65

online

Masai Ujiri veut changer l'état d'esprit des Raptors

Masai Ujiri veut changer l'état d'esprit des Raptors

 
Masai Ujiri - Kyle Lowry - Toronto Raptors
Crédit photo : Toronto Star

Le general manager de Toronto a dressé le bilan de la saison et compte bien changer la culture des Raptors pour éviter de nouvelles désillusions.

Le sweep des Cavaliers a fait du mal aux Raptors. Le GM Masai Ujiri s'était donné les moyens de lutter contre le champion en titre en recrutant courant février Serge Ibaka et PJ Tucker. Deux joueurs athlétiques qui devaient apporter du muscle dans la raquette pour l'un et de la défense sur les ailes pour l'autre. L'ouragan LeBron James a fait voler en éclats ces certitudes. Éliminés 4 à 2 en finale de conférence l'an passé, les Raptors ont fait pire cette saison avec au final un coup de balai retentissant. Jamais, les Canadiens n'ont été en mesure de faire douter Cleveland. L'heure du changement a donc sonné pour Ujiri.

 

Après cette performance, nous avons besoin de changer notre culture ici. Nous avons essayé plusieurs fois de faire quelque chose mais cela n'a jamais fonctionné. Nous devons changer de direction désormais, bâtir quelque chose de différent, même si je ne sais pas encore ce que ce sera actuellement. Tout le monde va devoir rendre des comptes. C'est impératif ! Il faut comprendre ce qui s'est passé. Il y a eu des succès mais nous essayons de gagner le championnat ici. Pour moi, les playoffs ne sont pas assez. Maintenant, nous devons déterminer comment gagner en post-saison. C'est l'objectif !

 

Les Raptors restent, sans aucun doute, une équipe solide en saison régulière avec deux bilans au-dessus des 50 victoires (un record pour la franchise) mais semblent atteindre leurs limites en playoffs. L’axe Kyle Lowry-DeMar DeRozan performe jusqu’en avril avant de jouer les montagnes russes en post-saison. Le coach Dwane Casey est lui aussi au centre du cyclone avec très peu d’ajustements positifs et des rotations parfois surprenantes. En insistant sur le jeu en isolation sur DeRozan ou en mettant le ballon dans les mains de Lowry en attente du miracle, Casey a certainement atteint son plafond de verre. L’intersaison risque d’être agitée au Canada puisque Masai Ujiri devra gérer les cas de Lowry, Serge Ibaka, PJ Tucker et Patrick Patterson, tous free agents. Le GM a d’ores et déjà prévenu qu’il n’y aurait pas de place pour tout le monde. Le All Star Lowry restera toutefois la priorité de la franchise :

 

C’est mon job de m’assurer que Kyle revienne. Il est une grande part du succès que nous avons eu ici. Nous savons ce que nous avons avec lui, avec lui à son meilleur. Ces derniers mois, nous avons vu ce que nous valions sans lui et ça n’a pas vraiment fonctionné.

Ailleurs sur le web
Votre avis ()