147

online

LeBron James aux Lakers de Los Angeles en 2018

LeBron James aux Lakers de Los Angeles en 2018

  
LeBron James - Cleveland Cavaliers - Los Angeles Lakers - NBA
James sous les couleurs de la franchise de Bryant en 2018 ?

Avec les derniers évènements qui touchent Cleveland, il est tout naturel de se poser la question. LeBron James va t-il quitter l'organisation des Cavaliers en 2018 ?

  • Rappel des faits

 

Il y a maintenant quelques jours seulement, Kyrie Irving a fait part de son désir d'être transféré. Contre toute attente, le meneur dribbleur All Star s'est justifié en évoquant le fait qu'il souhaite être LE franchise player. Marre de jouer dans l'ombre de LeBron James, Irving a surpris le King lui même par ses propos. Dès lors, il oriente même les Cavaliers en indiquant qu'il aimerait jouer pour les Knicks, Spurs, Timberwolves ou le Heat. Quatre destinations où le meneur de 25 ans pourrait prendre une autre dimensions. Pour résumer, un changement d'orientation complet pour la franchise de l'Ohio puisque Irving sort tout de même de sa meilleure saison NBA avec plus de 25 points par match.

 

  • LeBron James déçu

 

James n'a pas réagi et s'est juste dit déçu de cette situation. Le King laisse le staff de Cleveland (mais a-t-il le choix ?) gérer la situation de crise et le cas Irving. Verra t-on un transfert surprise d'Irving, l'acquisition de Derrick Rose en pourparler avec Cleveland pour "le remplacer". Rien n'est certain mais le vent a tourné pour Cleveland. Ce ne sont malheureusement pas le vieillissant José Calderon et l'ailier Jeff Green dont les stats sont en chute libre, qui vont permettre à Cleveland de lutter à armes égales avec Golden State.

 

Selon nous, Cleveland va droit dans le mur avec une masse salariale qui laisse trop peu de marges de manoeuvre et un effectif quasi identique à 2016 avec de belles déceptions comme Kyle Korver et JR Smith ou une éclosion qui tarde pour le jeune et talentueux Tristan Thompson.

 

  • Quand le proprio reprend les rênes

 

Dan Gilbert, propriétaire des Cavaliers, a bien conscience de la situation. Petit à petit mais sûrement, le milliardaire reprend le contrôle de sa franchise. Il licencie le General Manager David Griffin et tente en vain l'acquisition de Paul George (Oklahoma City Thunder). James n'a plus son mot à dire et Gilbert semble finalement préparer le terrain, un avenir plutôt obscur.

 

Qu'on se le dise, il n'y aura pas de Superteam à Cleveland et Golden State a une belle marge de manoeuvre pour faire plier encore les Cavaliers.

 

  • Californication

 

Free agent lors de l'été 2018, LeBron James n'aura bien évidemment que l'embarras du choix. Et ce sont les Lakers de Los Angeles qui partent favoris pour accueillir à bras ouverts le King. Los Angeles se reconstruit toujours un peu plus et avec Magic Johnson aux manettes, les arguments pour faire venir le kid d'Akron ne manqueront pas. Une dernière ligne droite pour James qui aura alors 33 ans, un dernier challenge à relever autour des jeunes et prometteurs Brandon Ingram et Lonzo Ball, de l'ex Piston Kentavious Caldwell-Pope et l'ex Net Brook Lopez qui ont signé pour une année (le ménage serait peut-être fait pour ces deux joueurs) et peut-être d'un All Star qu'il apprécie particulièrement en la personne de Paul George.

 

Sur le sujet PG13, Adrian Wojnarowski d'ESPN a même déclaré :

 

Les Lakers sont focalisés sur Paul George dès maintenant jusqu’au 1er juillet prochain. Pour LeBron, cela a déjà commencé.

 

La cité des anges semble être le lieu idéal pour James et les fans des Cavaliers auront beau brûler tous les jerseys du numéro 23, cela semble inévitable. D'autant plus que les Lakers auront plus de 50 millions de dollars dans leur tirelire pour enrôler le duo LeBron James et Paul George.

 

Tout semble se dessiner pour aboutir à une situation de départ de LeBron James. En tout cas, hors un revirement de situation plus qu'improbable, la fidélité de James aux Cavaliers s'arrêtera là où l'équipe ne sera plus suffisamment compétitive pour aller chercher un nouveau titre NBA.

 

On vous laisse avec la vidéo pour les anglophones de Chris Broussard sur le débat de James aux Lakers en 2018 :



Ailleurs sur le web
Votre avis ()