132

online

Inside Basket dévoile son gouvernement

Inside Basket dévoile son gouvernement

  

En cette période post électorale, Inside Basket prend le costume du Premier Ministre et forme son propre gouvernement. Un gouvernement de coalition, bien sûr, qui tend à la parité Est-Ouest !

  • Ministre de l'Intérieur : Rudy Gobert

Rudy Gobert c'est tout simplement la meilleure défense à l'intérieur. Le français n'a pas son pareil pour créer un périmètre de sécurité près du cercle. Meilleur contreur de la Ligue avec 2.6 blocks par match, il rejette les menaces adverses en dehors de la raquette. Une force de dissuasion a lui tout seul, Gobert est désormais l'épouvantail le plus craint en NBA. Pas un hasard si le Jazz est la meilleure défense cette saison avec 96.8 points encaissés.

 

  • Ministre des Affaires étrangères : Gregg Popovich

L'éminence grise du gouvernement. Ses 20 saisons NBA sur le banc des Spurs l'ont rompu au sens de la négociation et à la langue de bois. Formé à l'United States Air Force Academy, Pop ne connaît que trop bien les enjeux diplomatiques du sport. Ouvert d'esprit, il est l'un des premiers coachs à avoir fait appel aux talents étrangers. De Zarko Paspalj en passant par Tony Parker, Manu Ginobili, Luis Scola ou plus récemment Boban Marjanovic, le stratège des Spurs a les yeux aux quatre coins du globe.

 

  • Ministre de la Défense : Kawhi Leonard

Double vainqueur du Trophée de Meilleur Défenseur de la Ligue, Kawhi Leonard a la carrure pour devenir le chef des Armées. Le Spur a été formé à la bonne école par l'un des meilleur ancien combattant du pays, Tim Duncan et compte encore à ses côtés quelques grognards efficaces comme Manu Ginobili. Discipline dans le travail, abnégation sur le terrain, éthique irréprochable, Leonard a en plus le sourire militaire adéquat !

 

  • Ministre de l'Economie et des Finances : Mike Conley

En paraphant l'été dernier un deal XXL de 153 millions sur 5 ans, Mike Conley a fait pâlir les plus grands financiers du pays. Le meneur a profité d'un contexte économique favorable pour signer le plus contrat de l'Histoire de la Ligue. La hausse du salary cap et la nécessité pour la franchise de Memphis de conserver son meilleur joueur a fait flamber les prix. Le comble pour un joueur éternellement sous-côté. Jamais All Star ou Team USA, Conley s'est montré à la hauteur de son engagement en réalisant sa meilleure saison : 20.5 points et 6.3 passes.

 

  • Ministre de l'Environnement : Boris Diaw

Qui de plus légitime pour représenter la cause agricole et agroalimentaire que notre Boris Diaw national. Fervent amateur de bonne chère, de grand vin et de café, Babac a également lancé une chaîne de restaurants sur le thème du sport en compagnie de Ronny Turiaf et une marque de vêtements éco-responsable. Amoureux de la nature et des grands espaces, il participe à des safaris pour s'adonner à son autre grande passion : la photographie. Le Nicolas Hulot du basket a même profité de son transfert dans l'Utah pour saisir la beauté des montagnes, l'objectif en main.

 

  • Ministre de l'Enseignement et de la Recherche : Kyrie Irving

Le meneur des Cavs a prouvé cette saison qu'il était un puits de sciences. Plus fort que Galilée et Copernic réunis, Kyrie Irving a déclaré à deux reprises que la Terre était plate. Difficile de savoir, si le Cavalier s'exprimait au second degré puisqu'il a d'abord exposé cette thèse lors d'un podcast local avant de réitérer sa doctrine lors du All Star Game. Avec un tel ministre de l'enseignement, les programmes scolaires pourraient vite devenir amusant.

 

  • Ministre de la Jeunesse et des Sports : Devin Booker

A tout juste 20 ans, l'arrière des Suns a pulvérisé pas mal de records de précocité. Son carton de 70 points contre les Celtics est encore dans toutes les mémoires. Cela fait de lui, le plus jeune joueur de l'Histoire à franchir le seuil des 60 unités. L'an dernier, Devin Booker était le seul teenager avec LeBron James à enchaîner plusieurs matchs à plus de 30 points tout en accumulant les records de tirs à 3 points pour un rookie.

 

  • Ministre de la Justice : Derrick Rose

L'été dernier, l'ancien MVP était au centre du parquet, mais pas celui de la NBA. Accusé de viol en réunion avec deux de ses amis, Rose n'en menait pas large. Après un procès à rebondissement où le meneur avait les pires difficultés à donner le sens du terme "rapports consentis" et où la détective chargée de l'enquête a été retrouvé assassinée, le jury a finalement opté pour un non-lieu. Un verdict qui est tombé quelques jours avant la reprise de la saison régulière. Une telle maîtrise du calendrier judiciaire et sportif fait de Derrick Rose, un garde des Sceaux légitime.

 

  • Ministre du Logement : Ersan Ilyasova

Le Turc est un voyageur infatigable. Il a changé cinq fois de franchises au cours des 20 derniers mois. De quoi le rendre incollable sur le marché immobilier des différentes villes où il est passé : Milwaukee, Detroit, Oklahoma City, Philadelphie, Atlanta. Ersan Ilyasova est un attaquant prolifique (11.0 points en carrière), son profil de stretch four est recherché dans la NBA actuelle, pourtant il fait régulièrement partie des compensations lors des échanges entre franchises.

 

  • Ministre de la Santé : Tristan Thompson

Avant son problème au pouce, il y a quelques jours, l'intérieur des Cavs était l'iron man de la Ligue. Avec 447 matchs consécutifs sans la moindre blessure, le canadien a résisté au long calendrier NBA et à sa relation avec Khloé Kardashian. Une preuve qu'en plus d'un physique robuste, Tristan Thompson a le cœur bien accroché.

Ailleurs sur le web
Votre avis