Les 10 vétérans prêts à raccrocher leurs baskets

Exceptés Paul Pierce et Kevin Garnett encore sous contrat avec les Clippers et les Timberwolves, une quinzaine de vétérans encore free-agents s'apprêtent à tirer leur révérence à la NBA. Etat des lieux.

  • 10 - Kendrick Perkins

 

Quel âge a Kendrick Perkins ? 31 ans... et oui vous ne rêvez pas, tant il en paraît 10 de plus. Son jeu est désormais périmé pour la NBA moderne. Défenseur peu mobile et frustre en attaque, Perkins a fait son temps dans la Ligue. Pivot titulaire lors du sacre des Celtics en 2008, il a surfé sur cette notoriété pour retrouver une place de starter chez le Thunder du Russell Westbrook et Kevin Durant avec une autre Finale NBA disputée en 2012. Depuis, l'intérieur a traîné ses guêtres à Cleveland et New Orleans pour des miettes de matchs, suffisantes toutefois pour lui donner une place de choix dans le Shaqtin' a Fool. Hormis un rôle de mentor dans une jeune franchise, difficile d'imaginer encore un avenir en NBA pour ce brave Kendrick.

 

Stats en carrière : 5.4 points, 5.8 rebonds, 1.0 passe, 1.2 contre

Meilleure saison 2009-2010 : 10.1 points, 7.6 rebonds, 1.7 contre

 

  • 9 - Steve Blake

 

A 36 ans, le meneur est l'un des grands pigeons voyageurs de la Ligue. Toujours dans un rôle de porteur d'eau, Steve Blake a écumé les parquets de pas moins de huit franchises différentes. Sa période la plus glorieuse remonte à celle des Blazers où enfin titulaire, il bat le record de passes décisives sur un quart temps (14 assists). Depuis, le vétéran a enchaîné les jobs en CDD dans le costume du meneur remplaçant. Son passage à Detroit l'an passé semble être sa dernière expérience, tant il est apparu à la traîne face au jeu moderne hyper-rapide.

 

Stats en carrière : 6.5 points, 2.1 rebonds, 4.0 passes, 0.7 steal

Meilleure saison 2008-2009 : 11.0 points, 2.5 rebonds, 5.2 passes

 

  • 8 - Drew Gooden

 

Autre voyageur infatigable, Drew Gooden va vraisemblablement raccrocher ses baskets cet été. 10 franchises au compteur avec pour point d'orgue une finale NBA avec Cleveland. Membre du supporting cast de LeBron James, première génération, il n'a pu empêcher le sweep face aux Spurs. Avec 10 saisons en double figure au scoring, Gooden remplit les cases en attaque mais pas vraiment en défense. Son talent d'achille avec des statistiques indignes au contre notamment pour un poste 4. S'il s'est relancé aux Wizards ces dernières saisons, ce mois de septembre devrait sonné le glas de sa longue carrière.

 

Stats en carrière : 11.0 points, 7.1 rebonds, 1.1 passe, 0.7 contre

Meilleure saison 2004-2005 : 14.4 points, 9.2 rebonds, 1.6 passe

 

  • 7 - Ben Gordon

 

Porte étendard des Bulls au milieu des années 2000, Ben Gordon s'est livré pendant 5 saisons aux joutes des playoffs avec Chicago. Adroit derrière l'arc (41.5 % avec les Bulls), l'arrière a été l'un des fers de lance de l'attaque chicagoan. Meilleur 6ème Homme lors de son année rookie, Gordon a connu deux saisons à plus de 20 points de moyenne. Son départ des Bulls a précipité sa chute. Après un passage correct à Detroit, Gordon s'est ensuite enterré à Charlotte et Orlando où son pourcentage d'adresse frisait le ridicule. A 33 ans, sa carrière se situe plus en Europe.

 

Stats en carrière : 14.9 points, 2.5 rebonds, 2.5 passes, 0.7 steal

Meilleure saison 2006-2007 : 21.4 points, 3.1 rebonds, 3.6 passes

 

  • 6 - Kirk Hinrich

 

On poursuit avec un autre joueur illustre de Chicago. Avec 11 saisons passées sous l'uniforme des Bulls, Kirk Hinrich a marqué la franchise : 3ème meilleur passeur et intercepteur et 8ème scoreur de l'histoire de Chicago, Captain Kirk a incarné l'esprit conquérant qui caractérisait Chicago dans les années 2000. Pourtant lors de la dernière trade deadline, alors que le vétéran de 35 ans s'attendait à finir sa carrière dans sa franchise de cœur, il est échangé sèchement à Atlanta. Pour des économies de bouts de chandelle, le general manager Gar Forman a préféré sacrifier son taureau totem. Actuellement sans contrat, Hinrich pourrait rempiler pour une dernière danse dans une franchise en quête d'un meneur chevronné.

