OKC arrache le Game 1 face à Golden State !

OKC Thunder - Russell Westbrook - Kevin Durant - Golden State Warriors - Stephen Curry - NBA
Crédit photo : NBAE/Getty Images
2675
lectures
Avis

Au terme d’un match de trainards, Russell Westbrook et ses partenaires ont su accélérer pour surprendre des Warriors irréguliers.

Sortez les sodas du frigo, le pop corn du micro-ondes, voici la série la plus spectaculaire des ces dernières années en playoffs. Dans une Oracle Arena qui a revêti son habit de lumière, Stephen Curry et ses potes enchaînent les possessions courtes et les catch and shoot ultra rapides. OKC suit le rythme imposé par les Warriors ce qui donne une multiplication de parpaings des deux côtés. L’euphorie du début de série tarde à retomber, Andrew Bogut distribue les premières tartes sur Russell Westbrook, le décor est planté. Le Thunder n’est pas dans son basket dans ces premières minutes et perd des balles massivement. L’armada californienne en profite pour prendre 7 points d’avance. Les hommes de Billy Donovan précipitent leurs phases offensives et font preuve d’une maladresse inhabituelle. Golden State monte une première fois en température en mettant à profit quasiment tous les turnovers de leurs adversaires. Seulement trois minutes se sont écoulées dans le deuxième quart que l’écart est déjà de 13 points. Mais le momentum redescend et OKC passe un 8-0 pour inverser la tendance. Mais ce n’est pas pour rien que cette série est annoncée folle à souhait. Une seule minute est passée que les Warriors reprennent 12 unités d’avance. Mais qu’on pensait les visiteurs enfin au contact en revenant à 4 longueurs, Klay Thompson entame un festival. Mélangeant du n’importe quoi avec du très haut niveau, la première mi-temps se conclut avec 13 points de retard pour OKC sur shoot au buzzer d’un Steph Curry frisant l’incandescence dans les dernières minutes.  

 

Le match monte en intensité et surtout en justesse au retour des vestiaires. Les joueurs d’Oklahoma sont plus sages en attaque et plus incisifs défensivement. L’apport d’Andre Roberson aide les siens à suivre le rythme infernal imprimé par Golden State. Le Thunder revient littéralement dans la partie grâce au réveil de Russ-Wes qui inscrit 8 points de suite en 2 minutes. Mais en voilà en face il y a Draymond Green, Klay Thompson et surtout l’insolent suprême Curry qui réchauffent le building. Le Chef se permet des tirs toujours plus hallucinants derrière l’arc pour maintenir l’écart à 10 points. L’énorme performance de Westbrook continue dans le quart temps, il inscrira 19 points dans la période. Grâce au retour de son meneur, OKC n’accuse que trois points de retard avant les douze dernières minutes. La franchise égalise d’entrée avec un triple de Kevin Durant et passe même devant grâce à Dion Waiters. Le suspens s’épaissit alors que le temps défile. La réussite fuit dangereusement les Warriors alors qu’il ne reste que 4 minutes à l’horloge et qu’ils sont menés de 8 points. La défense se resserre pour revenir et promettre une fin de match tendue. Comme un symbole, Curry se fait scotché par KD puis perd la balle à cause d'une mauvaise passe sur la possession suivante. 2 minutes à jouer et l’avantage est toujours pour OKC. Le stress gagne KD qui ne rentre plus aucun shoot dans le money time, mais il n’est pas un cas isolé, les points se font en effet très rare. La combativité d’Adams permet à son équipe de compter une grosse possession d’avance. KD tue le match avec un panier au poste haut mais c’est par la défense qu’OKC a réalisé le holp-up parfait pour ce Game 1. Score final 108-102 Thunder. 

 

Si l’on met de côté le pourcentage au tir du Thunder, la doublette KD-Westbrook assure 53 points, 16 rebonds et 15 passes. En face, le trio Green, Thompson, Curry n'a pas été capable de renverser la vapeur dans le dernier quart. Rendez-vous mercredi pour le Game 2, toujours à l’Oracle Arena. 

Ailleurs sur le web