158

online

Intouchables Cavaliers

Intouchables Cavaliers

 
Cleveland Cavaliers - LeBron James - Boston Celtics - Isaiah Thomas
Crédit photo : Twitter/NBA

Cette nuit, les Cavaliers ont giflé les Celtics. Cette nuit, le TD Garden n'a pas assisté à un match de finale de conférence mais à une exécution capitale.

Les mots manquent, comme le basket côté Celtics cette nuit, pour qualifier la performance des Cavaliers. 72-31... à la mi-temps... d'un match de finale de conférence, record vieux de 30 ans battu. 130-86 score final, plus large défaite de l'histoire des C's.

 

Que dire alors d'un match où une seule équipe pratique le sport crée par le Dr James Naismith ? On peut évoquer le sérieux des Cavs, jamais déconcentrés, jamais tombés dans l'euphorie malgré une réussite indécente. LeBron James, évidemment, joue le rôle du bourreau avec un match tutoyant la perfection (encore). 30 points (66%), 4 rebonds, 7 passes, 4 interceptions, 3 contres en 32 minutes. La sentence est encore plus lourde pour les Celtics lorsqu'Isaiah Thomas se blesse légèrement dans le deuxième QT à la hanche. Pas de risque, IT reste aux vestiaires, histoire de tenter dans l'Ohio ce qui parait inconcevable. Jacques Monclar, au micro de beIN Sports, fait judicieusement le rapprochement avec le Brésil-Allemagne de la coupe de monde 2014 conclut par un cinglant 7-1. L'Histoire s'écrit de la façon la plus moche que chaque passionné puisse espérer. 

 

Pour être complet, Bronbron est devenu le deuxième meilleur intercepteur des playoffs, effaçant Michael Jordan. C'est aussi le premier depuis Kareem Abdul-Jabbar a scoré au moins 30 points dans huit matchs de playoffs consécutifs. Voilà, voilà... 

 

Maintenant, quel sera l'avenir de Boston dans ces finales de conférence ? Empêcher le troisième sweep de suite des Cavs dans cette postseason. Il sera compliqué de se relever après une telle claque mais ce genre de défaite forge un groupe. Nous pourrions même espèrer que cette rencontre soit un acte fondateur pour une future rivalité entre les Celtics et les coéquipiers du King

 

Avec le premier choix de draft en poche, la franchise du Massachusetts dispose de moyens conséquents pour bâtir une équipe capable de regarder dans le blanc des yeux les champions en titre et enfin offrir une concurrence décente au Roi de l'Est. 



Ailleurs sur le web
Votre avis ()