Russell Westbrook, destructeur de Texans

Cinquième match de la série entre le Thunder et les Spurs, durant lequel Russell Westbrook a sorti toute sa palette contenant envie, puissance, performance et détermination pour s'imposer et arracher un match décisif à domicile.

  • OKLAHOMA CITY THUNDER 3-2 SAN ANTONIO SPURS

 

Quel joueur... Si le titre de MVP venait d'être décerné à quelque centaines de kilomètres de là durant la conférence de presse de l'autre extraterrestre, Russell Westbrook a décidé cette nuit de montrer de quoi il était capable. Ce pourquoi au final, on l'aime et on le déteste à la fois. Car il faut le dire, on ne peut pas rester insensible à ce joueur tant il donne lui même d'émotions lorsqu'il rentre sur le parquet. Un match à son image finalement, composé de 8 pertes de balles  dû à la folie de son jeu, composé de 15 tirs ratés, mais composé aussi, et c'est le plus important, de 35 points, 9 passes et 11 rebonds. A une passe du triple double finalement, pour un match dont certes, l'arbitrage fera forcément un peu parler, mais dont l'envie et la détermination du meneur de la franchise de l'Oklahoma aura dominé une équipe carrée et solide. Au final, grâce aussi à l'aide de Kevin Durant auteur de 23 points, 6 rebonds et 5 passes, à 38% aux tirs mais très bien tenu par les solides défenseurs de SA, OKC réussit l'exploit de faire perdre San Antonio une seconde fois de suite mais surtout une seconde fois de suite dans le Texas, forteresse pourtant imprenable durant plus d'un an où seul les champions en titre, pyromanes et intenables, s'étaient arrêter pour prendre un casse-croute. Faire perdre les Spurs chez eux, une seconde fois de suite, montre l'importance de la performance réalisée ce soir, qui plus est avec l'occasion de finir le travail à la maison pour les hommes en bleus. 

 

Ce match fut finalement pour le moins équilibré. Tout le long des 48 minutes, les deux équipes se tiraient la bourre, malgré un avantage d'une petite dizaine de points pour les quintules champions durant la seconde mi-temps. Cependant le duo infernal du Thunder, aidé par un Enes Kanter (8 points, 13 rebonds) décisif en fin de match et un Steven Adams (12 points, 11 rebonds) toujours aussi solide, arrivera à faire revenir les siens dans le match et même à les faire passer devant, à 2 minutes du terme et grâce à un 8-0. Au final, San Antonio s'incline 95-91 à domicile et permet à OKC de reprendre le momentum de la série. L'arbitrage de ce match (et de la série entière finalement) fera encore couler de l'encre, mais finalement, les Spurs ne peuvent que s'en prendrent à eux mêmes, à leur fin de match plus que décevante dans la gestion du jeu, et au surexité d'en face qui fait gagner son équipe grâce à son superbe match. LaMarcus Aldridge aura tout tenter avec ses 20 points/9 rebonds, Kawhi aura été superbe avec ses 26 points, 6 rebonds, 4 passes et 5 interceptions et même Danny Green a fait un très bon match avec ses 20 points, mais cela n'a pas suffit face au Thunder qui décidemment, en surprend plus d'un.



Ailleurs sur le web