162

online

Magic Johnson heureux de la démission de Mike D'Antoni

Magic Johnson heureux de la démission de Mike D'Antoni

  

La démission est vécue comme un soulagement pour les fans des Lakers et pour certains Angelinos. Le plus heureux, c'est bien Magic Johnson.

Magic Johnson n'a jamais cessé de critiquer son ancienne franchise, notamment depuis l'arrivée en 2012 de Dwight Howard. Mais cette saison, avec les absences de Steve Nash et de Kobe Bryant, Earvin Johnson a pris un malin plaisir à casser le Head Coach Mike D'Antoni.

 

Tout le monde lui est tombé dessus, et notamment KB24 ou encore Pau Gasol qui a menacé de ne rien négocier avec les Angelinos si Mike D'Antoni restait aux Lakers. Au final, l'ancien coach des Knicks réitère ce qu'il a fait à Big Apple en présentant sa démission. 

 

La direction des Lakers et notamment Mitch Kupchak ont eu des mots de circonstances pour saluer le travail d'un coach qui n'a pas eu l'ensemble des moyens pour faire mieux que le deuxième pire bilan de l'histoire des Lakers avec 55 défaites pour seulement 27 victoires. Il quitte LA avec un bilan global de 67-87. Magic Johnson qui a appris sur le site de la franchise le départ plus au moins volontaire du Head Coach n'a pas caché sa joie sur son compte Twitter :

On ne connait pas encore le remplaçant de D'Antoni et qui peut prendre le risque de récupérer une équipe qui est à un tournant de son histoire. La masse salariale est assez lourde avec les contrats de Bryant et de Nash, mais tout reste à faire en ce qui concerne la peinture des Angelinos comme nous l'avions évoqué il y a quelques jours.

 

D'un autre côté, on ne voit pas comment Mike D'Antoni aurait pu rester chez les Lakers dans une organisation qui lui est totalement hostile, et qui a fourni une équipe totalement déséquilibrée jusqu'en 2015. L'agent de l'ex-coach a estimé d'ailleurs que la non-garantie du contrat de D'Antoni pour la saison 2015-2016 a été la principale motivation de la démission. 

 

Les noms de Kevin Ollie, de Mark Jackson (de plus en plus mis à l'écart par la direction des Warriors) ou encore de Stan Van Gundy ont fait leurs apparitions, mais les Lakers n'ont pas encore la tête à ce changement, qui est pourtant vitale en vue de la Free-Agency.

Ailleurs sur le web
Votre avis