 

Stats en carrière : 10.9 points, 2.9 rebonds, 4.8 passes, 1.1 steal

Meilleure saison 2006-2007 : 16.6 points, 3.4 rebonds, 6.3 passes

 

  • 5 - Tayshaun Prince

 

La carrière de Tayshaun Prince reste attachée à la franchise des Pistons. Propulsé starter dès sa seconde année en NBA, l'ailier va décrocher cette saison-là sa bague de champion, au côté de Chauncey Billups, Ben Wallace ou Rip Hamilton. Pendant 12 longues années sous le maillot de Detroit, Prince sera d'une régularité incroyable, scorant entre 10 et 14 points de moyenne. A 32 ans, il fait partager son expérience aux Grizzlies, Celtics et dernièrement aux jeunes loups du Minnesota. L'avènement des Andrew Wiggins, Shabazz Muhammad et consorts vont certainement lui coûter sa place dans le roster et à 35 ans désormais, sa place est en NBA est largement compromise.

 

Stats en carrière : 11.1 points, 4.3 rebonds, 2.4 passes, 0.6 steal

Meilleure saison 2008-2009 : 14.2 points, 5.8 rebonds, 3.1 passes

 

  • 4 - Kevin Martin

 

L'arrière de 33 ans est l'un des plus gros shooteurs de ces 10 dernières années. Fer de lance de l'attaque des Kings dans les années 2000, Kevin Martin réalise quatre saisons consécutives à plus de 20 points de moyenne. Re-belote après sous le maillot de Houston et Minnesota. Seule une trêve au Thunder freine sa boulimie de points, Kevin Durant et Russell Westbrook se disputant les munitions. En 2015 chez les Timberwolves, le serial shooter tourne encore à 20 points, mais une blessure va définitivement mettre fin à son statut de scoreur patenté de la franchise. Après une timide fin de saison chez les Spurs, Kevin Martin a-t-il encore les moyens de rebondir ?

 

Stats en carrière : 17.4 points, 3.2 rebonds, 1.9 passes, 0.9 steal

Meilleure saison 2008-2009 : 24.6 points, 3.6 rebonds, 2.7 passes

 

  • 3 - Andre Miller

 

Vestige d’une autre époque, le vétéran avait rejoint les Spurs en cours de saison dans l’espoir de gagner une bague. Malgré 17 années passées dans la Ligue, Andre Miller n’a jamais connu l’ivresse des Finales NBA. Pire avec pas moins de neuf franchises au compteur, le meneur n’a jamais été retenu pour le All Star Game. Il est le seul joueur de l’Histoire a compilé 16.000 points, 8000 passes et 1500 interceptions sans avoir décroché une étoile. Et pourtant quel pourvoyeur de caviars ! Miller n'a pas son pareil pour propulser un coéquipier pour un alley-oop. En 2002, il est même le meilleur passeur de la Ligue devant Jason Kidd, John Stockton ou Steve Nash. Excusez du peu... Mais à 40 piges, le rideau semble tombé pour de bon sur la carrière de Dédé.

 

Stats en carrière : 12.5 points, 3.7 rebonds, 6.5 passes, 1.2 steal

Meilleure saison 2001-2002 : 16.5 points, 4.7 rebonds, 10.9 passes

 

  • 2 - Caron Butler

 

Double All Star avec les Wizards, Caron Butler était un joueur incroyablement complet au début de sa carrière. Intense en défense, l'ailier réalise des saisons à plus de 20 points, 7 rebonds et presque 5 passes. Il obtient même sa bague de champion avec les Mavericks en 2011 en étant encore la troisième menace offensive derrière Dirk Nowitzki et Jason Terry. Après cette consécration, Butler devient un voyageur au grand cours et enchaîne 5 franchises en autant de saisons. Sa dernière aux Kings tenant plus de l'anecdote. Butler prépare déjà sa reconversion puisque l'acteur Mark Wahlberg va produire un film retraçant sa vie.

 

Stats en carrière : 14.1 points, 5.0 rebonds, 2.3 passes, 1.3 steal

Meilleure saison 2007-2008 : 20.3 points, 6.7 rebonds, 4.9 passes

 

  • 1 - Metta World Peace

 

Meilleur défenseur de la Ligue et All Star en 2004, champion NBA en 2010 avec les Lakers et régulièrement élu dans les NBA Defensive Team, Metta World Peace aurait pu laisser de grands souvenirs derrière lui. Oui mais voilà, la plupart des fans se souviennent d'abord de lui pour la plus grande bagarre de l'Histoire au Palace d'Auburn Hills en novembre 2004. Au fil des saisons, sa rugosité défensive dépasse les limites réglementaires et l'arrière multiplie les mauvais coups et les provocations. En 2011, Ron Artest change de nom pour devenir Metta World Peace. Un changement de direction radical pour un joueur qui prêche désormais la paix universelle. Son passage aux Knicks en 2013 annonce une fin de carrière imminente et son rôle de grand frère chez les Lakers la saison passée risque d’être son dernier contrat en NBA.

 

Stats en carrière : 13.5 points, 4.6 rebonds, 2.7 passes, 1.8 steal

Meilleure saison 2004-2005 : 24.6 points, 6.4 rebonds, 3.1 passes

 

Parmi les autres vétérans sur la liste pour une place en maison de retraite, on aurait pu citer également : l’ancien All Star des Clippers, Chris Kaman ; Mario Chalmers dont la rupture du tendon d’Achille amorce une fin de carrière difficile ; l’artilleur des Spurs Matt Bonner ou encore l’ailier des Mavericks Charlie Villanueva.

Ailleurs sur le web