Les Bucks prennent les problèmes raciaux par les cornes

Dans un discours tenu mercredi dernier, le président des Milwaukee Bucks est revenu sur les "dures vérités" qui frappent la capitale du Wisconsin. Une des régions les plus touchées par les problèmes de discrimination raciale aux Etats-Unis.

Lors d'un repas au Rotary Club de Madison dans le Wisconsin, Peter Feigin, président des Bucks a tenu a rappeler que Milwaukee est l'une des villes les plus ségrégatives des Etats-Unis selon plusieurs analyses. Un discours engagé et rapporté par le Wisconsin State Journal.

 

Nous savons que nous ne pourrons pas guérir le monde. Mais nous sommes déterminés de nous retrouver impliqués dans des programmes dont nous pouvons mesurer les différences apportées, poser nos griffes sur une longue période et montrer la différence.

Très franchement, Milwaukee est l'endroit le plus ségrégatif et raciste que j'ai expérimenté dans ma vie. C'est juste un lieu démodé. Le besoin de repère se fait désespérément sentir depuis un long, long moment. L'un de nos messages et l'un de nos objectifs sont de montrer l'exemple.

 

Depuis le mois de juin, les Milwaukee Bucks ont commencé la construction de leur nouvelle salle. Un projet à 524 millions de dollars dont 250 millions proviennent de fonds publics. Puisque une partie de la salle est financée par l'argent du contriubable, la franchise se doit d'aider la population locale. Pour Peter Feigin le développement de la salle "influencera la vie dans une partie de la ville". Il continue de garder les yeux ouverts sur les problèmes qui font face à Milwaukee et se dit "déterminé à aider" la vie des habitants sur trois thèmes prioritaires : "le bien-être, l'éducation et le développement du travail." L'organisation des Bucks a promi d'embaucher des travailleurs locaux pour la construction de la nouvelle arène et a fixé un salaire minimum de 12$ de l'heure pouvant aller jusqu'à 15$ de l'heure. 

Les commentaires du président des Bucks arrivent deux mois après les manifestations qui ont éclaté dans la ville suite à la mort d'un afro-américain, abattu par un policier en service. 

Ailleurs sur le web