saison 2016 de la meilleure ligue du monde nous offre alors un spectacle impropable. Les Warriors battent le record de victoire en saison régulière des Bulls de Michael Jordan et d'un certain Steve Kerr maintenant sur le banc des guerriers de Oakland. De plus, Stephen Curry devient le premier MVP à l'unanimité. Les playoffs sont pliés et les Cavaliers retrouvent une nouvelle fois les Warriors qui partent ultra favoris. Alors que tout le monde est au complet, on s'attend à une série très sérrée, mais c'est tout le contraire... Les Warriors dominent les Cavs 3-1 jusqu'au réveil innatendu des gars de l'Ohio. Ce qui devait arriver arriva.. Golden State perd trois matchs consécutifs et peut nourrir de nombreux remords.

 

En 2017, les compteurs sont remis à 0. Golden State recrute, et recrute en grand. Kevin Durant pour ne citer que lui rejoint l'armada de Curry. Pendant ce temps, les Cavs arrivent a récuperer Kyle Korver. Malgrè cela, au début des playoffs, on espérait tous une rivalité dans les deux conférences. Boston et Toronto à l'Est, San Antonio et Houston à l'Ouest font office de trouble fête... Mais non. Sweep sur sweep, tout le monde est balayé. A l'Est, James fait sa loi et fait taire toute les critiques avec 34 points en moyenne pendant ces playoffs et est en train d'écraser leur principaux rivaux, les Celtics qui viennent de perdre Isaiah Thomas sur blessure. A l'Ouest, on espérait voir une vraie opposition entre les Spurs et les Warriors, et nous l'avions eu seulement au match 1 où les Spurs comptaient jusqu'à 28 points d'avance au 3eme quart-temps, jusqu'à la blessure de Kawhi Leonard (merci Zaza Pachulia), qui s'ajoute à celle de notre frenchie Tony Parker et celle de David Lee cette nuit.

 

Nous nous dirigeons donc vers une inévitable finale Cavaliers face aux Warriors et nous espérons qu'elle sera tout aussi passionnante que celle de l'année dernière.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()