133

online

James Harden est un géant, Stephen Curry retrouve son mojo

James Harden est un géant, Stephen Curry retrouve son mojo

  

Stephen Curry a affiché un niveau proche de l'année dernière pour se défaire des Bucks, James Harden en campagne pour le titre de MVP.

Critiqué pour son niveau de jeu depuis le début de la saison, malgré des moyennes de 25 points,4,5 rebonds et 6,3 assists, et incapable de retrouver son statut de la saison dernière en l'absence de Kevin Durant, Stephen Curry a fait parler la poudre hier soir. Résultat, 28 points à 9/13 en 30 minutes et la victoire contre les Bucks (117 à 92). Les joueurs de Milwaukee ont pourtant bien commencé le match puisqu'ils ont mené de 14 points en milieu de premier quart temps. Puis Andre Iguodala (15 points) est entré en jeu et le duo de scoreur maison Kris Middleton/Giannis Antetokounmpo a commencé à souffrir face à la défense des Dubs. Le premier n'inscrit que 11 points à 4/8 aux tirs tandis que le second s'arrête à 9 (4/14). Malcolm Brogdon (18 points) a beau montrer les dents, accompagné de Greg Monroe et Tony Snell (12 points chacun), Stephen Cury est beaucoup trop fort. Le double MVP en titre enchaîne les pénétrations et les tirs à trois points, dont un les pieds dans le logo. Résultat, les Warriors passent un 54-21 aux visiteurs à partir de la fin du premier quart-temps ! Largement suffisant pour assurer la victoire et de bonne augure à un mois des playoffs.
 

Mauvaise opération pour les Nuggets dans la course aux playoffs, battus par les Rockets (109 à 105) dans un match serré de bout en bout. Houston a pu compter sur un James Harden très déterminé pour s'imposer. L'arrière, lancé dans une course folle pour le titre de MVP avec Russell Westbrook, signe un nouvel énorme triple-double avec 40 points, 10 rebonds et 10 passes. En face, le prodige serbe Nikola Jokic n'est pas dedans face à Clint Capela (16 et 8) et n'inscrit que 16 points, ne prend que 5 rebonds et ne distribue que 5 passes. Une mauvaise performance (toute relative) qui coûte probablement la victoire aux Nuggets puisque le reste de l'équipe s'est montré efficace : 7 joueurs sur les 8 entrés en jeu dépassent les 10 points et Jameer Nelson signe même un double-double avec 11 passes. Mais la puissance offensive des texans, notamment celle du duo Lou Williams/Eric Gordon, auteur de 22 points en sortie de banc à eux deux ce soir, était trop forte. Avec cette défaite, les Nuggets se mettent en danger dans la course aux playoffs. Les Blazers sont particulièrement en forme ces derniers temps et ont détruit les Hawks (113 à 97). Ils ne sont qu'à deux victoires des joueurs du Colorado avec un match de moins à jouer.

 

On ne peut même pas dire que les Hawks ont rivalisé avec les Blazers. Ils n'ont pas pris l'avantage une seule fois dans ce match et ont toujours eu entre 10 et 20 points de retard. Certes, Paul Milsapp était absent mais cela n'explique pas tout puisque Ersan Ilyasova , titularisé à sa place, a fait le job avec 23 points. Tim Hardaway Jr, lui aussi productif au scoring, signe 22 points à 6/16 et Dwight Howard valide son double-double avec 14 points et 10 rebonds. La raison de cette raclée est à chercher du côté du meneur de l'Oregon. Comme chaque année, Damian Lillard élève son niveau de jeu après le All-Star Game. Il signe encore ce soir une grosse performance avec 27 points (à 3/5 de loin), 5 rebonds et 5 passes. Efficacité partagée par son compagnon de backcourt CJ McCollum (22 points, 6 rebonds et 5 passes). Mais cette victoire était aussi un effort collectif : chaque joueur du 5 majeur, ainsi que Will Barton en sortie de banc, a inscrit au moins 10 points. A noter le double-double de Noah Vonley avec 10 points et 11 rebonds. Le neuvième choix de la draft 2014, décevant depuis son arrivée dans la Ligue commence à trouver ses marques depuis son entrée dan le 5 majeur.

 

Les Spurs subissent leur deuxième défaite d'affilée contre les Grizzlies (104 à 96). Les difficultés des coéquipiers de Marc Gasol, qui ont perdu 5 matchs de suite il y a à peine quelques jours semblent loin. Les joueurs du Tennessee ne seront une nouvelle fois pas bon à prendre en playoffs et ils l'ont prouvé ce soir. Le grit and grind , l'âme de Memphis est toujours là et Kawhi Leonard, en forme depuis quelques temps, en a fait les frais. Limité à 22 points à 6/15 aux tirs, il n'est pas parvenu à mener son équipe à le victoire. Il faut dire que toutes l'équipe des Spurs s'est enlisée dans la défense des Grizzlies. Seuls LaMarcus Aldrige et Jonathon Simmons tiennent compagnie à Leonard au dessus de la barre des 10 points. Du côté de Memphis, les cadres ont comme d'habitude parfaitement remplis leurs rôles : Zach Randolph s'est joué des intérieurs remplaçants texans (18 points et 7 rebonds), Mike Conley (19 points, 7 rebonds et 6 passes) et Marc Gasol ont fait parler leurs qualités de leader et Vince Carter a une nouvelle fois démontré que l'âge n'avait pas de prise sur lui (10 points). Ajoutez à cela un Troy Daniels efficace à 3 trois points (3/6) et un JaMychal Green énergique (13 points et 4 rebonds) et on obtient le poil à gratter parfait. Comme chaque année.

 

  • Résultats NBA

Sacramento 94 Oklahoma City 110

Portland 113 Atlanta 97

Washington 93 Charlotte 98

Cleveland 78 L.A 108

Utah 86 Chicago 95

San Antonio 96 Memphis 104

Houston 109 Denver 105

Milwaukee 92 G.S 117

Ailleurs sur le web
Votre avis ()