25

online

Kevin Love plus proche des Bulls que des Celtics

Kevin Love plus proche des Bulls que des Celtics

  

C'est l'épisode du moment : mais où ira Kevin Love ? Les Bulls proposeraient un deal susceptible d'arranger les affaires de Flip Saunders.

Le fait que Flip Saunders se soit nommé nouvel entraîneur des Wolves n'a pas changé les plans de Kevin Love. L'ancien pensionnaire d'UCLA a toujours envie de quitter le navire de Minnesota et pouvoir rejoindre une équipe dès cet été. 

 

Dans l'urgence, les Wolves ont cherché un nouveau coach pour remplacer Rick Adelman, mais sans succès. Même si Flip Saunders revient aux affaires, cela n'a rassuré pas Love toujours prêt à quitter la Target Center. Les Warriors étaient en bonne position pour récupérer l'ailier-fort, mais les Bulls ont un projet de transfert plus intéressant que celui des Celtics qui étaient devenus aussi les premiers candidats à l'arrivée de Love cet été.

 

Selon ESPN Boston, le front office des Wolves serait prêts à engager les discussions avec Chicago pour monter un trade qui peut bouleverser le parcours des deux franchises : 

"En privé, les Timberwolves ont déjà fait savoir que l'offre proposée par les Bulls était la plus intéressante avec un tour de draft, Jimmy Butler et Taj Gibson, ou encore avec Carlos Boozer qui représente 16,8 millions de dollars pour sa dernière année de contrat, ce qui représente une marge salariale non-négligeable. Si vous étiez Love, quelle équipe vous choisiriez entre le duo Rajon Rondo - Jeff Green et les chiens fous comme Derrick Rose - Joakim Noah ?"

Les Bulls peuvent également s'activer un peu plus sur le dossier Love que sur le dossier Carmelo Anthony, car en rejoignant les Bulls dès cet été, Chicago aura la possibilité de prolonger l'ailier-fort, en lui apportant des garanties de résultats que ne peuvent pas apporter les T'Wolves. En amnistiant Carlos Boozer, les Bulls pourront ensuite s'attaquer au dossier Melo qui pourrait accepter un joli contrat mais moindre, pour rejoindre un trio dantesque avec Noah-Rose-Love. 

 

En tout cas, les Bulls ont les arguments pour faire venir soit Melo, soit Love, ou peut-être les deux, mais Chicago est en mesure d'avoir son futur Big Three, indispensable pour aller un titre NBA. Pour les Wolves, ce deal sera l'occasion de construire un nouveau projet avec une jeune équipe en développement, ou alors de tout raser pour se renforcer pour l'exercice 2015-2016.

Ailleurs sur le web
Votre avis